Niort menace ses supporters

Modififié
52 14
En ce moment, le torchon brûle entre la Ligue de football professionnel et le collectif SOS Ligue 2 qui lutte contre la programmation des rencontres le vendredi. Pas vraiment satisfait de n'avoir jamais vu venir une réunion, pourtant promise, avec la LFP, le collectif regroupant plusieurs associations de supporters a adressé une lettre ouverte à son président Frédéric Thiriez en début de saison. Histoire d'être sûr de bien faire passer le message, plusieurs banderoles à l'encontre de la Ligue et de beIN Sports avaient été déployées dans différentes enceintes de Ligue 1 et de Ligue 2 la journée suivante.

Des actions qui ont fâché Frédéric Thiriez. Dans une lettre adressée à toutes les équipes de première et seconde division, l'actuel Président de la LFP a appelé les présidents de chaque club à « faire preuve de la plus grande fermeté » pour que des banderoles hostiles au diffuseur de la L2 ne soient plus autorisées, menaçant même ces derniers de sanctions en cas d'infractions constatées...

Si cette mesure a poussé le collectif SOS Ligue 2 à porter plainte contre la Ligue de football professionnel, elle a aussi poussé certains clubs à serrer la vis. Convoqué pour une banderole « Boycott beIN sport » affichée par quelques supporters le 13 septembre dernier lors de la réception de Clermont, le club des Chamois Niortais a clairement lâché ses supporters.

« Il est important de préciser que ce type de banderole est interdit par la LFP, mesure que le club trouve tout à fait logique. Cette chaîne participe activement au développement et à la viabilité des clubs de football professionnel. Si nous reconnaissons bien le collectif SOS Ligue 2 qui a pour but de défendre les intérêts des clubs de L2 et de ses supporters, nous ne comprenons pas les motivations actuelles du déploiement de ces banderoles et l'attaque dont la Ligue et son président font l'objet. De plus, le club n'est pas du tout favorable à l'instauration des rencontres le samedi à 18h proposée par le collectif. Si le club est sanctionné financièrement pour de tels agissements, des mesures seront prises très rapidement  » , a déclaré Karim Fradin, manager général du club deux-sévrien sur le site de La Nouvelle République.

Dur. AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est assez impressionnant la manière dont nous arrivons très lentement mais surement dans une société où le peuple ne peut plus s'exprimer.

L'Ultra-libéralisme montre de plus en plus ses limites, ce système devient de plus en plus dictatorial.

J'ai le pognon, je paie, alors si vous voulez que je continue à payer couillons de Présidents de club, resserrez les vis concernant vos supporters.

Diviser pour mieux régner...
papaboubadiop Niveau : CFA2
Karim Fradin, ancien joueur... comment est-il possible d'aimer le football et de vendre sa passion à ces chiens assoiffés de pouvoir? Des stades de L2 complètement vides ne les dérangeraient même pas, les droits TV d'al jazeera compenseraient amplement le manque à gagner. A vomir. Si j'en avais l'occasion, je ferait comme le disait l'un des derniers représentants du football libre: "je les encule* debout"
thiriez est vraiment un blaireau, aucun honneur et pas de c****es de vendre son produit comme çà au plus offrant !!!
et que dire de ces clubs qui lui mangent dans la main, au point de s'opposer à ses propres supporters pour quelques euros à l'encontre de la passion ...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
52 14