Nicollin répond à Triaud

0 0
Sixième, la place du con. Une phrase pas si anodine que ça lâchée à l'issue de la dernière journée de Ligue 1.

A l'époque, Bordeaux et Montpellier se battent pour la cinquième place, qualificative pour l'Europa League. Montpellier gagne à Paris et Bordeaux perd à Lens. Ce sont donc les Héraultais qui joueront l'Europe. Jaloux et pensant que Nicolin était l'auteur de la désormais célèbre phrase "place du con", Triaud s'était offfusqué: «  J'en profite pour signaler que nous, on fête nos succès sans jamais se réjouir des échecs des autres, et qu'on évite d'utiliser ce genre de termes, parce que l'on a probablement reçu une autre éducation, et parce que l'on a un savoir vivre un peu plus élégant » .

Interrogé par Chronofoot aujourd'hui, le président de Montepellier s'est réservé un droit de réponse: «  Moi je ne réponds pas ! Je n'aime pas trop les bourgeois. Ce qu'il n'a pas compris, c'est que ce n'est pas moi qui l'ai traité de "con", c'est le journaliste. Le mec me demande: "C'est qui le con de la soirée", ben je lui réponds "Bordeaux", c'est tout. Il ne va pas commencer à me faire chier avec ses leçons. Il a un budget de 100 millions et nous de 25. On est devant on est devant, c'est tout, il va pas me gonfler » .

Comme dirait un certain Thierry, ces deux-là ne partiront pas en vacances ensemble.

RP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0