Advertisement
Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-OM

« Nice-Marseille sera un match explosif »

Ce dimanche, l’affiche entre l’OGC Nice et l’Olympique de Marseille sera l’objet de toutes les attentions. Pour avoir un avis global sur la rencontre, Éric Roy, Olivier Echouafni et Pancho Abardonado se penchent sur les enjeux du match.

Modififié

Les prévisions


Jacques Abardonado : « Ce sera un match plaisant à voir, car ce seront deux équipes qui proposent du jeu. L’OM s’est incliné à Salzbourg au cours de la partie, malheureusement. Un match nul était équitable entre l’autre équipe et celle que j’aime... De l’autre côté, Nice s’est imposé 3-0. Ils vont avoir un regain de confiance avant ce derby. Mais un match reste un match. Nous, on sait qu’on est capable de faire un résultat là-bas. Ce sera une affiche, un match à voir. »

Olivier Echouafni : « Nice est sur une dynamique positive de victoires. Et en plus des victoires, le club ajoute la manière. C’est une équipe en confiance, qui semble avoir trouvé son équilibre. A contrario, l’OM restait sur deux résultats positifs, mais vient de connaître une défaite en Ligue Europa. L’équipe doit trouver ce fameux équilibre, ses repères. »


Éric Roy, consultant Ligue 1 pour beIN Sports : « Nice monte en puissance. Il y a une certaine logique à cela, car il y avait un groupe à reconstruire. Peut-être que certains ont craint pour la saison des Niçois, mais la victoire contre Monaco fait que sur le plan global, le groupe progresse. Pour l’OM, c’est un début de saison en dents de scie. Il y avait au départ un début de championnat avec de l’espoir, puis une période compliquée avant de revenir dans le bon tempo. La question, c’est de savoir s’ils ont les moyens de leurs ambitions. À savoir : finir dans les 3 premiers et jouer la Ligue des champions. Pour l’instant, on ne connaît pas encore la réponse et le match contre Salzbourg laisse songeur. »


Retour à la défense à cinq pour l'OM ?


JA : « Le coach va faire avec la forme du moment des joueurs. Il connaît mieux que nous son groupe, il a une grande carrière derrière lui. Je sais qu’on va partir en conquérants à Nice. Vu la ferveur qu’il y aura dans le stade, ce sera un match explosif. L’OM répondra présent. »

« C’est le genre de match où Garcia doit montrer une identité de jeu forte. » Éric Roy, ex de Nice (1988-1992, 2002-2004) et de l'OM (1996-1999).

OE : « Ce n’est pas vraiment à moi de répondre à cette question, car je ne suis pas à l’intérieur du groupe. Il y a des paramètres qui existaient à Monaco qui ne seront pas les mêmes contre Nice. Ce déplacement leur a fait beaucoup de mal, mais les Marseillais se sont repris sur le plan collectif. Et puis que ce soit Nice ou Monaco, cela reste un derby. Le paramètre essentiel, c’est dans l’agressivité. Dans ce domaine-là, les schémas tactiques ou l’organisation importent peu. »

ER : « Quand on compare les effectifs marseillais et niçois, on ne peut pas dire qu’il y ait un écart aussi important qu’avec Monaco ou Paris. Là, ce ne serait pas dans l’ADN du club de s’adapter à l’adversaire. L’OM peut imposer son jeu, sa force et son style. Rudi Garcia doit vraiment laisser sa patte dans le jeu marseillais, comme il l’avait fait à Lille ou même à Rome pendant une bonne période. Face à un adversaire direct pour les places d’honneur, c’est le genre de match où Garcia doit montrer une identité de jeu forte. »



Le besoin d’un match référence pour l’OM


JA : « Quand on rencontre des adversaires comme Monaco, Nice, Paris ou même Bordeaux qui démarre bien sa saison, c’est toujours agréable de rencontrer des équipes comme celles-là. Il faut élever son niveau car sinon, ça tourne mal. Mais je ne me fais pas de souci, Marseille sera là pour faire un gros match. »

OE : « C’est marrant de voir la chose de cette manière ! Avant, c’était plutôt à Nice de chercher un match référence contre l’OM et aujourd’hui, c’est le contraire. Pour avoir joué dans les deux clubs et joué pas mal de derbys, c’est incroyable d’entendre ça. Pour moi, Marseille reste Marseille. Un club avec des ambitions et des objectifs très élevés. De son côté, l’OGC Nice est en train de devenir un grand club. Quand on est capable de prendre Balotelli, Sneijder ou Belhanda, c’est qu’on se donne les moyens de réussir. Cette saison, Marseille va prendre les matchs les uns après les autres, mais bien entendu, gagner à Nice serait une très belle opération vu la dynamique du Gym. »

« Avant, c’était plutôt à Nice de chercher un match référence contre l’OM et aujourd’hui, c’est le contraire. Pour avoir joué dans les deux clubs et joué pas mal de derbys, c’est incroyable d’entendre ça. » Olivier Echouafni, à l'OM entre 1993 et 1998, et à Nice de 2003 à 2010.

ER : « Au-delà d'un match référence, l’OM a besoin de stabilité dans ses performances. Et puis cela dépend aussi du contenu du match, pas que de la victoire. Si on pense au dernier match de l’OM, c’est difficile de garder tout le monde sur le pont et conserver toujours le même onze. En l’occurrence, les changements opérés par Garcia se sont avérés décevants dans l’ensemble. Ce qui sera intéressant, c’est de connaître le onze olympien contre Nice et voir qui aura marqué le plus de points dans ce début de saison. »


Nice est-il dans la meilleure forme possible ?


JA : « Je crois qu’il y aura toujours des surprises, des rebondissements auxquels on ne s’attendra pas. Sur le plan offensif, Nice est fort. Avoir le choix pour Favre, c’est toujours positif. Là, il a doublé, voire triplé les postes. C’est clair que le onze de dimanche côté niçois sera très compétitif. »

OE : « Si on se fie aux quatre derniers résultats, tu as un carton contre Zulte en C3, une victoire à Rennes, un match nul contre Angers et la victoire de ce jeudi. On peut dire que les joueurs sont efficaces et redoutables devant. Mais il faut aussi rajouter les milieux Seri, Koziello et Mendy qui font un travail énorme à la récupération. En dehors de l’offensive, Nice est un club de qualité et confiant. »

ER : « Nice est dans une courbe plus ascendante que Marseille, c’est clair. Mais cela reste un match et l’issue est toujours inconnue. C’est aussi ça la beauté du foot ! L’an dernier, le match avait été très relevé et c’était plaisant à voir (victoire 3-2 de Nice, ndlr). Devant, il y a de la complémentarité : deux garçons devant qui s’associent bien, un ailier dribbleur et rapide avec Saint-Maximin, et puis Lees-Melou, plus typé meneur de jeu et doté d’une justesse de jeu importante. Si j’étais à la place de Garcia, je tenterais le milieu à trois pour créer une supériorité numérique au centre du terrain. Un 4-3-3 pour contre un 4-4-2, ça me paraît une bonne option. Après, dans ce cas, il faut que les ailiers marseillais reviennent en phase défensive. Cela leur permettrait de remporter la bataille du milieu de terrain. »



La nouvelle paternité de Mario Balotelli


JA : « Cela fait toujours plaisir d’accueillir un nouveau membre dans sa famille ! Je pense qu’il va être heureux... Mais bon, j’espère qu’il sera surtout heureux d’avoir un fils avant le match, et que cela ne va pas se répercuter sur le terrain. Disons que s’il peut éviter de marquer pour faire une célébration de but en hommage à son fiston, ce serait sympa de sa part. (Rires.) »

« J’espère qu’il sera surtout heureux d’avoir un fils avant le match, et que cela ne va pas se répercuter sur le terrain. » Pancho Abardonado, poète du Vélodrome (1998-2001) et du Ray (2002-2008)

OE : « Chacun possède sa personnalité. Dire que cela jouera sur sa prestation ou non, je n’en sais rien. En principe, cela doit contribuer à être meilleur sur le terrain... Mais il faut savoir aussi si les dernières nuits ont été bonnes ! (Rires.) En tout cas, je suis persuadé qu’il fêtera son arrivée. »

ER : « Mario est un garçon... (Il hésite.) Dans la gestion des émotions, il est capable de gérer un tel événement. En vrai, cela ne peut être qu’un plus pour lui. Le fait d’être papa, ça peut te donner des ailes sur le terrain ! Globalement, je pense que des bons sentiments, c’est toujours un aspect positif quand tu prépares un match important. On préfère quand même ça aux emmerdes, aux ennuis ! »


La première de Mitroglou en Ligue 1


JA : « Mitroglou, ce n’est pas un novice. C’est quelqu’un qu’on connaît grâce à Benfica, il est déjà apparu en Coupe d’Europe. Sa classe internationale est reconnue par bon nombre d’observateurs, donc Favre sait à quel type de joueur il va devoir faire face. Si le coach a décidé de le faire jouer contre Salzbourg, c’est qu’il a peut-être en tête de le faire démarrer dimanche. C’est un joueur avec peu de temps de jeu, mais qui peut faire mal à Nice. Il possède de l’expérience, de l’intelligence de jeu. Dans des matchs comme ça, il en faut. Mitroglou, Marseille a fait le forcing pour le faire venir. Il est arrivé avec cette blessure à soigner cet été, donc il devait avoir la haine de ne pas jouer tout de suite. Mais avec l’atmosphère des matchs à enjeux, il sera dans son élément. »


OE : « Un joueur qui n’a que dix minutes dans les jambes, on ne possède pas le recul pour dire si cela est positif ou non. Dans un contexte de derby où les points coûtent cher, je ne suis même pas persuadé qu’il débute. En général quand tu es entraîneur, tu vas toujours amorcer le retour du joueur par étapes. D’abord dix minutes, puis une demi-heure le match d’après et soixante-quinze la fois suivante... Il ne faudrait pas qu’il rechute, en sachant que derrière il y a la trêve internationale ! »

« Mitroglou, Marseille a fait le forcing pour le faire venir. Il est arrivé avec cette blessure à soigner cet été, donc il devait avoir la haine de ne pas jouer tout de suite. Mais avec l’atmosphère des matchs à enjeux, il sera dans son élément. » Pancho Abardonado.

ER : « Il a joué jeudi, mais c’était sûrement pour le mettre dans le bain. Il y a deux choses quand tu es entraîneur : soit tu le fais démarrer titulaire et tu vois s’il tient 45 minutes, soit tu le fais entrer en deuxième période si tu penses qu’il ne tient pas 45 minutes. Ce sont deux cas de figure bien différents. Le mettre titulaire n’est pas dangereux en soi, mais Favre ne fait pas de fixette sur Mitroglou. Qu’il joue ou non, Favre va appliquer son 4-4-2 et je ne pense pas qu’il change de dispositif. »


Le pronostic


JA : « J’ai hâte d’être devant ma télé dimanche soir. Je dirais une victoire de l’OM 1-0. Nice reste un club où j’ai passé six belles années, mais l’OM, c’est dans mes veines. »

OE : « Sur un derby, les cartes sont souvent redistribuées et Nice s’est déjà fait accrocher par Angers à domicile. Du coup, je ne vais pas trop me mouiller et opter pour un match nul avec des buts, un 2-2 avec du spectacle. »

ER : « J'imagine une victoire niçoise 2-1. Même si dans l’ensemble, c’est compliqué d’anticiper un scénario car ce sont des matchs à part, avec de l’imprévu. »



Propos recueillis par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:38 Les capitaines des équipes de Liga s'opposent à la délocalisation aux USA 57 Hier à 12:55 Avant Bielsa, Leeds pensait à Conte et Ranieri 25
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 20 août Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 23 lundi 20 août Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti 2 lundi 20 août Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 61 lundi 20 août Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 66