Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Nice gagne à Dijon, Rennes se sauve in extremis

Après la minute de silence observée dans tous les stades à la mémoire de Raymond Kopa, certains sont restés visiblement figés par l'émotion. Caen et Angers ont marqué plus que Montpellier, Rennes, Metz, Guingamp, Bastia et Saint-Étienne réunis. Angers continue sur sa lancée, Nice suit le rythme du PSG, Bastia reste calé.

Modififié

Montpellier 1-1 Guingamp

Buts : Mounié (50e) pour Montpellier // Briand (85e)

Une première mi-temps peu enthousiasmante, à croire que les deux équipes ont respecté 45 minutes de silence en hommage à Raymond Kopa. Cela semble se réveiller dès le début de la deuxième mi-temps, avec un tir de Sessègnon qui passe juste à côté du poteau droit. Un signe qui ne trompe pas, puisque Mounié marque une minute plus tard, en déviant une frappe de Sessègnon d'une magnifique Madjer, qui trompe le gardien. Six buts en six matchs, le Béninois est intenable. Hilton joue les gardiens et sauve ses cages à la 60e : Guingamp insiste et, à l'instar de Mounié, c'est le buteur vedette des Bretons, Jimmy Briand, qui égalise à cinq minutes du terme. Le fameux 1-1 dont tout le monde est satisfait, mais qui n'arrange personne non plus.


Caen 2-3 Angers

Buts : Rodelin (11e) et Santini (67e) pour Caen // Toko Ekambi (5e), Ndoy (21e) et Mangani (48e) pour Angers

Toko Ekambi marque un premier but très rapide, en prenant Yahia de vitesse sur un appel en profondeur. Caen revient à la marque grâce à Rodelin, lui aussi lancé dans le dos de la défense. Plein de sang-froid, il laisse le gardien sur la ligne de ses 6m et place le ballon dans le but. Ça se répond coup pour coup : Ndoye redonne l'avance aux visiteurs de la tête, encore un but aérien pour le SCO. Dès le retour des vestiaires, Mangani convertit un penalty obtenu par Angers. Caen pousse pour revenir, et forcément, cela vient d'Ivan le Terrible. Bien placé, le Croate joue le rebond après un arrêt de Michel et crucifie le gardien scoïste. Caen tente le tout pour le tout et Yahia y parvient presque, mais sa tête est déviée juste devant les cages. Les Caennais auront été trop brouillons pour l'égalisation. Quatrième victoire consécutive pour le SCO, qui remonte à la neuvième place.


Metz 1-1 Rennes

Buts : Diabaté (45e) pour Metz // Said (90e)

Pas de grosses occasions en ce début de match, mais une phase litigieuse : Diabaté s'écroule dans la surface, touché par Gnagnon, déjà averti, mais reçoit finalement un jaune pour simulation. Faute peu flagrante, mais qui aurait pu être sifflée. C'est encore Diabaté qui a l'ouverture du score au bout du crâne à la 30e, mais sa tête passe au-dessus. Celle de Diagne, en revanche, s'écrase sur le haut de la barre transversale. Deuxième avertissement pour Rennes. Le troisième est fatal : Diabaté intercepte une passe hasardeuse de Gnagnon et gagne son duel face au gardien. En deuxième mi-temps, Rennes essaye, mais n'est dangereux que sur phases arrêtées. Les Rennais y parviennent finalement en toute fin de rencontre : Didillon croit sauver les siens, mais Said récupère et la fout au fond. Une mi-temps par équipe, un but chacun. Logique.


Dijon 0-1 Nice

But : Cyprien pour Nice (69e)

C'est le match des top 3, sauf que l'un joue le titre et l'autre le maintien. Comme la logique le veut, ce sont les Niçois qui dominent, mais de façon fort stérile. Il faudra un corner, preuve que les Niçois ont du mal, pour la première grosse occase : la tête de Dante est sauvée sur la ligne par la défense dijonnaise. Alors que Dijon semble prendre l'avantage en deuxième période, Nice profite des espaces et c'est Cyprien qui fait sauter le verrou sur une magnifique passe décisive d'Eysseric. Dijon n'a pas démérité, mais Dijon a perdu, comme souvent. Nice revient à hauteur du PSG et de Monaco, les Monégasques comptant toutefois un match en moins.



Bastia 0-0 Saint-Étienne


Comme toujours, on se demandait si le changement d'entraîneur opéré par Bastia pendant la semaine allait servir d'électrochoc aux joueurs du Sporting, toujours très mal classés. Logiquement, ce sont tout de même les Verts qui poussent dès le départ, mais la défense corse ne plie pas, les occasions se font rares. Le plus gros événement de la 1re période, c'est l'exclusion désormais traditionnelle du côté de Bastia. Nicolas Saint-Ruf touche Pajot au visage en voulant dégager et prend un rouge. Le Stéphanois est évacué sur civière, mais conscient, applaudi par Furiani. Pour rester dans l'égalité qui se voit sur la pelouse, Lemoine décide de prendre lui aussi un rouge, pour une faute similaire. C'est tout ce qu'on verra après la pause. Match nul, dans tous les sens du terme.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Arthur Lejeune
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 10:19 Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 83
    Partenaires
    Tsugi Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    samedi 19 mai Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 samedi 19 mai Parme est de retour en Serie A ! 48