1. //
  2. // Division d'honneur
  3. // Noeux-les-Mines/FC Loon Plage

Nœux-les-Mines - FC Loon Plage : sortie de cul de sac

Nouvelle rubrique sur sofoot.com. Chaque week-end, nous nous intéresserons, au hasard (enfin, pas vraiment au hasard, en fait) à un match de football amateur. Et nous le présenterons comme une affiche d'un grand championnat européen. Cette semaine, Nœux-les-Mines reçoit le FC Loon Plage en Division d'honneur.

Modififié
759 7
Des terres de Nœux-les-Mines à la côte de Loon Plage, le vent ne souffle pas au nord. Car les bourrasques, parfois violentes, parfois inattendues, ont décidé cette année de pousser les deux clubs vers le sud du classement de division d'honneur, quitte à les faire s'échouer dans une zone rouge menaçante. Toutefois, la lutte contre les éléments ne saurait se terminer à 15 journées du terme du championnat. K-ways de sortie, Nœuxois comme Loonois ont décidé de faire face et de ne pas laisser s'abattre sur eux les lames impitoyables. Le duel entre deux concurrents directs pour le maintien arrive donc à point nommé pour évaluer les nouvelles dispositions à l'heure de la phase retour. Trop friables défensivement, trop fébriles aux avant-postes lors de la première partie de saison, les adversaires du dimanche tenteront de se débarrasser de leurs mauvaises habitudes. Une nécessité pour reprendre la voie du nord.

Le rebond loonois


À Loon, la saison ne doit pas être celle du bonus. Repêché in extremis en DH, le club s'était préparé à évoluer à l'échelon inférieur, avant que l'heureuse décision ne tombe le 15 juillet 2014, soit cinq jours avant le début de l'exercice. Une récompense du travail entrepris par l'encadrement du président Franck Milliot : « On a changé notre politique, on essaie de sortir des jeunes. C'est un travail de longue haleine qui commence à payer. On essaie par nos moyens de s'en sortir, ce n'est pas facile. Mais on est dans le vrai. » Pourtant, les résultats de début de saison n'honorent pas l'intention. En cause, des manquements des deux côtés du terrain qui ont coûté très cher au niveau comptable comme l'explique le défenseur central de l'équipe, Clément Vigier : « On a fait pas mal de fautes d'inattention sur coups de pied arrêté, alors qu'on se procurait plus d'occasions que nos adversaires.. Ensuite, on avait tendance à s'écrouler, on en prenait 2 ou 3 derrière, c'était notre faiblesse mentale. » Pourtant, c'est rasséréné et à nouveau confiant que Loon Plage ira défier les Nœuxois sur leur terrain. Plus en jambes, les hommes de la côte restent en effet sur deux victoires en déplacement, à Dunkerque et au Touquet : « C'est collectivement qu'on a remonté la barre. Le groupe n'a jamais lâché, jamais implosé, alors que dans ces cas-là, ça a tendance à partir dans tous les sens, à avoir le reproche facile. Au Touquet, on avait beaucoup d'absents, et les joueurs qui n'étaient pas titulaires ont répondu présent » , poursuit Vigier, formé à l'INF Clairefontaine et ancien pensionnaire de Valenciennes et Pau. Kevin Lapouge, revenu d'une longue période à alterner blessures et suspension, et auteur d'un retourné classieux pour donner la victoire à Loon, symbolise un renouveau que Loon espère durable. À Nœux en revanche, les interrogations subsistent.

Youtube

La réorganisation nœuxoise


Du haut de ses 29 ans, Romain Boulert dirige l'équipe nœuxoise avec succès depuis 2 saisons et autant de montées consécutives. Si les résultats tardent à pointer le bout de leur nez, le jeune coach mesure l'écart provoqué par le changement de division : « La DH dans le Nord-Pas de Calais, c'est un niveau élevé. Économiquement, le club n'a pas les épaules d'un club de DH comme ceux qui jouent alors, sportivement c'est pareil. Les joueurs découvrent le haut niveau pour la plupart et la place à laquelle on est reflète en terme de moyens sportifs et financiers la place qui est la nôtre.  » Loin de désarmer, Boulert s'est servi des erreurs passées pour ajuster son groupe. Sans trop en dévoiler, il avoue avoir tenté de changer les états de fait : « Collectivement, on fait partie des meilleurs équipes du championnat, maintenant individuellement, on pêche cruellement dans l'efficacité. Alors j'ai réorganisé les choses pendant la trêve. Au niveau tactique, avec un changement de système, avec des repositionnements, certains joueurs qui vont évoluer dans des zones différentes.  » Des changements gagnants face à Loon ? Si les matchs de préparation ont donné satisfaction à Romain Boulert, le président Pascal Hublé a de toute façon identifié l'ennemi : « J'ai moins peur de l'adversaire que de nous-mêmes. On a largement le niveau. » Mais ce serait sans aucun doute oublier les arguments proposés par des Loonois sur le rebond, et leur leader technique, un certain Alpha Barry : « Ils ont un secteur offensif très intéressant, en plus ils ont recruté un mec de Dunkerque à l'intersaison, Alpha Barry. Il nous avait posé des soucis à l'aller. Sur des espaces réduits, il avait amené sa technique et sa vitesse. Après, c'est un terrain qui est très petit là-bas, alors que chez nous c'est très grand » , note Romain Boulert. Une impression appuyée par Clément Vigier qui connaît la petite bête pour la côtoyer tous les jours : « C'est un joueur atypique à ce niveau-là, il est très fin physiquement, limite chétif, pas très grand, pas très costaud. Donc en DH, on a l'habitude de tomber sur des plus larges. Il est loin du stéréotype. Dans l'effectif, c'est l'un des seuls qui a cette capacité de création individuelle. Par contre, il ne se cache pas, il n'a pas peur, il va aller au contact.  »

Le monstre Pochot et la revanche


Privés de Yohan Leclerc, capitaine et Loonois depuis ses 5 ans, à cause d'une suspension de trois rencontres, les hommes de Fabrice Bourré trouveront en outre sur leur route une défense qui se met peu à peu en place. Les bienfaits de l'arrivée d'un vétéran dans l'axe selon Pascal Hublé : « On a fait un gros coup avec l'arrivée de Patrice. C'est quelqu'un qui a joué à Valenciennes en Nationale et en D2. C'est un monstre physique. Et il a une connaissance du placement et du jeu défensif extraordinaire. » Clément Vigier a d'ailleurs côtoyé l'autre bête qui foulera la pelouse du stade Camille-Tisserand : « Pochot, je l'ai connu car on a joué ensemble à VA. Sa principale force, c'est que physiquement, c'est un monstre. Il fait 1m90 pour un petit quintal. Donc il est hyper impressionnant, de la tête il est imprenable. Après ses lacunes, c'est l'âge. Il a plus la même vivacité. Il faut sortir de son champ d'action, car dans le duel il est très très fort, très solide à l'impact. Mais si on arrive à le prendre dans le dos, ça peut être intéressant. » Pochot/Barry, sans doute un duel dans ce match qui pourrait être spectaculaire. En effet, à l'aller, les deux équipes s'étaient rendu coup pour coup, offrant un 3-3 au public présent. Une rencontre quelque peu amère pour Romain Boulert, qui se souvient du scénario : « Je n'ai pas encore d'explication par rapport à ce qu'il s'est passé, mais d'une manière très surprenante, l'arbitre annonce 7 minutes de temps additionnel et on prend le but à la 97e, sur une frappe des 25 mètres, où notre gardien n'est pas exempt de tout reproche. Donc on repart de là-bas avec le sentiment de la défaite, alors que le nul n'était pas un mauvais résultat.  » Une question de vent qui tourne entre Nœux-les-Mines et Loon Plage.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Franchement quand je vois la qualité de certains contrôles, je me dis qu'on devrait interdire le foot amateur, et la ligue 1 aussi tiens. On devrait d'ailleurs augmenter le prix des ballons et des crampons pour que tous ces gueux n'aient plus accès à notre noble sport. Dans le foulée, moi président de la FIFA (et de l'UEFA tant qu'on y est) , je créerai une ligue fermée que j'appellerai la Coupe du Monde Mondiale des Clubs Internationaux, la CMMCI, dans laquelle joueront uniquement le Réal, le Bayern, le Barça, le PSG et allez soyons fous Man U. Cela permettra à Thiago Silva et Dani Alvès de truster chaque année les titres de meilleurs défenseurs du monde dans l'équipe type et on remettra un Ballon d'Or par équipe pour les remercier de nous avoir régaler. On doit beaucoup à ces champions, qui nous procurent un peu de bonheur dans notre vie morose. Debout le football! Marche vers ton incroyable destinée!
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Message posté par ozymandias
Franchement quand je vois la qualité de certains contrôles, je me dis qu'on devrait interdire le foot amateur, et la ligue 1 aussi tiens. On devrait d'ailleurs augmenter le prix des ballons et des crampons pour que tous ces gueux n'aient plus accès à notre noble sport. Dans le foulée, moi président de la FIFA (et de l'UEFA tant qu'on y est) , je créerai une ligue fermée que j'appellerai la Coupe du Monde Mondiale des Clubs Internationaux, la CMMCI, dans laquelle joueront uniquement le Réal, le Bayern, le Barça, le PSG et allez soyons fous Man U. Cela permettra à Thiago Silva et Dani Alvès de truster chaque année les titres de meilleurs défenseurs du monde dans l'équipe type et on remettra un Ballon d'Or par équipe pour les remercier de nous avoir régaler. On doit beaucoup à ces champions, qui nous procurent un peu de bonheur dans notre vie morose. Debout le football! Marche vers ton incroyable destinée!


Est-ce que dans ta ligue Ben Arfa pourra jouer dans trois clubs différents chaque année?
Bonne idée de s'intéresser aux clubs, anciens pensionnaires de d2, qui sont retombés dans l'anonymat. Alors à quand un article sur Tavaux ou Ancenis passé pour ce dernier club de la d2 à..... la drh de la ligue atlantique!
Lost in translation Niveau : CFA2
Merci SoFoot !
Effet Méride Niveau : DHR
j'espère qu'on aura droit à une brève avec le résultat
francis_kuntz Niveau : Loisir
«Bourré» c'est le nom de famille le plus commun chez les Ch'tis?

Francis Kuntz, en direct du haut-lieu de la culture de Noeud-les-Mines (la baraque à frites)
Bordel c'est du bon! Festival de noms improbables, Alpha Barry un pure blaze de crooner!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
759 7