1. //
  2. // 19e journée

Nice accroche le LOSC

Alors qu'ils pensaient avoir repris le match en mains, les Lillois se sont laissés rejoindre en fin de rencontre par l'OGC Nice. Sales opérations aussi pour Lyon et Montpellier qui tirent la tronche ce soir.

Modififié
4 1
Auxerre - Dijon : 2-2

Buts : Corgnet (7eme) et Jovial (33eme) pour Dijon - Le Tallec (80eme) et Jemâa (90eme) pour Auxerre

Il ne faisait pas bon craindre le temps additionnel ce soir. Auteur de leur meilleure partie depuis un bon bout de temps, les joueurs de Dijon n’ont pas réussi à valider cette bonne première période. Pourtant, Ben Corgnet avait eu la bonne idée d’ouvrir le score dès la septième minute de jeu, suite à une belle partie de pêche d’Olivier Sorin. Souvent buteur quand les siens ont la forme, Brice Jovial y est également allé de son petit but peu après la demi-heure de jeu, calmant ainsi les ardeurs auxerroises. Menés et dominés dans le jeu jusqu’en toute fin de match, les joueurs de Laurent Fournier inscrivent le but de l’espoir par l’intermédiaire d’Anthony Le Tallec, sur un corner d’Alain Traoré à dix minutes du terme de la rencontre. Fébriles, les hommes de Patrice Carteron concèdent l’égalisation à la 91ème minute, quand Jemaa profite des erreurs de la défense dijonnaise pour tromper Reynet. Le fameux nul qui n’arrange personne.

Evian TGFC - Montpellier : 4-2

Buts : Barbosa (51eme), Khlifa (68eme), Cambon (71eme) et B.Dja Djé Djé (76eme) pour Evian TGFC - Belhanda (47eme) et Giroud (54eme) pour Montpellier

Montpellier aurait certainement aimé que cette bonne vieille Division 1 à dix-huit clubs soit encore d’actualité. Leaders en puissance avant les trois dernières journées de la phase allée, les Héraultais ont fini de s’écrouler sur la pelouse d’Evian, au terme d’une deuxième mi-temps incroyable. Quand il n’invite pas un journaliste à se jeter à la mer, Geoffrey Jourdren est capable de dégainer de belles prestations. C’est le cas ce soir, en première période, face à un promu sans complexe, qui tente d’inquiéter le leader par tous les moyens. Rentrés aux vestiaires sur un score nul et vierge à la pause, les 22 acteurs se mettent au boulot après seulement deux minutes de jeu. Younes Belhanda, à l’affut suite à un bon travail de Camara, ouvre le score, et met ses partenaires sur de bons rails. Cinq minutes plus tard, le vétéran Barbosa marque d’un piqué du gauche et permet aux siens d’y croire deux minutes. Le temps pour Olivier Giroud de planter son treizième but de la saison. Bien décidés à partir en vacances paisiblement, les Haut-Savoyards sortent leurs couilles et plantent trois buts en six minutes, grâce à Khlifa, Cambon et Dja Djedje. Les congés vont faire du bien du côté de Montpellier, où l’on vient peut-être d’offrir le titre honorifique de champion d’automne au PSG.

Lille - Nice : 4-4

Buts : Chedjou (9eme), J.Cole (27eme), Hazard (77eme) et Balmont (88eme) pour Lille - Civelli (16eme), F.Dja Djédjé (35eme et 45eme + 1) et Clerc (90eme) pour Nice

A défaut de repartir avec la victoire, les supporteurs présents au Stadium Nord ont vu du spectacle, ce soir. Les joueurs du LOSC eux, partent en vacances avec des regrets plein la tête. Alors que tous les voyants étaient au vert pour montrer les muscles ce soir, avant le déplacement du PSG sur la pelouse de Saint-Etienne, les hommes de Rudi Garcia ont concédé le match nul dans les ultimes secondes de la partie. Menés 3-2 au terme d’une première période extrêmement intense, les Dogues profitent de l’exclusion d’Eric Mouloungui à la 71ème minute de jeu pour mettre le dernier coup de collier de l’année. Et ça marche. Buteur du gauche à un peu moins d’un quart d’heure du terme de la rencontre, Eden Hazard égalise et offre une once d’espoir à ses partenaires. Une once d’espoir qui se transforme en euphorie quand à la 88ème minute, l’excellent Florent Balmont, bien servi par Ludovic Obraniak, croit donner la victoire aux siens d’une belle demi-volée. Mais c’est bien connu, le temps additionnel est un salaud. Sur l’ultime corner de la rencontre, le ballon atterrit dans les pieds de François Clerc, qui permet aux joueurs du GYM d’arracher le match nul. Après tout, Aurélien Chedjou disait se «  foutre du titre de champion d’automne » .


Lorient - Caen : 0-0

Sale semaine pré-Noël à Lorient. « Volés » à Marseille, selon les dires de leur entraîneur, les Merlus n’ont pas réussi à s’imposer ce soir, face à Caen, en dépit d’une supériorité évidente. Il faut dire qu’en face, les Caennais étaient venu avant tout pour ne pas perdre. Et on les comprend. Désireux de mettre fin à une série de quatre défaites consécutives, les hommes de Franck Dumas ont profité de la faiblesse des attaquants lorientais, Sunu et Emeghara, pour s’éviter un cinquième revers de rang. Inquiétés en fin de match par la qualité de la frappe de Yann Jouffre, les Normands passeront l’hiver avec deux points d’avance sur la zone rouge. Peu et beaucoup à la fois.


Rennes - Bordeaux : 1-0

But : Kembo-Ekoko (54eme) pour Rennes

Ce Stade Rennais est étrange. Capable de s’incliner sur la pelouse d’Ajaccio et de ne pas jouer pendant une mi-temps entière face à Bordeaux, les hommes de Frédéric Antonetti, certainement touchés dans leur orgueil, ont dégainé une bonne seconde période pour accrocher trois points importants avant l’arrivée du Père Noël en Bretagne. De retour des vestiaires avec de meilleures intentions après un premier acte d’une tristesse incroyable, les Bretons peuvent remercier le jeune Yacine Brahimi qui, tout en simplicité et en technique, est venu au chevet d’un jeu malade. C’est toutefois sur coup-franc que les coéquipiers de Yann M’Vila se sont offerts la victoire, grâce à Kembo, auteur d’une frappe imparable au-dessus du mur de Carrasso. Rennes accroche le bon wagon avant les fêtes. Un classique.

Sochaux - AC Ajaccio : 0-2

Buts : André (65eme) et Peybernes (78eme csc) pour Sochaux

S’il y a bien un club qui a su profiter de la fin d’année, c’est l’AC Ajaccio. Totalement à la rue avant les deux dernières journées, les Corses se sont offerts deux victoires consécutives, un bon bol d’air, et beaucoup d’espoir avant les fêtes. Opposés à une équipe de Sochaux en grosse difficulté, les Corses se sont imposés logiquement au terme d’une belle seconde période. Bien emmenés par un bon André, buteur peu après l’heure de jeu, les Ajacéens font le break à dix minutes du terme, sur un but contre son camp de Peybernes. Les Sochaliens, 19ème de Ligue 1 avec trois points d’avance sur leur adversaire du soir attendent 2012 avec impatience.


Toulouse - Brest : 0-0

Quand on n’est pas inspiré, mieux vaut avoir un bon gardien. Ce dicton pourrait avoir été inventé par Alex Dupont. Archi-dominés par des Toulousains aussi peu efficace qu’à leur aise le ballon dans les pieds, les Brestois ramènent un point miraculeux du Stadium. Bien aidés par un Steeve Elana en harmonie avec sa barre transversale, les coéquipiers de Larsen Touré n’ont quasiment rien montré lors des 90 minutes, à l’inverse de Toulousains qui semblent décidés à en finir avec l’étiquette d’équipe défensive qui leur colle à la peau. Sissoko, Machado, Bulut, tous s’y sont essayé, aucun n’y est arrivé. Au final, le Téfécé manque une belle occasion de se rapprocher un peu plus de la tête. Manque de bol, être à égalité de points avec l’OM à la trêve, ça n’a rien de rassurant cette année.


Valenciennes - Lyon : 1-0

But : A.Cissokho (28eme csc) pour Valenciennes

Il fallait bien que l’OL finisse l’année sur un faux pas. En pleine réussite en cette fin 2011, tant sur le terrain que dans les tirages au sort, les joueurs de Rémi Garde s’offrent le droit de prendre quelques résolutions pour l’année prochaine. Une liste sur laquelle « ne pas regarder jouer son adversaire » devrait bien figurer. Largement bousculés par une belle équipe de Valenciennes, les Gones n’ont joué qu’une mi-temps. Et ce soir, ce n’était pas assez. Visiblement restés aux vestiaires pour le premier acte, les Lyonnais souffrent d’entrée de jeu. Apathiques derrière, les Rhodaniens concèdent deux grosses occasions dans les premières minutes, par l’intermédiaire du bon Gaël Danic. Et alors que les coéquipiers de Lisandro Lopez sortent à peine la tête de l’eau, Aly Cissokho, que l’on annonce sur le départ, inscrit un but contre son camp. Les entrées de Jérémy Pied et de Bafé Gomis ont beau mettre un peu de baume au cœur des Lyonnais, ce soir, la réussite est Nordiste. Les joueurs du VAFC s’offrent trois points cruciaux dans la course au maintien, et démontrent une nouvelle fois leur force de caractère face aux gros.


Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

A Evian, le MHSC s'est fait complètemet volé ! peut être que les arbitres avaient le OL-Evian ds la tête, pour leur être aussi gentil !
A 2-2, péno flagrant pour Belhanda, mm Gilbert Montagné l'aurait vu ! ds la suite, but sur corner de Cambon (ancien du MHSC, comme Barbosa et Sorlin)
Et el 4eme but, c'est un camouflet !!! c'est une insulte au foot ! et en + du but, un carton jaune pour Bedimo (et je sens que Belhanda et Girard vont passer devant la Commission de discipline, pdt que Lovren et ses coups, Reveillère et sa main, Valbuena et ses plongeons, vont pouvoir aller se toucher pépère)

C'est un arbitrage honteux, déjà que le jeu du MHSC depuis 3 matches n'était pas flamboyant(M Estrada, si tu nous écoutes...)

Parait que la roue tourne, mais si qq'un peut me rappeler les décisions favorables pour le MHSC c'te saison (les buts de Giroud refusés pour des hors jeu inexistants, des cartons jaunes faciles, des pénos non sifflés...)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'équipe-type de Noël
4 1