Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 47 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr.E
  3. // Brésil-Suisse (1-1)

Nombre de fautes record sur Neymar

Modififié
Découpage programmé ?


« L’idée était de faire sortir Neymar du match » , a déclaré Vladimir Petković, le sélectionneur suisse, après le match nul entre la Suisse et le Brésil (1-1). Peu en réussite, le joueur du Paris Saint-Germain a subi pas moins de dix fautes. Ce n’était pas arrivé depuis vingt ans et Alan Shearer avec l’Angleterre contre la Tunisie lors du Mondial 1998. L’Anglais avait alors été victime de onze fautes. Toutefois, le sélectionneur suisse assure ne pas avoir voulu faire mal : « Il n’y a pas eu de faute grave, et je pense que l’équipe a défendu proprement. La plupart des duels ont été corrects. Il y avait un homme à homme sur Neymar, et c’était l’une des clés pour le neutraliser.  » Toutes ces fautes ont toutefois laissé quelques traces sur l’attaquant de la Seleção, qui est parfois apparu boitillant, allant jusqu’à passer son tour au moment de tirer un corner.



Patrick Müller, lui, a apprécié. MC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Henry : le retour

Vidéo

Dans cet article


il y a 5 heures La Premier League aux couleurs de l'arc-en-ciel 17

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE