Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 22 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e tour
  3. // Nice-Ajax

Nice, rendez-vous en chambre d’appel

Deux mois après avoir bouclé la meilleure saison de son histoire en première division en matière de points pris, l’OGC Nice s’apprête à retrouver la Ligue des champions avec la réception de l’Ajax mercredi soir en troisième tour préliminaire. Le tout après un nouvel été agité, mais contrôlé. Assez pour ne pas s’inquiéter ?

Modififié
En bon chef de meute, Jean-Pierre Rivère sait comment faire tourner les serviettes. « Le stade va être plein, nos joueurs n’attendent que ça. L’Ajax, on prend. Vous avez vu Galatasaray ? Éliminé dès le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa par les Suédois d’Östersund. Au moins, avec l’Ajax, la concentration est maximale » , a-t-il lâché au moment d'évoquer le profil de l'étape qui attend son équipe mercredi soir dans une Allianz Riviera à guichets fermés. Deux mois après avoir rendu la meilleure saison de l'histoire de l'OGC Nice en première division en matière de points – une troisième place avec 78 points au compteur –, le président niçois a la banane. Younès Belhanda, Paul Baysse et Ricardo Pereira ont quitté le club ? Pas de panique, c'est la routine. « On est inquiets quand on est en difficulté financière, pas quand nos joueurs sont sollicités par d’autres clubs, préfère relativiser Rivère. Notre équipe a un fonds de jeu qu’elle a acquis la saison passée et qui est toujours là. Je ne suis pas d’un optimisme débordant, mais je n’ai pas d’inquiétude. On est dans une forme de sérénité. » Peut-être avant tout parce que l'homme d'affaires connaît sa partition. Lors de l'été 2016, l'OGC Nice avait laissé filer Ben Arfa, Mendy, Germain, Pied et Puel ? Il a terminé sur le podium. Chez les Aiglons, la vie est comme ça : on recrute, on parie et, chaque été, on bosse pour entretenir la dynamique. Voilà maintenant plusieurs saisons que l'histoire se répète. Simple détail, l'été 2017 a vu le club changer progressivement de dimension à l'heure où un nouveau centre d'entraînement ultra-moderne va être livré. L'objectif est maintenant de grandir, sportivement, mais aussi financièrement, tout en conservant l'ADN maison et en refusant de claquer plus de quatre millions d'euros pour un joueur. Soit, continuer à jouir, mais à moindre frais.

« Si on va en C1, faudra que je vienne au stade avec un slip blindé ! »


Continuer à jouir, c'était avant tout conserver la tête pensante, Lucien Favre, un homme qui a été dragué lourdement tout l'été, notamment par un Borussia Dortmund que Rivère a gentiment envoyé bouler. C'était aussi accepter de mettre le prix pour conserver Mario Balotelli et Dante, entre autres. Oui, derrière la langue de bois du boss niçois, il y a surtout une bonne dose de fausse modestie, car Nice a logiquement succombé au jeu des ambitions. Il suffit, pour s'en convaincre, de planter son nez dans les clauses de revalorisation signées sous seing privé par certains joueurs. Arrivé cet été de Caen, le bonbon Jean-Victor Makengo s'est déjà glissé sous une étiquette de 50 millions d'euros, soit autant que Malang Sarr et qu'Alassane Pléa. En public, Nice se cache souvent derrière son budget – 45 millions d'euros cette saison –, mais n'hésite pas à bomber certains salaires, ce qui pourrait par exemple être le cas de Giannelli Imbula si le dossier parvient à se boucler. Bien sûr, les Aiglons continuent à parier (Lees-Melou, Tameze, Makengo) et ajouter un peu d'expérience (Jallet), mais il faut se rassurer : qualitativement, l'OGC Nice va bien, très bien.


Pour s'en rendre compte, il fallait filer à Divonne-les-Bains ces dernières semaines où la bande à Favre avait planté sa tente. Bilan : quatre victoires en cinq matchs malgré une belle patate reçue contre le Sparta Prague (1-4). La préparation a été intense, studieuse, a vu Balotelli lâcher quelques galettes dans l'effort, mais a surtout vu le retour du préparateur mental Thomas Sammut qui a largement bossé sur les cerveaux du groupe en vue de ce rendez-vous européen. Un rendez-vous qui excite, qui enivre et qui influera forcément sur la suite du mercato estival. En cas de qualification pour la phase de poules de la Ligue des champions, Jean-Pierre Rivère s'autorisera une cinquième recrue. Pour le moment, comme le racontait France Football cette semaine, on aborde la chose différemment. Soit en s'envoyant l'hymne de la C1 dans les oreilles à l'arrière d'un bus. Un moment qui a offert cette confession d'anthologie d'un membre de l'encadrement de l'équipe première : « Depuis deux ans, c’est la demi-molle en permanence. Si on va en Ligue des champions, faudra que je vienne au stade avec un slip blindé ! » Que du plaisir, donc.



Par Maxime Brigand Propos de Jean-Pierre Rivère issus de L'Équipe.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


il y a 51 minutes Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 3
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:08 Rooney, héros de la 95e minute 17 Hier à 10:21 Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 27 dimanche 12 août La célébration musclée de Jürgen Klopp 9 dimanche 12 août La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 64