Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Ce qu'il faut retenir

Nice décolle, Paris recolle

Nice n’en finit plus d’impressionner chaque week-end. Pendant ce temps-là, Paris continue d’engranger des points à l’économie, tandis que Lyon a stoppé l’hémorragie. Monaco et Marseille, quant à eux, piétinent.

Modififié

L’équipe de la journée : Guingamp


Il aura fallu attendre la 77e minute pour voir la situation se débloquer et pour pouvoir crier au génie d’Antoine Kombouaré. Contre Angers, c’est à ce moment-là que Guingamp parvient à faire la différence, grâce à Nill De Pauw, lancé sur le pré quelques instants auparavant par l’entraîneur guingampais. Les Bretons s’imposent au courage sur le plus petit des scores et confirment leur statut de très belle surprise de ce début de championnat. Après onze journées, l’En Avant de Guingamp est quatrième au classement, et compte déjà vingt points. Un record pour le club à ce stade de la compétition. Antoine Kombouaré semble alors avoir trouvé la recette parfaite en s’appuyant sur la très solide charnière Kerbrat-Sorbon, sur l’expérience de Deaux, Didot et Briand, et sur le talent et l’explosivité de Coco et Salibur. En espérant que ça dure.

L’analyse définitive de la semaine : Nice a d’ores et déjà réussi sa saison


Depuis le mois d’août, l’OGC Nice a réussi beaucoup de choses. D’abord, les Aiglons ont redonné un style incroyable à la Ligue 1 en faisant venir des (très) jolis noms du football européen comme Lucien Favre, Mario Balotelli, Dante et Younès Belhanda. Ensuite, les Niçois nous ont rassurés encore un peu plus quant à la formation à la française en mettant en lumière des jeunes pleins de talents comme Alassane Pléa, Wylan Cyprien, Arnold Lusamba, Malang Sarr, Rémi Walter, Vincent Koziello et d’autres.


Et enfin, Nice a su remettre un tout petit peu de suspense dans notre championnat, en sortant un énorme début de saison basé sur un jeu fluide et agréable. Si bien qu’aujourd’hui, avec huit buts marqués lors des deux derniers matchs, Nice est premier avec six points d’avance sur Paris et Monaco. Alors peu importe combien de temps durera cet état d’euphorie, Nice a d’ores et déjà réussi sa saison.

La polémique de la machine à café : l’OM a recruté Rudi Garcia ou Pablo Correa ?


Il y a dix jours tout pile, l’OM officialisait l’arrivée de Rudi Garcia au poste d’entraîneur, en lieu et place de Franck Passi. De quoi remettre du baume au cœur des supporters marseillais. Fort de ses belles expériences au Mans, à Lille ou à la Roma, Garcia a la réputation d’un coach qui fait bien jouer ses équipes. Le tout dans un 4-3-3 bien léché. Résultat, en deux matchs de Ligue 1 sous sa direction, l’OM a pourri deux dimanches soir aux abonnés de Canal+. Deux 0-0.


Contre Paris, l’OM n’avait même pas tiré au but. Contre Bordeaux, seul Florian Thauvin semblait en mesure d’inquiéter un tant soit peu Jérôme Prior sur des exploits individuels. Des performances collectives plutôt abouties, mais qui ne collent pas du tout avec ce que l’on attendait de Rudi Garcia. Pour retrouver de la solidité sans trop se casser la tête, ça aurait été moins cher de prendre Pablo Correa, et tout aussi efficace, non ? N’oubliez jamais, « si vous voulez voir du spectacle, allez au cirque » .

Vous avez raté Lorient-Montpellier et vous n’auriez pas dû


Comme chaque week-end, Montpellier s’est imposé comme la caution buts de la journée de Ligue 1. C’est toujours appréciable de pouvoir compter sur une équipe, surtout lors d’un week-end aussi terne. Après le 3-3 contre Dijon, la victoire 3-2 contre Caen, et les défaites 5-1 et 6-2 contre Lyon et Monaco, voici le 2-2 contre Lorient. Sauf que cette fois-ci, le MHSC n’a pas le rôle du loser à la fin. Menés 2-0 très rapidement par les Merlus sur des buts de Zargo Touré et Sylvain Marveaux, les Montpelliérains se rebiffent juste avant la pause. Dans le temps additionnel de la première mi-temps, Souleymane Camara, qui supplée Casimir Ninga, réduit la marque. Suffisant pour mettre son équipe sur les rails du match nul, décroché grâce au superbe pion en solo de Morgan Sanson. Dur pour Lorient, dernier du championnat, et toujours sans coach.

Ils l’ont dit :


« On n’est pas le Barça, je ne suis pas Neymar et Wesley Saïd n’est pas Messi. » Paul-Georges Ntep, Stade rennais. Toujours important de remettre les choses dans leur contexte.


René Girard, entraîneur du FC Nantes et chef d’orchestre mécontent : « C'est un match pitoyable de notre part. On est trop passifs. Chacun veut jouer sa chansonnette. »

« En restant bien groupés, bien unis, en faisant confiance aux gens du terrain qui avaient bien réussi l'année dernière, on vient faire un exploit. Gagner à Toulouse, c'est vraiment une performance. » Jean-Michel Aulas, président de l’OL. L’ambition.

François Ciccolini, entraîneur de Bastia : « Pour marquer un but, il va falloir aller poser un cierge à Lavasina. Ce match est difficile à expliquer. Je n'ai rien à reprocher aux joueurs. On a fait dix poteaux en quatre matchs, ça me fatigue. Ce soir, je suis KO. Le groupe est KO. C'est pire que si on avait perdu. » La déception incarnée par un seul homme.

« C’est ma première victoire. C’est vrai que les trois victoires que j’ai effectuées avant ne se sont résumées que par des défaites. » Mouctar Diakhaby, défenseur de l’OL. Costaud, très costaud.

Le tweet de Jean-Mi


BOUM.

Le top 5


Alou Diarra : Trois matchs de Ligue 1 et deux buts cette saison pour lui. Les grosses statistiques d’Alou.

Wylan Cyprien : Un but pour ouvrir le bal et un but pour le clore. Quelqu’un qui aime les choses bien faites.

Alexandre Lacazette : Non seulement il a permis à Lyon de se sortir d’un très mauvais pas avec son doublé, mais il est surtout entré dans l’histoire du club en passant la barre des cent buts sous le maillot lyonnais. Mieux que Juninho.


Mario Balotelli : L’Italien a marqué six buts en cinq matchs de Ligue 1 à l’Allianz Riviera. C’est ce qui s’appelle un temps d’adaptation assez court.

Le public marseillais : Parce que ça fait quand même du bien de revoir un Vélodrome avec de la joie de vivre.

La stat utile pour remettre certains choses à leur place :



  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE