Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 26e journée
  3. // Nice/Monaco (0-1)

Nice succombe à Monaco

Réduite à dix, en fin de première mi-temps, l'AS Monaco a trouvé les ressources pour s'imposer sur la pelouse de Nice (1-0). Pas franchement convaincants, les Monégasques s'imposent grâce à un but de Bernardo Silva qui a profité d'une énorme bévue de Kévin Gomis.

Modififié

Nice - Monaco
(0-1)

Bernardo Silva (85') pour Monaco.


Préparer un rendez-vous galant est souvent une bien belle prise de tête. Comment s'habiller, quelle tactique adopter, quelle énergie déployer, que dire avant la rencontre fatidique ? Autant d'interrogations auxquelles les Monégasques n'ont longtemps pas su répondre, ce vendredi soir. Avant de rencontrer Arsenal, mercredi, en huitième de finale de Ligue des champions, les hommes de Jardim ont eu bien du mal à trouver la bonne tenue à arborer à l'Allianz Rivera. Pas assez classes, à l'image d'Abdennour auteur d'un vilain geste qui lui a coûté une expulsion avant la pause, ils ont peiné à trouver l'ouverture. Mais ils y sont finalement parvenus et s'imposent 1-0 grâce à un sacré coup de pouce extérieur.

Pas de magie de la Saint-Valentin


Tenter de remettre le couvert avec son amour de jeunesse n'est que rarement une bonne idée. Surtout lorsque celui-ci est aussi frigide que l'AS Monaco. Pourtant Valentin Eysseric et Nampalys Mendy se montrent d'entrée motivés et inspirés par la réception de leur club formateur. Un petit pont sur Fabinho pour l'un, un tacle appuyé et un râteau pour l'autre. Pas de doute : qui aime bien châtie bien. Seulement, taquiner son ex-promise ne suffit pas, pas plus que l'approche de Carlos Eduardo qui, de toute façon, n'a plus le droit de marquer, dixit les arbitres assistants de Ligue 1. Et puis, franchement, même si les intentions y sont, on frise plus le snack entre amis que le dîner aux chandelles. Signe supplémentaire que la reprise de contact n'est pas une franche réussite, Monsieur Bastien sanctionne Mendy d'un carton jaune pour une charge dans le dos de Ferreira Carrasco. Moutinho ne trouve que le mur sur le bon coup franc qui suit, on a frisé le départ anticipé de la belle. Kurzawa et Pallun doivent tout de même quitter leurs partenaires pour des soucis au niveau des cuisses. Monaco veut d'ailleurs écarter celles de Nice avec Matheus Carvalho, puis Berbatov qui sont proches de décocher la première flèche. Mais pas de panique, même un prince n'est pas aussi adroit que Cupidon. Aymen Abdennour n'a, lui, rien d'un romantique, et s'il abat bien la foudre, c'est sur le genou de Romain Genevois. Le Tunisien est logiquement expulsé juste avant la mi-temps pour se refaire une beauté et retenter le coup.

Le couple arrangé par Gomis


Mendy revient d'ailleurs avec un très beau sourire pour conseiller le jeune Koziello - remplaçant de Genevois - sur les techniques de drague à adopter. C'est toutefois Carlos Eduardo qui tente encore d'amadouer la proie monégasque, mais ne trouve que les gants du beau frère Subašić. Les tensions amoureuses commencent aussi à se multiplier sur la côte azuréenne entre Fabinho et Pléa par exemple. Sûrement de ceux qui pensent que les regards sont plus efficaces que les mots, Jardim rappelle Berbatov et envoie Bernardo. La supériorité numérique de Nice commence toutefois à faire son effet en même temps que l'arrivée sur la piste de Bosetti. Nice se rapproche enfin de sa cible, mais le très collant Carlos Eduardo ne tape que la barre. Effrayée, l'ASM tente de fuir grâce à une relance niçoise manquée, mais Matheus Carvalho ne se montre pas non plus efficace. Le jeu du chat et de la souris peut continuer. Ferreira Carrasco slalome pour se frayer un chemin, mais il est contré. À peine entré en jeu, Martial imite son coéquipier, mais il est lui fauché par Diawara. Le coup franc suivant n'est pas non plus concluant. Non, il faut comme souvent un entremetteur pour arranger l'affaire. Kévin Gomis offre aux Monégasques l'ouverture du score sur un plateau avec une passe dans l'axe insensée dont Bernardo Silva n'a plus qu'à profiter. Monaco n'a pas été séduisant, mais il s'impose encore devant ses concurrents.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Le duo Berlusconi-Galliani débarque à Monza 4
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1