En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Zulte-Waregem-Nice (1-5)

Nice ex(z)ulte

Le jour d’après. Après avoir caressé la Ligue des champions du bout des doigts en août face à Naples en barrages, l’OGC Nice entamait ce jeudi soir son aventure en Ligue Europa. Si, pour beaucoup, Nice est plus à sa place en C3, les Aiglons ont prouvé ce soir face à Zulte-Waregem qu'ils étaient peut-être bien taillés pour mieux que les matchs du jeudi. Autrement dit, les Aiglons n'ont fait qu'une bouchée des Belges.

Modififié

Zulte-Waregem 1-5 Nice

Buts : Leya Iseka (46e) pour Zulte-Waregem // Pléa (15e & 19e), Dante (28e), Saint-Maximin (68e) et Balotelli (70e) pour Nice

On peut avoir gagné la Ligue des champions et disputé soixante-trois matchs européens sans avoir inscrit le moindre pion sur la scène européenne. C’est en tout cas l’histoire de Dante, le joueur de foot, pas le poète. De retour de suspension ce jeudi, l’expérimenté défenseur brésilien de l’OGC Nice a fait honneur à son brassard de capitaine, brisant sa malédiction européenne personnelle. Juste avant la demi-heure de jeu, à la suite d'un corner bien frappé par Seri, De Sart tente de contrôler des genoux pour relancer proprement son équipe. Problème : le milieu belge rate complètement sa tentative, assez audacieuse, et assiste, un peu con, à la reprise demi-volée imparable de Dante, seul aux six mètres. Le capitaine niçois assomme alors tout Zulte Waregem d'un troisième but dont les Belges ne se remettront pas.

Saint-Maximin en Formule 1

Et Alassane Plia le match...


Dès le coup d’envoi, les intentions des Niçois ne laissent pas l’ombre d’un doute : gagner. Pour cela, Lucien Favre aligne une équipe type quasi semblable à celle qui a étrillé Monaco samedi dernier, avec les titularisations de Dante et de Nampalys Mendy aux côtés de Seri au milieu de terrain. Et les deux hommes vont vite poser leurs pattes sur le match. À eux deux, ils étouffent une équipe de Zulte Waregem joueuse, mais vite réduite à des contres. Après quelques frayeurs, sur des frappes d’un Nill De Pauw inspiré et d’un Olayinka intenable, qui contraint notamment Cardinale à une double parade exceptionnelle (8e), Nice reprend ses esprits, fort du pressing haut monstrueux de la paire Mendy-Seri.

Au quart d’heure de jeu, Seri récupère (encore) un ballon très haut et sert directement Pléa seul aux vingt-cinq mètres. Discret depuis le coup d’envoi, l’attaquant niçois voit sa frappe soudaine prendre la direction de la lucarne gauche de Leali. À peine le temps de savourer que les Azuréens remettent ça : au terme d’une remontée de balle express amorcée par Cardinale, Lees-Melou déboule côté droit et centre au cordeau pour Pléa qui nettoie l’autre lucarne, sans déviation cette fois. Vingt premières minutes tonitruantes qui offrent à Nice le luxe de, déjà, gérer le match. L’abnégation offensive du coach suisse est donc récompensée à la vingt-huitième par le troisième but signé Dante.

Un Super Mario de gala


Après une première mi-temps aussi catastrophique, le Guy Roux belge, Francky Dury, avait un surnom à justifier. Les locaux reviennent ainsi sur la pelouse avec les dents longues. Profitant d’une perte de balle ridicule de Souquet seul dans l’axe, Olayinka envoyait le cuir dans les filets en s’écroulant face à Cardinale. Mais c’est bien Leya Iseka, l’ancien Marseillais, qui pousse le ballon dans les filets, pour redonner espoir aux siens dès la reprise. Le début d’un quart d’heure de folie durant lequel Nice se fait très peur, notamment à la cinquante-troisième minute lorsque Balotelli manque une balle de match seul face à Leali.

Nice souffle. Puis Nice reprend le jeu à son compte en cassant le rythme via ses cadres expérimentés. Malmenés, les Niçois s’en remettent alors à Saint-Maximin, bien servi par Balotelli, qui règle enfin la mire et ajuste Leali (68e). Passeur décisif, Super Mario profite deux minutes plus tard d’un déboulé Ben Arfesque de Souquet pour planter le cinquième but et assommer définitivement Zulte-Waregem. L'an passé, l'OGCN avait perdu ses deux premiers matchs de poules et compromis d'entrée sa qualification. Cette saison, les Aiglons ont pris leur envol dès la première journée.

Zulte-Waregem (4-3-3) : Leali - Hämäläinen, Derijck, Heylen, De Fauw (cap) - Kaya (75e, Coopman), Doumbia, De Sart - De Pauw (74e, Kastanos), Leya Iseka (84e, Šaponjić), Olayinka. Entraîneur : Francky Dury.
Nice (4-3-3) : Cardinale - Jallet, Dante (cap), Le Marchand, Souquet - Seri (77e, Tamèze), Mendy (84e, Srarfi), Lees-Melou - Saint Maximin, Plea (77e, Ganago), Balotelli. Entraîneur : Lucien Favre.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa



    Par Adrien Hémard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
    Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 22 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7