En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Nice s'agace, Marseille tenace

Pour la dernière sortie de 2016, Nice a perdu patience face à Bordeaux, permettant ainsi à Lyon, Paris et Monaco de se rapprocher. Pendant ce temps-là, Marseille continue de sourire.

Modififié

Saint-Étienne 0-0 Nancy



La dépression, comme toujours. Pourtant, les vingt premières minutes de l'AS Saint-Étienne étaient prometteuses, avec du jeu, de belles intentions et des occasions. Et puis les maladresses de Søderlund sont venues tout gâcher. Après ça, ses coéquipiers se sont mis au diapason, et ont livré un festival d'approximations techniques. Même après l'expulsion de Cabaco dès l'heure de jeu, les Stéphanois n'ont pas été capables de contourner le bloc nancéien. Et ce n'est pas une équipe entraînée par Pablo Correa qui allait se risquer à bousculer un match fermé. Résultat, des envies de suicide pour les supporters des deux équipes. La Ligue 1 qu'on n'aime pas du tout.


Bordeaux 0-0 Nice



Ça y est, les Niçois ont prouvé qu'ils s'étaient pris au jeu et qu'ils croyaient dur comme fer à la course au titre, ou au moins à la course à la Ligue des champions. Pas de la meilleure des manières, certes. Frustrés par un match accroché qu'ils n'ont jamais globalement maîtrisé, les Aiglons finissent par péter un câble dans les arrêts de jeu, notamment Mario Balotelli et Younès Belhanda, expulsés pour des gestes d'humeur, même si le second méritait plus un jaune qu'un rouge. Il faut dire qu'en première mi-temps, Nice a monopolisé le ballon sans se montrer dangereux, et en seconde, il a fallu deux gardiens et un poteau solides pour leur éviter la défaite. Décidément, Bordeaux parvient bien à faire déjouer les hommes de Lucien Favre, eux qui les ont déjà défaits en Coupe de la Ligue. Mais bon, que les Niçois se rassurent, ils sont bien champions d'automne.


Lille 1-1 Rennes

Buts : Eder (88e) pour Lille // Ntep (22e) pour Rennes

Le Stade rennais y a cru jusqu'au bout, à cette fin de série. Pendant 88 minutes, les Bretons ont cru qu'ils allaient s'imposer à Lille pour la première fois en cinquante ans. Mais c'était sans compter la volonté de Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Pourtant, le Portugais de Lille avait bien mal commencé son match en manquant lamentablement un penalty face à Benoît Costil. Résultat, c'est le Stade rennais qui prend l'avantage peu après la vingtième minute. Sur corner, Yoann Gourcuff trouve la tête de Paul-Georges Ntep, une connexion qu'on aimerait voir bien plus souvent du côté du club breton. Mais après plus d'une heure à pousser, le LOSC finit par être récompensé, grâce à un enchaînement parfait de Vous-Savez-Qui. Le Seigneur des Ténèbres a encore gagné.


Lyon 2-0 Angers

Buts : Lacazette (9e) et Fekir (84e)

Au début de la saison, ce qu'on attendait de l'OL, ce n'était pas le retour en grâce de Valbuena, c'étaient les étincelles du duo infernal Lacazette-Fekir. Mais les blessures de l'un et de l'autre n'ont pas permis aux supporters lyonnais de se régaler devant cette association. Jusqu'à ce soir. Premier but pour l'OL : Alexandre Lacazette après une bonne grosse accélération de Nabil Fekir. Deuxième but de l'OL : Nabil Fekir sur un service royal d'Alexandre Lacazette. Si ces deux-là parviennent à être au top en même temps en seconde partie de saison, Lyon n'a rien à craindre. Et puis après tout, Lyon est quatrième à cinq points du podium avec un match en moins.


Bastia 1-2 Marseille

Buts : Djiku (82e) pour Bastia // Gomis (8e) et Njie (90e) pour Marseille

Florian Marange peut s'en vouloir, car il aurait pu changer complètement le scénario de ce match s'il n'avait pas raté l'immanquable dès la première minute de jeu. Mais voilà, le défenseur bastiais a trop ouvert son pied à deux mètres du but vide, seul sur un corner tiré par Saint-Maximin. Un non-but qui permet à l'OM de continuer sa prise de confiance entamée depuis quelques semaines. Car quelques minutes plus tard, Bafé Gomis inscrit son dixième but de la saison en profitant d'un contrôle colle glu et d'une talonnade de Zambo-Anguissa. Si, si, c'est possible. Dans un match très rugueux, Marseille évite suffisamment les coups et parvient à poser son jeu. Mais Bastia donne tout pour revenir au score. Djiku finit par marquer après un énorme travail de l'intenable Saint-Maximin. Mais comme face à Dijon, l'OM réagit en toute fin de match. Clinton Njie, entré en jeu, ajuste parfaitement son plat du pied. C'est le quatre à la suite pour terminer l'année du côté de la Canebière.


Dijon 2-0 Toulouse

Buts : Tavares (49e, sp) et Lees-Melou (55e)

Un gardien en état de grâce, ça suffit parfois pour gagner un match. En première période, Baptiste Reynet a multiplié les gros arrêts face aux attaquants toulousains. Suffisant pour dégoûter ses adversaires et donner confiance à ses coéquipiers. En seconde période, les Dijonnais entrent alors sur la pelouse avec le plein de détermination, et il suffit de dix minutes pour tuer le match. C'est d'abord Julio Tavarès qui ouvre le score sur penalty, puis c'est Pierre Lees-Melou qui double la mise en suivant bien une frappe repoussée sur la barre par Lafont. La hype Toulouse est bel et bien passée.


Monaco 2-1 Caen

Buts : Falcao (48e, sp) et Bakayoko (76e) pour Monaco // Bazile (90e) pour Caen

Et si les attaques de Vadim Vasilyev envers Jean-Michel Aulas étaient totalement calculées, dans le but de profiter des mêmes « avantages » ? En tout cas, Patrice Garande l'avait bien senti en expliquant qu'il voulait « jouer haut parce qu'au moindre contact dans la surface, ça va siffler contre nous » . Et il avait bien raison. Mis en difficulté pendant toute la première mi-temps, sauvés par la barre transversale sur un lob astucieux de Santini, les Monégasques ont dû attendre une belle simulation de Falcao pour ouvrir le score. Le Colombien se charge lui-même de transformer le penalty. Fou furieux comme quelqu'un qui a vu l'entuberie arriver de très loin, Patrice Garande est expulsé, avant d'être imité par Damien Da Silva. Du coup, Bakayoko double la mise, et le but d'Hervé Bazile dans les arrêts de jeu ne change rien. Dommage, les Normands avaient livré un début de match très convaincant.



Nantes 1-0 Montpellier

Buts : Lima (12e, sp)

Mai 2015. Cela faisait plus d'un an et demi qu'un Nantais n'avait pas marqué sur penalty. Il s'agissait de Jordan Veretout face aux Girondins de Bordeaux. Alors forcément, quand Lucas Lima trouve le chemin des filets dans cet exercice dès la douzième minute, ça permet de pousser un ouf de soulagement. Surtout que, même si les Canaris ne le savent pas encore, il s'agit là du but de la victoire. Dominateurs et très agressifs sur le porteur du ballon, en première période, les Nantais se sont essoufflés en seconde mi-temps, mais sont parvenus à faire le dos rond pour tenir le score. Définitivement de bons débuts pour Sergio Conceição.


Metz 2-2 Guingamp

Buts : Nguette (12e) et Diallo (90e, csc) pour Metz // Briand (48e et 74e) pour Guingamp

Les soufflantes d'Antoine Kombouaré doivent être sacrément solides, car ce n'est pas la première fois que Guingamp change complètement de visage à la mi-temps. Après une grosse semaine à base d'élimination de l'OL en Coupe de la Ligue et de victoire probante contre le PSG, les Guingampais arrivent avec un peu trop de suffisance à Saint-Symphorien. Alors, sans forcer, les Messins en profitent et Nguette ouvre rapidement le score du genou. Guingamp ne réagit pas et ne parvient pas à bousculer les Grenats. Jusqu'à la mi-temps. Car au retour des vestiaires, les Bretons reviennent avec d'autres intentions, et avec un Jimmy Briand de gala. L'ancien Lyonnais claque un doublé et profite de la cinquième passe décisive de Marçal. Sauf que Jérémy Sorbon est absent ce soir, et Guingamp est incapable de s'imposer sans lui. Diallo dévie alors une frappe de Vion dans ses propres filets. Depuis la remontée, Guingamp a concédé six défaites et deux nuls sans Jérémy Sorbon.


PSG 5-0 Lorient

Buts: Meunier (25e), Touré (44e, cdc), Silva (50e), Cavani(63e, sp) et Lucas (70e)


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 1
    Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
    À lire ensuite
    Le Bayern démolit Leipzig