Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 51 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lille-Nice (1-2)

Nice se traîne vers l'Europe

Des joueurs clés blessés, un effectif qui commence à couiner de fatigue, mais des victoires qui continuent de tomber... Nice s'est imposé à Lille sans briller, parfois même en refusant le jeu. Ce qui place les pragmatiques Aiglons toujours un peu plus proches de la Ligue des champions.

Modififié

Lille 1-2 Nice

Buts : Amadou (14e) pour Lille // Balotelli (17e, 45e) pour Nice

Seize points d'avance sur le quatrième à six journées de la fin. Autant dire que Nice va goûter à la Ligue des champions la saison prochaine. Au moins à ses tours préliminaires certes, ce qui, en début de saison, alors que Ben Arfa, Germain et Puel venaient de mettre les voiles, paraissait bien hypothétique, si ce n'est utopique. Aujourd'hui, Nice touche du doigt son rêve européen et peut encore fantasmer d'un titre de champion. Même si l'effectif de Lucien Favre finit la saison sur la jante et n'hésite plus à se transformer en équipe de contre pour collecter les points qui lui manquent.

Balotelli retourne le LOSC


Nice sait réagir et s'arracher. Pas idéal pour vivre les matchs sereinement du début à la fin, mais suffisant pour retourner aux vestiaires en position de second virtuel de Ligue 1. Agressés par le pressing des Lillois, crucifiés par une frappe contrée d'Amadou (14e), les hommes de Lucien Favre répondent deux fois par le biais de Super Mario. D'abord d'une reprise de volée du plat du pied à la réception d'une galette d'Esseyric (17e), ensuite sur une frappe de Ricardo Pereira relâchée par Enyeama (45e).

Entre-temps, les deux camps ont leurs occasions : Ricardo Pereira place une tête toute molle à quelques centimètres du poteau (22e), Eder balance une lourde frappe que Cardinale sort du cadre (27e), Eysseric contrôle dans la surface une belle offrande de Balotelli, mais voit son tir passer nettement trop haut sous la pression de Béria (43e). Sans être géniale, la première période est donc animée – par intermittence – et place les Dogues en position de chasseurs pour le second acte.

Nice ferme la boutique


Le rôle de l'équipe attentiste semble convenir aux Aiglons, qui démarrent le second acte recroquevillés dans leur camp. Mais si les Lillois dominent, ils ne sont que trop rarement dangereux, entre Eder pas assez mobile et Rony Lopes imprécis. Quand il ne manque pas un ou deux centimètres au Portugais, pour pousser au fond un superbe centre de De Préville, qui avait fait la différence sur le côté gauche avant de repiquer et centrer du droit (52e). Déjà plombé par six matchs sans victoire dans son stade, Lille n'y arrive pas, et après avoir changé Lopes pour El Ghazi, Franck Passi tente de changer Benzia par Kishna, puis Mavuba par Bissouma.


Le numéro 10 du LOSC parvient bien à claquer une reprise de volée peu académique à un quart d'heure de la fin, mais nettement hors cadre (78e). Contrairement à la grosse frappe de Super Mario sur coup franc (82e), qui frôle le cadre d'Enyeama juste avant la sortie de l'Italien, remplacé par Le Bihan. Lille a son opportunité pour revenir sur une volée de Xeka (85e), mais Cardinale veille au grain et sort le ballon du cadre pour préserver le 20e succès d'une équipe de Nice qui a décidé de finir la saison en mode pragmatique. Faute d'avoir le jus pour faire plus. Aucun supporter ne leur en tiendra rigueur.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Les bonnes recettes de la FFF 5