Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Nice-Troyes (1-2)

Nice n'est pas prêt pour Naples

Gênés par des Troyens qui avaient envie de jouer, les Niçois concèdent une nouvelle défaite en ce début de saison, et ce malgré un bon match de la recrue Allan Saint-Maximin et du revenant Jean Michaël Seri. Il faudra être meilleurs à Naples. Ou alors il faudra avoir Wesley Sneijder.

Modififié

Nice 1-2 Troyes

Buts : Pléa (63e) pour Nice // Niane (54e) et Khaoui (85e) pour Troyes

L’Allianz Riviera devra attendre encore un peu avant d’acclamer les caresses de Wesley Sneijder. Mais nul doute que les supporters niçois auront déjà été très heureux de retrouver Jean Michaël Seri. Le milieu de terrain, suspendu contre Saint-Étienne et qui avait clairement manqué aux Aiglons, était de retour pour faire la loi au milieu des terrains de Ligue 1. Autre satisfaction, la recrue Allan Saint-Maximin, à peine arrivée, mais déjà titulaire et déjà très en jambes. Des hommes forts qui n'auront pourtant rien pu faire face à des Troyens séduisants qui réussissent à arracher leur première victoire à Nice. Bref, le stade niçois sait que cette année encore il verra du beau football. Il s'agirait maintenant de voir des victoires.

Saint-Maximin déjà adulé


Dans une ambiance bouillante, les Niçois se chauffent très rapidement. Allan Saint-Maximin en tête. La recrue la plus chère de l’histoire du Gym est bien titulaire, au grand dam de Mathieu Deplagne, qui comprend très vite que le match va être long. Et si le latéral troyen ne connaissait pas encore le numéro de l’ailier français, il a eu l’occasion de l’apprendre à chaque fois que l’ancien Monégasque lui a fait la misère sur son côté. Pourtant, c’est au centre du terrain que le premier éclair niçois jaillit. Au début de l’action, un sombrero de Seri à l’entrée de sa surface. Au bout, un festival de Srarfi qui met à terre trois adversaires devant la surface troyenne pour finalement manquer le cadre. Toujours remuant, Saint-Maximin ne tarde pas, lui aussi, à avoir son action, mais Samassa sort le fameux arrêt des fesses. De l’autre côté du terrain, les Troyens, emmenés par le grand Benjamin Nivet, font de leur mieux pour se montrer dangereux. Sauf que Grandsir préfère tirer sur Cardinale. Une marque de respect aristocratique, à coup sûr.

Chauve qui peut


Pour ceux qui étaient en retard en première période, le Gym a la gentillesse de faire un copier-coller parfait de leur début de match en seconde période. Seri et Saint-Maximin sont à nouveau en feu et il faut un double arrêt exceptionnel de Samassa pour empêcher l’ouverture du score. Suffisamment désirée, celle-ci décide alors de se fourrer dans le bout du pied de Niane, qui, au duel avec Dante, profite d’une sortie hasardeuse de Cardinale pour lober le gardien du Gym. Toujours du côté des boulettes, c’est le vieux briscard Vizcarrondo qui s’y met en fauchant Lees Melou dans la surface. Bien élevé, Pléa accepte avec plaisir le cadeau et convertit le penalty. Nice reprend confiance, mais Troyes résiste vaillamment. Pourtant, Lucien Favre sent bien que les Troyens sont à un cheveu de craquer. Alors l’entraîneur niçois fait rentrer Jallet, pendant que Nivet doit céder sa place côté troyen. L'entrée du latéral français fait du bien aux locaux, mais ce sont bien les Troyens qui surprennent tout le monde. Profitant d'une défense niçoise encore bien passive, Khaoui claque une belle reprise qui laisse Cardinale cloué sur place. Nice concède sa deuxième défaite en deux matchs et, surtout, ne fait pas le plein de confiance avant de se déplacer à Naples. La France a peur.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Robin Richardot
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom
    Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
    À lire ensuite
    SOS Chantôme