Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // GR.F
  3. // OM/Arsenal (0-1)

Nkoulou ne suffit pas

Selon Wenger, cet OM - Arsenal, « c’était un match riche en intensité mais pauvre en occasions » . C’était surtout un match bourré de déchets techniques. Avec des joueurs pas au niveau, donc.

Modififié


N’Koulou (7) : Laurent Noir. Quasi-impérial derrière, il a muselé Van Persie, qui a pourtant trouvé le moyen de faire frissonner le stade à chacun de ses ballons touchés. Il a peut-être juste eu peur sur la dernière action, se disant qu’il valait mieux contenir. On connait la suite.

Gervinho (7) : Il a tellement traumatisé les Marseillais l’an dernier avec Lille que le simple fait de le voir entrer a fait faire un bond de 20 mètres en arrière à toute l’équipe olympienne. On connait la suite.

Van Persie (6,5) : Le seul top-player sur la pelouse. Par contre, une nouvelle fois, il n'a pas entendu l’arbitre siffler et il a continué son action. Le Camp Nou ne lui a pas suffi. Remarque, c’est peut-être un problème d’oreille, il vient du pays de Van Gogh.

Ramsey (6,25) : Le mec n'a rien fait de spécial du match jusqu'à la 92e minute. Ce but, c'est peut-être sa manière à lui de venger le Pays de Galles. De toute façon, ça ne lui va pas, la moustache, à Deschamps.

Mandanda (6) : Impérial dans les airs. Et si on l’a plus vu à l'œuvre que son homologue, c’était peut-être bien la preuve que la victoire d’Arsenal n’était pas si injuste.

Morel (6) : En confiance dès le début du match, il ne s’est pas découragé quand il s’est pris un grand pont monumental par Walcott. Au final, on peut dire que le duel face à l’Anglais, il est pour lui.

Ayew (6) : Lorsque l’arbitre a refusé de siffler penalty pour une main dans la surface, il s’est énervé, comme Diddy Kong quand il rate un bonus. Sinon, il arrive toujours à se tirer élégamment du marquage de deux, trois joueurs. Mais ça ne suffit plus.

Song (6) : Il jouerait à l’OM, il serait peut-être aussi décrié qu’Alou Diarra. Mais là, personne ne lui dit rien. Même l’arbitre, quand il lui a mis un jaune dans les premières minutes, a compris qu’il ne fallait pas trop le faire chier.

Diawara (6) : Il a joué au grand frère de Nkoulou, tapi dans l’ombre, qui intervient si vraiment il y a besoin. Avec un sauvetage sur la ligne sur une tête de Van Persie, par exemple.

Valbuena (5,5) : Malin, il a profité de l’arrivée d’André Santos pour s’écrouler à son contact et lui faire obtenir un jaune. Ça ne prend pas en Ligue 1 où les arbitres le connaissent. C’est peut-être pour ça que l’OM s’en sort mieux dans cette compétition, tiens.

Rémy (5,5) : Mertesacker était présenté comme un défenseur qui jouait au football tout en tirant une caravane où il y avait toute sa famille dedans. En attendant, Rémy ne l’a pas pris de vitesse une seule fois, preuve qu’il y a quelque chose qui cloche. L’attaquant de l’OM s’est tout de même procuré une occase tout seul en débordant côté gauche en fin de première période.

Cheyrou (5) : Un match à la Julian Ross. Il donne les ballons, ça ok, mais il ne va pas non plus s’emmerder à courir.

Archavine (5) : Il était déjà venu au Vélodrome. Il n'avait rien fait du match, à part à la fin, marquant un but fatal. Là, Wenger l’a fait sortir avant. Mais c’est son remplaçant qui plante l’OM.

Koscielny (5) : En début de match, il s’est mal compris avec Szczesny. Mais ils se sont repris. Ils se sont mêmes tapés dans les mains. Façon Harlem’ Globe Trotters. Ça aurait pu faire sourire leurs fans, s’ils n’avaient pas choisi la dernière finale de Carling Cup comme cours de répétition.

Diarra (5) : Un peu mieux dans les interceptions, Alou reste quand même celui qui fait tout foirer quand l’OM enchaîne les passes en phase de possession. Si c’est pour avoir une sentinelle qui ne sait pas faire une ouverture, autant reconvertir Brandao à ce poste. Il est toujours sous contrat et il est dans le coin. Rachelle n’y voit pas d’inconvénient ?

Jenckinson (5) : Le Lamine Gassama anglais : pour l’instant, il a l’excuse d’être jeune. Mais il sera toute sa vie doublure. Et puis qu’est-ce que c’est que ce tatouage sous le bras ? C'est aussi le bassiste de Kasabian ?


Gignac (5) : Si l’on omet de dire que sa frappe était sans doute la plus pourrie de la soirée de Ligue des Champions, on peut noter que Gignac s’est procuré une occase à la minute de son entrée en jeu.

Arteta (4) : De loin, avec son numéro 8 et sa manière de porter la balle, il faisait penser à Nasri. Mais pas le bon, celui de l’Albanie.

André Santos (3) : Tout en regardant le match, Jean-Pierre Bernès a fait un envoi groupé de texto : « Et lui, vous n’allez pas trouver son agent pour demander comment il est devenu international ? » .

Lucho (3) : Il faut aller plus vite, dans l’enquête sur les braquages des joueurs de l’OM. Reprendre des bijoux et des maillots c’est bien, mais il est grand temps de retrouver la technique de Lucho. Parce qu’il a couru, mais il n’a rentré qu’un petit pont, et c’était à l’arbitre.


Rosicky (3) : A peu près pareil que Lucho sauf qu’il va encore moins au pressing.


Azpilicueta (3) : Il était opposé à André Santos dans son couloir, pour ce qui devait être sans doute le plus faible duel de la Ligue des Champions cette année. A la fin du match, il avait sûrement un truc à demander à Gervinho. De peur d’oublier, il n'a pas attendu la fin du match pour aller le voir et laisser seul Ramsey dans son dos. On connaît la suite.


Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
il y a 7 heures Tex est en Russie pour la Coupe du monde ! (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 28: L'Angleterre encore à la peine, la diète de Fekir et des « blagues » japonaises Hier à 16:59 Froger vers l’USM Alger Hier à 12:15 Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 9 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre dimanche 17 juin Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 dimanche 17 juin Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 dimanche 17 juin Lozano climatise l'Allemagne 5 dimanche 17 juin Maradona, le cigare et les yeux tirés 63