Nicolas Cambiasso: « Je suis devenu capitaine de l’équipe que je supportais enfant »

C’est au sud-ouest de Buenos Aires, dans le quartier middle class de Floresta, calé entre les rues Chivilcoy, Miranda, Mercedes et l’Avenue Alvarez Jonte, que l’on trouve l’Estadio Malvinas Argentinas. Un petit stade de barrio, propriété d’All Boys, un habitué des ascenseurs entre deuxième et troisième division, mais bien installé en Primera depuis 4 ans. À sa tête, un gardien, capitaine et idole locale. Nicolás Cambiasso va bientôt fêter ses 36 ans, et comme son nom l’indique, il est le grand frère d’Esteban. Même tronche, mais avec des cheveux, il raconte son parcours, le même que celui de la star de l’Inter Milan jusqu’à ses 20 ans. Le contraire ensuite.

Ton frère et toi avez grandi à quelques rues d’ici...
Oui, dans le quartier voisin de Villa del Parque, à une quinzaine de rues du stade d’All Boys, qui lui se situe dans le quartier de Floresta. Et j’habite toujours dans le coin. Je me suis marié, mais avec ma femme on a acheté une maison dans notre barrio de toujours. À partir de 1991, quand j’avais 11/12 ans, je suis venu avec un ami voir les matchs d’All Boys ici. Et quand j’étais un peu plus grand, je faisais régulièrement les déplacements avec les supporters.

Esteban aussi était supporter d’All Boys ?
Non, non, il m’a accompagné plusieurs fois au stade, mais lui était hincha d’Argentinos Junior, l’équipe de la Paternal, un autre quartier voisin. Il n’y a qu’une vingtaine de rue entre les deux stades, et nos trois quartiers forment un triangle : Floresta au sud, la Paternal au nord, et Villa del Parque à l’ouest. Chez nous, on était donc ou d’une équipe ou de l’autre, et à notre époque, il y avait même beaucoup de gens qui supportaient les deux, parce qu’All Boys jouait plutôt en deuxième, voire en troisième division. Donc le samedi, les gens allaient voir Argentinos, et le dimanche All Boys.

Il n’y a donc pas de rivalité entre les deux ?
Aujourd’hui, si, surtout chez les jeunes. Ils se revendiquent d’un quartier ou de l’autre et vivent le match comme un petit Clásico. Mais généralement, les plus de 40 ans ont de la sympathie pour les deux.

Comme beaucoup de stars du football argentin actuel, c’est Ramon Maddoni qui vous a découverts, toi et ton frère.
J’avais 5 ans, je jouais dans un petit club d’ici. Il est venu me voir et m’a proposé d’aller au Club Social Parque, juste à côté de chez nous, et j’ai accepté. À ce moment-là, Maddoni ne travaillait pas pour Boca, mais pour Argentinos Junior, et presque tous les gamins y allaient, même s’il n’y avait aucune obligation. Dans ma catégorie, beaucoup sont arrivés en première division après, dont Riquelme bien sûr. Roman, à 10 ans, il était déjà différent, comme aujourd’hui, son talent était criant. Au club, tout le monde savait qu’il allait devenir un grand joueur de la sélection.

Pour toi et ton frère se présente alors le Real Madrid. Comment s’est passé le premier contact ?
Ils sont venus ici, et nous ont proposé d’aller ensemble à Castilla, la réserve du Real. Moi, j’étais à Argentinos depuis une dizaine d’années, Esteban avait 16 ans, mais c’était le Real, donc on a dit oui. C’était une expérience très riche, tant humainement que professionnellement. Mon frère a voulu rentrer au bout de deux ans, pour jouer en première division ici en Argentine. Il s’est distingué dans deux grands clubs, Independiente et River, avant de s’imposer au Real. Moi, je suis resté quatre ans là-bas, je n’ai jamais franchi la marche de l’équipe première. Dans ce genre de grands clubs, c’est difficile, parce qu’ils ont les moyens de faire venir qui ils veulent quand ils veulent.

Avec qui étais-tu au Real Madrid Castilla ?
Avec quelques joueurs qui se sont imposés ensuite en Liga, Vicente Valcarce (Málaga), Roberto Rojas (Málaga, Rayo Vallecano), Mista qui a gagné la Coupe de l’UEFA avec Valence. Et trois ou quatre autres comme ça, pas des cracks, mais des mecs qui ont réussi à se faire une place dans le foot espagnol. Chez les gardiens, aucun de ma génération n’a réussi à s’imposer après Casillas, qui était bien plus jeune que nous.

La réussite de ton frère t’a surpris ?
Non, c’était le champion du monde des moins de 20 ans le plus jeune de l’histoire. Il avait trois ans de moins que les autres et était titulaire à chaque match. Bien sûr, ce n’était pas Riquelme, qui était au-dessus de tout le monde, son futur n’était pas déjà assuré à 14 ans, mais il était talentueux et on croyait beaucoup en lui.

Tu vas le voir parfois en Italie ?
J’y suis allé, mais généralement, on a les mêmes vacances, et c’est à chaque fois lui qui vient ici, dans son quartier.

Il finira avec toi à All Boys ?
Non, ça m’étonnerait vraiment. Chacun a fait son chemin. Et franchement, quand on jouait ensemble, on ne profitait pas. On dépendait un peu l’un de l’autre, c’était difficile de se concentrer uniquement sur soi-même. Non, ce n’était pas très agréable et je ne crois pas que ce soit dans ses plans de terminer ici.

Pendant que lui s’imposait en Europe, toi tu naviguais en deuxième division.
Oui, en rentrant de Madrid, j’ai joué cinq saisons dans l’ascenso (la D2 argentine), et une année à Olimpo de Bahia Blanca en Primera, mais on a été relégués en fin de saison. Et en 2007, je signe à All Boys, alors en troisième division. Depuis, on est montés deux fois consécutivement, on se débrouille bien dans l’élite depuis quatre ans, j’ai disputé plus de 300 matchs avec ce maillot et je suis devenu capitaine de l’équipe que je supportais enfant, ce qui est un sentiment très particulier. Il y a 20 ans, j’étais là assis dans la tribune. Crois-moi, mon premier match ici avec le maillot d’All Boys a été très bizarre. Et les résultats obtenus ont dépassé tout ce que j’avais imaginé. Avant notre montée, le club n’avait disputé que huit saisons en première division dans toute son histoire.

« J’aime ce club, mais heureusement il continuera à vivre sans moi »

Tu ne t’es pas imposé en Europe, mais en contrepartie tu es devenu l’idole de ton club de cœur.
Idole, c’est un grand mot. Je sais que les supporters m’aiment bien, je suis respecté. C’est ce qui me donne envie de tout donner et d’être performant.

Comme d’autres clubs professionnels argentins, All Boys est dans une situation financière compliquée, avec d’importants retards de paiement. En tant que capitaine, c’est toi qui gère les négociations ?
Oui, mais je n’aime pas faire ça tout seul. Il faut avoir l’avis de tous. Ici, on est trois ou quatre « cadres » et on essaye de créer un dialogue entre les joueurs et la direction. Après, sur le terrain, on essaye d’oublier tout ça. On n’a jamais justifié un bon ou un mauvais résultat par ces retards de paiement. Pendant la semaine, il y a des discussions. Mais le week-end, on laisse ça de côté et on donne tout pour le maintien.

C’est un reflet du mauvais état économique du foot argentin ?
Oui, en Argentine, on dépense plus que ce que l’on encaisse, et l’économie, c’est mathématique. Si chaque mois il y a deux pesos qui entrent et trois qui sortent, ça ne fonctionne pas. Et forcément, ça a des répercussions sportives. Regarde, ici, entre ce championnat qui commence et celui de l’année dernière, on a perdu neuf joueurs ! Donc pour compenser, on intègre des jeunes, et sur la feuille de match se retrouvent plusieurs joueurs qui n’ont pas une seule minute en première division. Avec du sacrifice, de l’amour propre, de l’intelligence, on essaye de faire en sorte que cette différence n’influe pas trop, mais logiquement le niveau tend à la baisse.

Ton objectif est de terminer ta carrière ici ?
Je ne pense pas à ça, c’est d’ailleurs pour ça que je ne signe que des contrats d’un an. Au mois de juin, on se réunira à nouveau et on verra si on repart pour une nouvelle année ensemble. Aujourd’hui, mon club est All Boys. Et les sept dernières saisons, c’était aussi All Boys. J’aime ce club, mais heureusement il continuera à vivre sans moi.


propos recueillis par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Parours plus qu'honorable.Et c'est peutêtre toi qui a le monopole du coeur dans la famille,voir même tu es la motivation première de ton petit frère Esteban,devenu grand depuis.Chapeau l'artiste!
il y a 3 heures Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 19
il y a 3 heures Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 17 il y a 4 heures Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 1 il y a 8 heures Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 24 il y a 8 heures Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 17 il y a 9 heures Brandão retrouve Anigo en Grèce 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 22:52 Le triplé de Valère Germain 18 Hier à 21:12 La boulette de la gardienne portugaise 26 Hier à 20:09 Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 Hier à 11:03 Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 101
mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 27 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 135 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 21 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 28 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1
À lire ensuite
James régale Monaco