En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Caen (2-2)

Nice doit s'en contenter

Nice a dominé, Nice a été mené par deux buts d'écart, mais Nice a fini par égaliser, ce soir face à Caen (2-2). Deux points de perdus et une perte plus importante : celle de Wylan Cyprien, sorti sur civière.

Modififié

Nice 2-2 Caen

Buts : Balotelli (70e), Donis (77e) pour Nice // Santini (36e), Karamoh (49e) pour Caen

En ces temps de remontadas, Nice devrait avoir le sourire ce vendredi soir après avoir réussi l'exploit de remonter deux buts alors qu'il était doublement mené au score à vingt minutes de la fin. Mais les Aiglons n'ont pas le temps de sourire. Car dans la course au titre, ce nul est bel est bien synonyme de deux points de perdus. Et comment imaginer la suite sereinement avec la sortie sur blessure de Wylan Cyprien, qui a dû quitter ses partenaires après avoir vu son genou se tordre en retombant au sol (53e). Une blessure pénalisante pour des Niçois qui ont déjà perdu Alassane Pléa jusqu'à la fin de saison. La soirée est décidément difficile à avaler, car une main de Damien Da Silva en pleine surface aurait dû être sifflée (85e).

Le réalisme caennais


Invaincus à domicile en championnat depuis le 22 février 2016 et une défaite face à Bastia, les Niçois étaient sûrs de leur force au moment du coup d’envoi. Sans Belhanda (suspendu), c’est le jeune Vincent Marcel (dix-neuf ans) qui est aligné sur le côté gauche de l’attaque pour sa deuxième titularisation en Ligue 1. Très vite, les Niçois s’emparent du cuir, le font tourner, mais n’arrivent pas à se montrer réellement dangereux à l'exception d'une frappe de Mario Balotelli facilement captée par Rémy Vercoutre (16e) et de deux coups de canon de Rémi Walter (28e) et Valentin Eysseric (40e) qui s’envolent dans les tribunes d’une Allianz Riviera bruyante comme à son habitude. En face, les Caennais défendent à cinq et galopent pour tenter de récupérer un ballon que Rodelin et ses potes n’arrivent pas garder bien longtemps, tant le pressing niçois est parfait. Dominés et incapables de se rendre dans le camp adverse, les Caennais ouvrent pourtant la marque grâce à l’inévitable Ivan Santini. L’attaquant croate se débarrasse du marquage de Dante pour reprendre d’une jolie tête piquée le centre de Vincent Bessat (36e). Clinique.

La remontada niçoise


Après avoir parfaitement résisté durant le premier acte, les Caennais reviennent sur le pré avec la même intention : défendre bas, courir et tenter d'enfoncer le clou en contre. Une stratégie qui portera très vite ses fruits. À la réception d'une passe en profondeur sublime de Santini, Karamoh lobe alors Cardinale, sorti cueillir des champignons à trente mètres de ses cages, avant de profiter du rebond favorable pour toucher le ballon avant Dante et le pousser au fond des filets. Touchés, mais pas coulés, les Niçois continuent d'assiéger le camp caennais. Après un premier coup de fusil de Jean Michaël Seri (69e), c'est Mario Balotelli qui va entamer la remontada niçoise. Sur un centre de Dalbert, Dante remet parfaitement le ballon pour l'attaquant italien qui n'a plus qu'à conclure, Rémy Vercoutre n'étant plus sur sa ligne après une sortie hasardeuse (70e). Poussé par son public, Nice continue de pousser et égalise très vite grâce à Donis – tout juste entré en jeu –, qui voit sa frappe rebondir sur le poteau de Vercoutre avant de franchir la ligne de but (77e). Cramés, les Caennais résistent comme ils peuvent et profitent du manque de réalisme niçois, comme sur cette frappe de Le Bihan (84e) qui, cette fois-ci, n'endossera pas le costume du sauveur. La main de Da Silva en pleine surface n'est pas sifflée (85e). La fin du match, oui (90e+3).

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Steven Oliveira
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 21
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
    À lire ensuite
    L’OL sèche la Roma