Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Nicosie pour Lyon, l'Inter pour Marseille

L'OL et l'OM évitent les machines de guerres en huitièmes. Les Lyonnais se réjouissent, sans doute en secret, de prendre Nicosie, alors que les Marseillais vont tout d'un coup s'intéresser de près à la Serie A...

Modififié
Lyon - Apoel Nicosie

Ils sont forts ces Lyonnais. Après s’être extirpés de leur groupe de manière incroyable, les joueurs de Rémi Garde ont tiré le gros lot. Ça y est, l’OL est en quart de finale et ce, sans avoir eu besoin de mettre la main à la poche. Bafetimbi Gomis pourrait même passer meilleur buteur de la compétition, comme ça, à la régulière. Et puis le sourire de Jean-Michel Aulas, ça n’a pas de prix.

Naples - Chelsea

Duel d’hommes en bleus en perspective, lors duquel les Napolitains auront une nouvelle occasion de faire trembler l’Angleterre. Fébriles lors de la première partie de saison, ce sont donc les Blues qui auront la lourde tâche de se déplacer au San Paolo pour l’un des matches les plus chauds de l’année chez nos voisins transalpins. L’occasion pour Cavani de montrer qu’il vaut mieux que Torres. Et de donner quelques maux de tête à Roman Abramovitch.

Milan - Arsenal

Il est là, le choc. Épouvantail du chapeau 2, le grand Milan AC s’en ira défier Arsenal à l’Emirates Stadium. L’occasion pour Zlatan et ses potes de s’amuser un peu, et pour les enfants d’Arsène Wenger de se concentrer sur le championnat à partir du mois de mars ? En bons grands frères, les Milanais pourraient profiter de cette belle occasion pour venger le frère napolitain, qui risque de ramer face à Chelsea.

Leverkusen - Barcelone

Comme quoi, les joueurs de Leverkusen auraient dû le gagner, ce dernier match face aux faibles Belges de Genk. A trop faire les idiots, les Teutons, qui auraient pu finir premiers de leur groupe, se retrouvent face au Barça dès les huitièmes de finale. Et ça, c’est con. Pourquoi ? Bah parce qu’ils vont perdre. Dommage. Les Catalans eux, s’en tapent, ils ont une Coupe du Monde des clubs à gagner.

Zénith - Benfica

Un belle finale d’Europa League pour ce qui sera sans doute l’une des oppositions les plus équilibrées des huitièmes de finale. Les Russes seront bien reposés tandis que les Portugais affichent un niveau de jeu plus que correct cette année. Attention quand même au froid russe, qui pourrait plomber les potes de Luisao. Choc thermique et choc des cultures en prévision.

Bâle - Bayern

Un gros coup et puis s’en vont. Les Suisses de Bâle sont des hommes d’exploits. Mais le Bayern Munich version 2011-2012 n’a vraiment pas la gueule du Manchester United pédant et trop sûr de lui. Si Alex Frei trouvera certainement le moyen de planter un ou deux caramels à Neuer, les Munichois, eux, n’oublieront pas que l’objectif de la saison est de disputer la finale à la maison. Avec une petite pensée pour les Red Devils, quand même.


CSKA Moscou- Real Madrid

Deux mois d’attente pour un choc déséquilibré. En vacances, les joueurs du CSKA Moscou auront tout le loisir de faire le match dans leur tête. Wagner Love, lui, pourra profiter de quelques-unes de ses soirées arrosées pour préparer le match plus sereinement. Cette rencontre est aussi un moyen pour le LOSC de se consoler en se disant que l’élimination n’est pas si grave, au fond. Les Madrilènes, eux, profiteront sans doute du match retour pour envoyer l’équipe bis. Oui, il y en a qui ont une Liga à gagner.

Marseille - Inter Milan

Quelque part, les clubs français sont plutôt chanceux. Car si Lyon a touché le gros lot avec Nicosie, les Marseillais ne s’en sortent pas si mal, en piochant cet Inter Milan malade. Malheureusement pour les joueurs de Didier Deschamps, si les Nerazzurri produisent des prestations d’une extrême tristesse en Serie A, ils profitent de la Ligue des Champions pour ramasser des points, et des thunes. Gageons que Souleymane Diawara rentrera quand même à la maison avec un petit trophée. Disons le tibia de Wesley Sneijder ?

Revivez le tirage

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures La drôle de liste d'invités de la finale 17
Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 55 Hier à 19:43 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3 Podcast Football Recall Épisode 46 : Français ou Belges, le match des râleurs, les adieux des Bleus et la battle Angleterre-Belgique