1. //
  2. //
  3. // Krasnodar-Nice (5-2)

Nice tombe dans le traquenodar

Nice n’a jamais été loin, mais Nice n’a jamais été devant. C’est cruel. Les Niçois n’y arrivent toujours pas en Ligue Europa, repartant de Krasnodar avec une lourde défaite dans les valises (5-2).

Modififié
2k 16

FC Krasnodar 5-2 OGC Nice

Buts : Smolov (22e), Joãozinho (33e et 65e sp) et Ari (86e et 90e+3) pour Krasnodar // Balotelli (41e) et Cyprien (71e) pour Nice

Un adversaire qu’on ne sait pas situer sur une carte, une pelouse horrible, des locaux en réussite qui profitent des conditions pour marquer cinq buts, un club français qui essaye, mais qui perd. Krasnodar punit Nice avec froideur. À côté de « premier tour de Ligue Europa » dans le dictionnaire, ce match pourrait servir de définition. Cinq demi-actions pour autant de buts scellent le sort du leader de Ligue 1 dans ce match. Et peut-être même déjà dans la compétition. Malheureusement, le spectacle est au même niveau que la pelouse, le public et la météo : pas glorieux. Le terrain gras ne permet pas aux Niçois de développer leur jeu rapide. On attendait un traquenard, on y a eu droit.

Rideau de fer et réussite


Les deux formations enchaînent de longues séquences, essayent de construire une attaque. Le résultat est stérile. Jusqu’à la 22e. Car oui, ce match peut s’emballer. Et les premiers à le faire sont les Russes. Efficacité 100% quand Smolov trompe Cardinale. Akhmedov lance parfaitement Jędrzejczyk dans le dos de Dalbert. Le Polonais centre, l’attaquant coupe au premier poteau. Ça a l’air presque simple, et ça fait 1-0. Les Niçois étouffent. Ils tentent des phases à une touche de balle pour percer les rideaux défensifs adverses. En vain. Un mur est construit à trente mètres des buts de Kritsyuk. L’entrejeu rouge et noir, si séduisant en Ligue 1, est cadenassé. Parfois, la solution vient en balançant de longs ballons devant. Ils s’en rendront compte trop tard. La pelouse n’arrange rien. Et sur une relance anodine de la défense du FKK, Dante se troue. Joãozinho évite Cardinale et marque dans le but vide. 2-0. C’est sévère. Pas forcément immérité. La solution passera-t-elle par un coup de pied arrêté ? Oui. Un corner mal renvoyé par la défense russe, une bonne combinaison et Balotelli, en glissant, trouve le petit filet. Comme si la réussite qui échappait aux hommes de Lucien Favre était enfin débloquée. 2-1 à la mi-temps. C’est peu, mais beaucoup à la fois.

Contre x3


Pléa remplace Balo à la mi-temps. Il a besoin de cinq minutes pour s’illustrer, mais perd son face-à-face avec le portier russe. Comme souvent cette saison, le Gym attend la deuxième période pour se projeter enfin vers l’avant. Les limites du secteur défensif des Taureaux de Krasnodar sont mises en avant, mais rien de plus à signaler. Pire, Cardinale, qui n’a eu qu’à chercher deux fois le ballon au fond de ses filets, encaisse un troisième but. Sur un ballon anodin, le bras de Baysse traîne dans la surface. Pénalty. Joãozinho ne laisse pas passer l’occasion. Le Brésilien prend le portier niçois à contre-pied. 3-1. Les Aiglons ne sont pas vernis. Ce but encaissé sonne l’heure de Cyprien. Le milieu de terrain entre. C’est un déclic. Le jeu de l’OGCN est plus fluide. Si Pléa trouve le poteau de la tête sur un corner, l’ancien Lensois, bien lancé par Eysseric, trouve le chemin des filets. Il reste quinze minutes. La défense des Vert et Noir est à l’agonie. Elle hache le jeu. Les coéquipiers de Koziello poussent. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Un nouveau contre des locaux et c’est Ari qui marque le quatrième but. Rebelote pour un cinquième. Une efficacité incroyable d’un côté, une désillusion terrible de l’autre. Nice est déjà dos au mur en Ligue Europa. Les Azuréens devront réagir contre Salzbourg.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa

    Par Nicolas Kohlhuber
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    souzadeoliveira Niveau : Ligue 2
    Fais chier j'avais tellement de bons espoirs pour ces aiglons en europa league, une équipe type vraiment intéressante, c'est d'ailleurs celle qui a été alignée ce soir, et un entraîneur qui paraît très compétent... C'est à ne rien y comprendre, fais chier, fais chier.
    Contre Schalke ils se sont totalement fait bouffer à domicile et la ils en prennent 5 dans la musette.
    Le fameux dopage russe ? :D bon après tout n'est pas perdu, ils vont jouer les deux prochains matchs contre l'équipe qui Sylvie la plus faible pendant que les deux leaders vont croiser le fer, y'a moyen de revenir dans la course si les nicois ont la bonne idée de gagner leur deux matchs, mais bon 5-2 ça risque de compter pour créer l'exploit, merde, merde, merde !!!
    Message posté par souzadeoliveira

    les deux prochains matchs contre l'équipe qui Sylvie la plus faible


    Fichus correcteurs automatiques sur téléphone... hahaha.
    Sinon ouais badant, le Red Bull c'est pas non plus une équipe de branques complet, d'ailleurs a quelques minutes près ils étaient en ligue des champions cette année aussi. A part Schalke qui est un ton au dessus, le groupe des niçois est assez homogène, y'a pas de "petite équipe" ou plutôt c'est eux la "petite équipe"...
    respectez donc un peu sainté.
    Enfer ou purgatoire, je ne sais pas Dante va finir mais ça serait cool qu'il n'y emmène pas le GYM !

    Moral en Baysse face à cette mauvaise Seri.
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    Message posté par GhostPsg
    Enfer ou purgatoire, je ne sais pas Dante va finir mais ça serait cool qu'il n'y emmène pas le GYM !

    Moral en Baysse face à cette mauvaise Seri.


    Les jeux de mots, c'est non!
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    Bon, j'ai pas vu le match mais c'est le résultat classique du club français en EL! D'habitude, on dit que nos clubs ne la jouent pas à fond, mais là Nice avait mis l'équipe type apparemment! Donc si c'était plutôt qu'en fait nos clubs n'ont pas le niveau? Nombreux sont ceux qui pensent que nos clubs sont supérieurs à ceux de l'Est, ou peuvent faire jeu égal avec les clubs allemands (hors Bayern et Dortmund) ou italien (hors Juve, je dirais bien Milan mais bon...),et pourtant à chaque fois c'est la même chose! J'ai pas le temps de faire une étude précise du sujet, mais au final combien de clubs français sortent des poules de l'EL chaque année? Quasiment aucun! Sans compter ceux qui se font éliminer en tour préliminaire! Arrêtons un peu d'être arrogants. Le PSG est l'arbre qui cache la forêt, mais notre football de club ne vaut plus grand chose, et il serait temps que nos dirigeants fassent quelque chose!
    Vollstrecker Niveau : District
    Faut pas sous-estimer Krasnodar non plus... sur les quatre du groupe, c'est peut-être bien l'équipe la plus dangereuse, surtout chez eux. Enfin bon, va falloir battre le RB Salzburg deux fois et bousculer un des deux premiers. Ça va être difficile, mais c'est clairement pas fini.
    Toon Eastman Niveau : National
    Je redis ce que j'avais dis au moment du tirage au sort, mais Krasnodar l'an passé ils sortent juste premier du groupe de Dortmund en gagnant à domicile. Ce résultat n'est pas du tout une surprise.

    Nice n'est pas le genre d'équipe qui peut se taper se genre de déplacement sans avoir peur.
    Demander a n'importe quelle grosse équipe si ils préfèrent jouer Nice ou Krasnoar, ma main a couper qu'ils répondront tous Nice
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    C'est comme souvent lorsqu'un club français affronte un club de l'Est; vu que les noms des clubs de l'Est sont souvent longs, imprononçables et rigolos, et qu'en Russie y a la Sibérie et la neige, alors on a droit à tout un tas de blagues vaseuses, et ces clubs ne sont pas pris au sérieux.
    Sauf que ça finit souvent de la même manière, si vous voyez ce que je veux dire.
    Sauf erreur, Krasnodar avait déjà écrasé Lille en EL.
    Je me souviens aussi avec émotion de Dynamo Kiev-Guingamp, match au cours duquel tout le monde était tombé sur le cul devant l'attaque du Dynamo.
    Entre autres exemples, bien sur.
    cHris wAddle Niveau : CFA2
    Message posté par Georgesleserpent 2.0
    C'est comme souvent lorsqu'un club français affronte un club de l'Est; vu que les noms des clubs de l'Est sont souvent longs, imprononçables et rigolos, et qu'en Russie y a la Sibérie et la neige, alors on a droit à tout un tas de blagues vaseuses, et ces clubs ne sont pas pris au sérieux.
    Sauf que ça finit souvent de la même manière, si vous voyez ce que je veux dire.
    Sauf erreur, Krasnodar avait déjà écrasé Lille en EL.
    Je me souviens aussi avec émotion de Dynamo Kiev-Guingamp, match au cours duquel tout le monde était tombé sur le cul devant l'attaque du Dynamo.
    Entre autres exemples, bien sur.


    Oui ou alors cette année où le PSG et l'OM ont rencontré Kiev et Donetsk en quart de finale de l'EL et tout le monde parlait déjà de leur future confrontation en demi...
    Message posté par Georgesleserpent 2.0
    C'est comme souvent lorsqu'un club français affronte un club de l'Est; vu que les noms des clubs de l'Est sont souvent longs, imprononçables et rigolos, et qu'en Russie y a la Sibérie et la neige, alors on a droit à tout un tas de blagues vaseuses, et ces clubs ne sont pas pris au sérieux.
    Sauf que ça finit souvent de la même manière, si vous voyez ce que je veux dire.
    Sauf erreur, Krasnodar avait déjà écrasé Lille en EL.
    Je me souviens aussi avec émotion de Dynamo Kiev-Guingamp, match au cours duquel tout le monde était tombé sur le cul devant l'attaque du Dynamo.
    Entre autres exemples, bien sur.


    +1

    D'autant plus que si l'argument de la motivation et de la volonté du club de se concentrer sur la ligue 1 était valable il y a quelques années, ça fait un moment que les clubs français jouent l'europa mais sont simplement moins bons.

    Moi qui supporte Auxerre, je rigole doucement (bon je pleure en vérité) en repensant aux jugements que le monde du foot et les spécialistes faisaient chaque année sur les qualifs de ces soi-disant "petits clubs" (Auxerre, Sochaux, Guingamp récemment) qui prennaient la place des gros et empêcheraient la France d'avoir un coeff UEFA potable.
    On voit pourtant aujourd'hui ce que les donnent les "bons" clubs français. En europa je ne vois que Guingamp (pourtant tellement limité) à avoir fait honneur à la France sur les dernières années.
    Mehmet Scholl Niveau : CFA
    Tout ce que vous avez dit est vrai, mais je me demande si le fait d'avoir été mené très tôt dans cette rencontre par 2 buts d'écart fait qu'ils aient lâché le match. Tout ça combiné à la défaite 0-1 contre 04.

    Au coup d'envoi c'est clairement non, on le voit avec la compo d'équipe alignée, mais après 30 mns de jeu mmmm je me pose la question vu qu'ils sont bien placés en L1, je vois bien le coup ou ils se sont dit bon, on lâche et on s'économise pour le championnat

    Après faut pas se leurrer, la L1 reste la priorité #1 du club, un bon parcours en Europa league est juste du bonus mais j'ai bien peur pour le coeff UEFA du pays qu’après ces 2 défaites en 2 match le club décide de se concentrer uniquement sur le championnat
    t'as aussi le Bordeaux de 2013 qui était dégueu mais s'était surpassé en EL et puis Lyon l'année d'après qui va en quarts et perd de peu contre la Juve
    Message posté par cHris wAddle
    Oui ou alors cette année où le PSG et l'OM ont rencontré Kiev et Donetsk en quart de finale de l'EL et tout le monde parlait déjà de leur future confrontation en demi...


    Et la confrontation eut bien lieu :

    http://fr.uefa.com/uefaeuropaleague/sea … index.html

    (Je l'avais oubliée celle-là.)

    La réalité est que les clubs français n'ont jamais été brillants en coupe d'europe. Une C1 et une C2, les 2 dans les années 1990 où les clubs français faisaient figure d'épouvantails pour tout le monde (cf. les parcours de l'AJA par exemple) et se termine avec l'OM 1999.

    A part ça : quelques beaux parcours lorsqu'un club dominait le championnat (Reims, St Etienne, Bordeaux 80's, OL années 2000 - et encore, il faut qu'ils rencontrent Bordeaux en 1/4 pour arriver en demis - et PSG aujourd'hui qu'il faut quand même relativiser). Quelques épopées miraculeuses (Bastia, Monaco, OM 2004).

    Sans même parler des grands championnats, les Pays-Bas, la Belgique et le Portugal nous mettent la misère au palmarès des coupe d'Europe. On a gagné autant de C1 que la Serbie, l'Ecosse ou la Roumanie et 4 fois moins que le Portugal et les Pays-Bas.

    Avec notre seule C2, on est au niveau de la Slovénie et de la Russie. Les Ecossais en ont gagné 2 et les Belges 3.

    Et avec nos 0 C3, on n'est plus seulement en-dessous du Portugla, de la Belgique ou des Pays-Bas. On fait aussi moins bien que la Russie, l'Ukraine, la Turquie, la Hongrie, la Croatie, la Suède (l'IFK Goteborg l'a gagnée 2 fois !).

    Je ne comprends même pas que certains y croient encore.
    Mehmet Scholl Niveau : CFA


    Ok constat implacable, l'histoire à parlé
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    2k 16