Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 12e journée
  3. // Lille/Brest

Nolan Roux de secours

Il y a des joueurs comme ça sur lesquels on se posera toujours des questions : Valbuena a-t-il été gendarme dans une vie antérieure ? Ménez apprendra-t-il un jour à lever la tête au bon moment ? Pour Nolan Roux, la question est plus terre-à-terre : est-il vraiment bon ?

Modififié
Il faut avouer que ce faux blond n’est pas vraiment le serial buteur annoncé lors son arrivée à Lille l’hiver dernier. Très irrégulier, Nolan Roux fait débat. Sur le terrain, qu’il soit timide ou culotté, le jeune homme de 24 ans ne laisse personne indifférent. Mais la route vers le fond des filets est parfois impénétrable. De fait, des matchs ratés, Nolan Roux en a sortis quelques-uns, par égarement, manque de lucidité, voire erreurs d’analyse. Nicolas Locussol, son préparateur physique à Brest (de l’été 2009 à l’hiver 2011), se souvient de ses errances : « Il a les défauts de tous les jeunes joueurs de son âge : le relâchement. À Brest, ça lui arrivait de s’endormir sur ses lauriers. Mais c’est un super gars et un super joueur. Il n’y a jamais eu de souci pendant les entraînements. Toujours très professionnel. »

« Il a beaucoup de qualités physiques »

Nolan Roux n’est pas un choix par défaut. Mais il est facile de croire que si Rudy Garcia s’obstine à le titulariser, c’est parce qu’il n’a pas l’embarras du choix aux avant-postes. Par qui le remplacer ? De Melo ? Vraiment ? Mendes n’étant pas vraiment un attaquant de formation, titulariser cette grande tige brésilienne reviendrait en quelque sorte à abandonner la fluidité du jeu lillois et à revenir à la tactique favorite de coach Vahid époque Dagui Bakari : balancer de longs ballons devant et espérer la déviation. Bonjour la subtilité. Roux le lui rend bien. Joueur lillois le plus utilisé par Garcia (à égalité avec Landreau), son but contre Toulouse en 8e de finale de la Coupe de la Ligue équivaut a fait taire les critiques pour un temps. « Il a beaucoup de qualités physiques, notamment la vitesse qui est son principal atout. Il a un bon fond d’endurance, cela lui permet de répéter les efforts explosifs durant les matchs. Je me souviens qu’on a beaucoup bossé là-dessus » , relance Nicolas Locussol.

Tel père, tel fils


Comme semble le souligner son ancien préparateur physique, Nolan Roux, malgré son allure nonchalante, serait plutôt du genre polyvalent. On pourrait à cet égard le rapprocher d’autres attaquants, au profil avoisinant : Roman Pavlyuchenko ou Bruno Roux, son père, ancien joueur du Stade Rennais et du Havre. Nolan Roux est à l’image du début de saison de son équipe : désarticulé, irrégulier et peu efficace. « À l’époque, il manquait de volume musculaire, se souvient Locussol. Depuis qu’il est arrivé à Lille, je trouve qu’il s’est amélioré au niveau de l’impact physique. C’est l’avantage des grandes équipes, ça forge un joueur. L’âge et les années également. »

On l’aura compris, le Lensois de formation ne parvient pas pour le moment à faire l’unanimité, Pour Nicolas Locussol, son ancien protégé a encore du boulot à faire. « Au niveau du physique, il a une grande marge de progression et doit encore travailler là-dessus. Il a une faculté à enchaîner les efforts et user les défenses adverses, mais il doit se montrer plus régulier. Je pense qu’il pourrait aller très loin. » Jusqu’à enfiler le maillot des Bleus ? « C’est tout le mal que je lui souhaite. Il en a les possibilités et les qualités, physiques et mentales. Ça dépend de lui et de la chance. » Il faudrait pour cela commencer à dépasser la barre des dix buts par saison. Avec trois malheureuses pilules au compteur, même Le Tallec parvient à faire mieux pour le moment. C’est dire…

Par Maxime Delcourt à Lille
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses