1. //
  2. //
  3. // Marseille/Nice (0-1)

Nice se farcit un OM affaibli

Auteur d'une partition globalement agréable, Nice s'est imposé au Vélodrome grâce à un joli coup de patte de Germain. Logique, tant les Marseillais, diminués par les absences, ont manqué d'idées.

Modififié
10 80

OM - Nice
(0-1)

V. Germain (16') pour Nice.


Prenez une équipe normalement constituée. Enlevez-lui deux vertèbres. Rajoutez-lui deux lombaires souffrantes. Vous obtenez un Olympique de Marseille qui n'avance plus en raison d'une sacrée douleur dorsale. Car oui, l'OM était en ce dimanche bien démembré. Entre les suspensions (Nkoulou, Diarra, Cabella), et les blessures (Alessandrini), les hommes de Michel devaient apprendre à courir sans leurs éléments moteurs, mais ont offert une performance boiteuse contre des Aiglons niçois au jeu chatoyant. Dominé dans l'entrejeu, apathique en défense, l'OM a clairement payé les absences et vu sa mini-série de victoires s'écrouler au Vélodrome. Une nouvelle preuve de l'équilibre fragile de cette équipe qui devra attendre le retour de ses cadres pour espérer remettre le tout à l'endroit.

Trop, c'est trop


Évidemment, en l'absence de gros noms marseillais, ce sont des seconds couteaux qui se taillent une place sur la feuille de match. Entre Sparagna, Romao et Ocampos, la liste n'inspire guère à l'optimisme, même s'il faut reconnaître que l'absence de Rolando constitue une nouvelle plus qu'agréable. Après une dizaine de minutes d'observation, les failles marseillaises se révèlent d'ailleurs aux yeux de tous. Lucas Silva tente d'établir le record du monde de passes vers l'arrière, tandis que pour briser les lignes à coups de passes limpides, l'OM s'en remet à Romao. Inutile de préciser que le rendement n'est pas lassanesque.

Alors, Nice va imposer son style, fait de passes rapides et de projections vers l'avant. Lancé dans le dos de la charnière Rekik-Sparagna, Valère Germain en profite dès la 16e minute et ajuste Mandanda des 20 mètres. Tout en malice, tout en finesse, à l'image du talent de l'attaquant niçois. Autre talent à fouler la pelouse, Ben Arfa s'amuse par intermittence, sans toutefois trouver autre chose que les gants du portier marseillais. Le signe d'un petit problème de finition des Aiglons, qui dominent pourtant outrageusement la rencontre. À la demi-heure, les hommes de Puel décident même de lancer un toro pour marquer le coup et humilier des Marseillais sans le sou. Et sans ressources.

Fausse révolte


Battus dans les duels, les Olympiens n'offrent en effet que peu de motifs de satisfaction au Vélodrome, pourtant tout acquis à sa cause en l'absence de supporters niçois dans l'enceinte. Ocampos est invisible, Barrada botte les corners comme un joueur de DH, tandis que Michy tente de se débattre en pivot face à un duo Baysse-Le Marchand des plus costauds. Résultat, seul le côté gauche animé par Nkoudou et Mendy provoque de légers frémissements. De retour des vestiaires, les deux hommes sont d'ailleurs les seuls à sonner un semblant de révolte. L'OM joue plus haut, mais ni Romao à la reprise d'un corner, ni Batshuayi, calé sur le côté droit, ne trouvent le cadre de Hassen.

Un désert d'occasions, alors que Nice baisse de pied (mais pas de Jérémy) et à peine troublé par l'entrée combinée d'Isla et du remuant Bouna Sarr. Et si Nice se recroqueville, c'est pour mieux lancer Ben Arfa en profondeur et s'offrir quelques opportunités. Sur coup franc, Seri provoque l'envolée de Mandanda, tandis qu'Hatem se joue une dernière fois de Sparagna pour servir (involontairement) Traoré. L'OM s'en sort de justesse, mais ne propose de réponse à même de rééquilibrer le tableau d'affichage. De toute façon, cet OM au plan de jeu plus qu'aléatoire ne le méritait pas. En espérant que le retour des cadres, après la trêve, fasse partir ses douleurs.

Par Raphael Gaftarnik
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Ah ce club, le supporter est insupportable. J'ai mal, je l'aime mais je saigne. L'OM m'a répondu : "je sais".
La paire Romao-Lucas Silva... Les marseillais vont en faire des cauchemars.
Note : 19
20 points de retard...

6 journées restantes...

Et hop le prestigieux titre de champion d'automne quitte la canebière !
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
Faiblesse putain la faiblesse, c'est le seul mot qui me vient à l'esprit pour décrire le match. Le néant dans le jeu, les seules "occases" venaient de centres à 35 mètres et de coup-francs. Quand la plus belle passe du match pour ton équipe est signée Romao (pour Isla) je crois que ça veut tout dire.
Note : 6
Le cédez le passage de Rekik sur le but est superbe. Encore un match pourri, quasiment rien à se mettre sous la dent. Dire que ce coach est censé être dans la même ligne directrice que Bielsa, offensif en somme, c'était se foutre de la gueule des supporters, les mecs de devant n'ont aucun automatisme, et l'animation offensive inexistante. Je lui accordais du temps vu le bordel lorsqu'il est arrivé, mais il n'y a aucune amélioration depuis le mois de septembre.
Va falloir se rendre à l'évidence, une saison très médiocre attend l'OM, trop dépendant de Diarra. Ya aucun fond de jeu, aucune individualité qui émerge (à part Lass, donc), c'est horrible.
Mention spéciale à Ocampos, qui n'a pas fait un bon match depuis son arrivée à Marseille. Le mec joue toujours pour l'esthet, pour le beau geste, sans aucune intelligence de jeu.

Dans les rares points positifs : Romao a fait son match (avec ses limites, mais il a fait le job quand même), bonne entrée de Sarr, et Mandanda toujours aussi chaud (même si le but est un peu pour sa pomme).
morsaypresident Niveau : Loisir
je ne trollerais pas l'om
faire jouer ocampos suffit déjà bien assez
A contrario, le milieu niçois est impressionnant dans le placement, le pressing et l'utilisation du ballon. Ca joue au foot, quoi.
Et Ben Arfa...
read my mind Niveau : National
Message posté par GhostPsg
20 points de retard...

6 journées restantes...

Et hop le prestigieux titre de champion d'automne quitte la canebière !


Je suis mort de rire .Quelle imagination , quel talent .

Le jour où QSI se barre et ton club retrouvera sa vraie place , j'espére que tu seras aussi décontracté du slip.
Note : 2
Résultat logique, on s'est fait dévorer par Nice, sans forcer, au calme. A notre décharge, sans Lass, Nkoulou, Cabella et dans une moindre mesure Alessandrini, c'est plus compliqué d'aborder un gros match comme celui-là.

Batshuayi a fait une nouvelle fois de rang tous les mauvais choix possibles, Mendy/Nkoudou ça a été très très mauvais, Manquillo franchement moyen. Quand Lucas Silva fera des passes vers l'avant on aura peut-être des occasions. Mais dès qu'il a le ballon, c'est sur le côté ou derrière, c'est usant sincèrement.

Sur le but y'en a pour tout le monde, Manquillo qui ne prend pas l'intervalle, Rekik et Sparagna qui couvrent n'importe comment et Mandanda aussi tonique qu'après un kouign amann complet.

Il faut vraiment faire sauter la banque pour ramener Ben Yedder et pouvoir foutre la pression à Michy putain.
La dépendance Diarra est flagrante. Romao c'est une chèvre on le sait depuis toujours, et Silva pour l'instant il est totalement perdu sur un terrain, si ça continue comme ça, la saison va être longue.


Et Mandanda, on dirait qu'il a toute les peines du monde a se coucher pour toucher la balle de Germain sur le but
ohundnisursofoot Niveau : CFA2
Je ne suis pas tout les matchs de l'OM, mais on a l'impression qu'il n'existe aucun automatisme offensif, c'est assez frappant. Pendant une bonne partie du match, on a vu une pelletée de ballons mal négociés par NKoudou, Barrada et Ocampos, Batsu étant à mon avis le meilleur offensif ce soir. Tout simplement parce qu'il n'a quasiment pas touché de ballon, du coup il a moins vendangé.

Concernant Nice, j'avais peur que Ben Arfa passe à côté de son match après la convocation en EDF, mais au final il a assez bien géré, malgré ses mauvaises décisions à côté du but (trop d'attente, retour de Sparagna puis de Rekik).

Enfin les commentateurs BeIn qui se touchent la nouille sur le "jeu de Nice", ça va ça a combiné pendant 10 minutes de manière assez sympa mais faut pas déconner ça casse pas trois pattes à un canard. En deuxième période y'a rien, certes ça circule bien mais ce n'est pas de la combinaison.
Victoire logique de Nice, au vu des 2 onze de départ, la défense est plus solide et l'attaque plus homogène et talentueuse.

Batshuayi trop esseulé, l'OM est trop faible collectivement, et la solution c'est Michel qui doit la trouver.

Je vois pas l'intérêt de prendre un entraîneur étranger si c'est pour en prendre un mauvais, on a ça aussi en France.
Message posté par GhostPsg
20 points de retard...

6 journées restantes...

Et hop le prestigieux titre de champion d'automne quitte la canebière !


Tu m'es habituellement sympathique, mais là j'avoue que la blague de champion d'automne c'est un peu comme le bigmac pour Gignac ou une vanne sur Gourcuff qui s'est blessé, c'est pas terrible. Muscle ton jeu Robert !
Prospère Mulenga Niveau : CFA
Note : 1
Quelle tristesse cette equipe.
nyakichan Niveau : CFA2
Message posté par read my mind


Je suis mort de rire .Quelle imagination , quel talent .

Le jour où QSI se barre et ton club retrouvera sa vraie place , j'espére que tu seras aussi décontracté du slip.


Paris n'a pas attendu QSI pour être en haut de tableau, ce qui n'empêche pas chaque club d'avoir de mauvaises périodes.
hobotope
Message posté par read my mind


Je suis mort de rire .Quelle imagination , quel talent .

Le jour où QSI se barre et ton club retrouvera sa vraie place , j'espére que tu seras aussi décontracté du slip.


Et quelle est la vraie place de ce club je te prie ?
read my mind Niveau : National
Note : -1
Message posté par hobotope


Et quelle est la vraie place de ce club je te prie ?


Derrière le mien.
hobotope


T'es mignon
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
10 80