1. //
  2. //
  3. // Dijon-Nice (0-1)

Nice, à la force de l’arrache

Encore victorieux ce week-end à Dijon (0-1), les Aiglons parviennent tant bien que mal à suivre les ogres monégasque et parisien en tête de la Ligue 1. Sans briller, mais en s’armant de détermination et de patience.

Modififié
L’heure de jeu est dépassée, et les deux équipes se tiennent tête dans une confrontation équilibrée. Moment choisi par Valentin Eysseric pour envoyer une merveille de passe en direction de Wylan Cyprien, qui fait preuve d’une adresse et d’un sang-froid remarquables. «  Wylan Cyprien a marqué un beau but, qui résulte d'un bon appel, d'une bonne course et d'une belle frappe, réagira Lucien Favre en conférence de presse. Le timing était bon. » Mais plus que le but en lui-même, c’est la joie collective l’accompagnant qui est à retenir. Une joie totalement compréhensible, puisque cette ouverture du score représente le seul pion de la partie et permet aux Niçois de rester dans la roue de Paris (égalité de points) et Monaco (trois unités de retard). Une joie sincère et assumée aussi, puisque les Aiglons savent pertinemment que les quinze places d’écart qui les séparent de Dijon ne se sont pas vues lors de cette rencontre.


Nice a gagné, c’est ainsi. Difficilement, en serrant les dents, mais il a gagné. Comme contre Montpellier il y a une semaine. Comme à Lorient il y a quinze jours. « Nous prenons trois points, nous en comptons 62... C'est une victoire bonne à prendre, s’est encore réjoui Favre. Il fallait rester calme, patient. Pour nous, cela a souvent été difficile avant ce match et ce sera le cas jusqu'à la fin de la saison. » Le technicien ne croit pas si bien dire. Car contrairement au début de saison, son équipe n’a que très peu de marge de manœuvre. Désormais attendus par chaque adversaire, ses hommes doivent trouver de nouvelles solutions à des situations qu’ils ne connaissent pas encore. Or, l’effectif loin d’être pléthorique ne peut pas compter sur un Edinson Cavani qui enfile les buts, un Julian Draxler arrivé au mercato, un Gonçalo Guedes qui patiente en tribunes ou un trio Valère Germain-Radamel Falcao-Kylian Mbappé qui s’auto-relaie. Il ne peut même plus s’appuyer sur Alassane Pléa, à l’infirmerie pour un bout de temps, ou sur Mario Balotelli qui n’a trouvé le chemin des filets qu’à trois reprises en plus de quatre mois. Il ne peut pas non plus se targuer d’avoir une énorme expérience au regard de sa jeunesse. Alors, les Aiglons font comme ils peuvent pour continuer un combat auquel la logique voudrait qu’ils ne participent pas. Avec des armes qui s’appellent patience, envie et détermination.

Des 1-0 magnifiques


Forcément, cela se traduit dans les chiffres. Les supporters n’ont plus affaire à la team capable de rouler sur l’ASM (4-0 en septembre), de malmener le PSG au Parc des Princes (2-2, début décembre) ou de flanquer huit buts en deux journées d’affilée (4-2 et 4-1 contre Metz et Nantes fin octobre). Depuis mi-décembre, Dante et compagnie n’ont d’ailleurs remporté qu’un seul de leur match par plus d’un but d’écart (3-1 face à Guingamp en janvier). La nouvelle marque de fabrique azuréenne, c’est désormais le succès serré, étriqué, arraché par la force d’une petite occasion mise au fond. Pendant que le voisin de la Principauté explose les statistiques (82 buts inscrits) et se balade avec une différence de +57, pendant que le club de la capitale suit son petit bonhomme de chemin (56 buts et une diff’ de +37), Nice résiste en marquant moins (45 buts) et en se contentant du minimum (diff’ de +24, soit l’équivalent de l’Olympique lyonnais, +23 et quinze points de moins). Paris et Monaco - un degré moindre - galèrent également en Ligue 1 actuellement ? Peut-être, mais ils collent trois-quatre timbales au Barça et à Manchester City la semaine, ou s’amusent durant les matchs couperets des coupes nationales.


La question reste de savoir si les Aiglons peuvent continuer de la sorte lors des dix journées restantes et prolonger leur rôle d'emmerdeurs dans les pattes des riches Monégasques et Parisiens. Impossible à dire. Mais ils peuvent en tout cas compter sur une chose dont leurs concurrents ne disposent pas, ou alors en beaucoup plus petite quantité : le bonheur simple d’être là. « Je crois que nous méritons notre classement. Ce sera difficile jusqu'au bout, mais cette fin de saison ne sera que du bonheur  » , lâchait spontanément Eysseric après le dur labeur dijonnais. Tant mieux : le plaisir, ça se transmet.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Bolek03
Bravo <iframe frameborder="0" width="2" height="0,5" src="//www.dailymotion.com/embed/video/x5dxiv7_taxi_auto?autoPlay=1&mute=1" allowfullscreen></iframe>
La diagonale d'Esseyric, la finition de Cyprien, ok. Mais le but, c'est surtout Haddadi qui fait n'importe quoi et se fait lober par un ballon de 40 mètres.
Clair.

J'aimerais bien savoir à l'inverse combien de matchs Dijon à perdu d'un but ?
Ils sont jamais ridicules mais ça engrange peu de points.
Plus que les défaites par un but d'écart, ce sont les points perdus en fin de match qui nous envoient en L2. De tête, on doit être à une dizaine de points perdus à partir de la 80ème. Et à côté de ça, t'as des équipes qui n'enchainent pas 3 passes qui vont se sauver tranquillement, car ils savent tenir deux trois victoires ou nuls à l'arrache, ce que Dijon ne sait pas faire.
2 réponses à ce commentaire.
Lou Pantail Niveau : DHR
Victoire qui fait bien plaisir même si je suis écœuré de voir ce qui se passe du côté du PSG. Les mecs ont volé 4 points en 1 mois (Lille + Nancy), dans ces conditions, on peut gagner tous les weekends, on restera derrière eux et franchement ça me dégoûte.
Oué enfin tu retiens ce qui t'arrange aussi hein. Le péno est pas scandaleux (discutable mais comme beaucoup de pénos), tout comme celui qui n'a pas été sifflé pour Pastore contre Toulouse.

Quant au but hors-jeu, ben ouais, il n'aurait pas dû être validé. Comme on a aussi un certain nombre d'hors-jeu qui ont été sifflés alors qu'ils n'auraient pas dû l'être. C'est du foot quoi, y'a des erreurs, dans les deux sens.
Du coup on parle des points qui nous ont été volé par l'arbitrage aussi ?

Ou ca t'arranges de ne parler que de ceux qu'on a "gagné" comme ca ?
Weeee, juste par curiosité, quand est-ce qu'un arbitre de liguain à pénaliser le PSG?
Pénalty refusé cordialement très Toulouse, tous les hors jeu invisibles qui se terminent en un contre un ?
Je regrette plus le poteau nancéen!
En parlant de pénalty, on peut parler aussi de la faute de Souquet sur Haddadi, qui aurait aussi pu être sifflée? Ou du but hors-jeu de Balotelli à l'aller contre les mêmes dijonnais? Des possibles erreurs d'arbitrage, tout le monde en profite à un moment ou l'autre (sauf Dijon. En tant que supporter dijonnais, je me dois de faire preuve d'un peu de mauvaise foi).
7 réponses à ce commentaire.
Lou Pantail Niveau : DHR
Vu que nous sommes sur un forum d'amateurs de football, je me permets de poser la question. L'intervention de Souquet mérite penalty ? Sérieusement ? Si tu siffles ça, tu siffles 4 penaltys par match.

Donc bon je peux comprendre l'amertume de Pablo Correa quand il voit Aurier se voir récompenser d'un penalty alors qu'il y a objectivement que dalle. C'est en ce sens que la même situation dans la surface adverse, soyez honnêtes pour reconnaître que l'arbitre ne sifflera jamais penalty.

Une fois n'est pas coutume, je m'associe au fan de l'OM qui demande à juste titre : quand est-ce que le PSG s'est fait pénaliser en L1 ? La réponse m'intéresse.

Quant au HJ de Balotelli au match aller, il est incomparable avec celui de Lucas. L'Italien est hors-jeu de 50 cm, c'est difficile de reprocher quoique ce soit à l'arbitre tant ça va vite.

Je ne dis pas ça pour me mettre à dos les nombreux supporteurs du PSG présents sur So Foot mais je n'arrive pas à me souvenir d'un hors-jeu aussi incroyable que celui de Lucas contre Lille. Lucas est hors-jeu pendant 15 secondes et ne se replace jamais ! Comment peut-on ne peut pas siffler un hors-jeu aussi flagrant ?

Alors oui quand tu t'appelles Monaco ou Nice, il y a de quoi avoir les nerfs quand tu vois un rival se faire offrir des points dans des matches où l'équipe en question ne doit pas gagner.

Et en disant ça, je ne dis pas que le PSG n'est pas à sa place ou que ses 62 points sont le fruit du du hasard mais maintenant que nous sommes dans le sprint final, je pense qu'on a tous envie que le podium se joue à la loyale sans facteur extérieur parce que ça gâche l'essence de notre sport.
Note : 3
Bah moi, l'action de Souquet, je la siffle. Et l'argument de Correa, je le reprends à mon compte, car je pense que la même action avec Chafik et Balotelli, l'arbitre l'aurait sifflée. Tout comme la semaine dernière, si la faute de Tavares est dans la surface lyonnaise et faite par Lacazette ou Memphis, elle n'aurait pas été sifflée. J'en ai aucune certitude, mais je peux moi aussi balancer ce genre de truc, ça ne coute rien. Sauf que comme je suis dijonnais, ça fausse certainement mon jugement.

Après, la guéguerre "machin est plus favorisé que d'autres", j'ai toujours trouvé ça ridicule. Ça sous-entend une malhonnêteté du corps arbitral, ce que je refuse de croire. Chaque contexte, chaque déroulement de match influe sur l'arbitrage, ce qui est logique car l'arbitrage est humain. Je pense que mettre un carton à Matuidi au Parc est plus compliqué que d'en mettre un à Cahuzac à l'extérieur. Pas parce que l'arbitre veut les favoriser, mais parce que dans l'inconscient de celui-ci, le PSG est au dessus. Ce n'est pas un phénomène propre à la L1, c'est dans tous les championnats pareils, il suffit de lire les commentaires sur les décisions pour et contre le Real, le Barça, Chelsea, United, le Bayern, etc... Quand tu fréquentes régulièrement ce genre de clubs, bah tu gagnes une sorte d'aura, qui fait quelquefois pencher en ta faveur les événements. Tout comme certains joueurs profitent ou pâtissent de leur réputation, c'est comme ça.
Et comme chaque journée, l'arbitrage est scruté, jugé, voir critiqué, bah chaque semaine ça rajoute de la pression sur les arbitres. En gros, plus les joueurs, entraineurs, journalistes et supporters gueulent sur l'arbitrage, plus ils mettent les arbitres en position de se tromper.
Très bien résumé, merci.
Donc parce que c'est le PSG, tu trouves que c'est normal que l'arbitre soit plus enclin à lui faire des cadeaux ?? Et si c'est inconsciemment, c'est encore pire, ça veut justement dire que les arbitres ne sont pas compétents pour arbitrer des grosses équipes et qu'ils ne savent donc pas faire leur boulot correctement.
Et c'est justement ça le problème, que les arbitres arbitrent plus gentiment les grosses équipes. C'est tout bonnement scandaleux.
Sauf que ce n'est pas obligatoirement dans le sens "cadeau au PSG". Il existe plusieurs cas où les parisiens ont vécu des interprétations arbitrales à leur encontre (les supporters parisiens retrouveront dans peine des exemples) car c'était le PSG. Sans parler d'un possible excès de zèle lorsqu'il s'agit des "stars" (souvenez-vous des épisodes Cavani et Silva avec les contacts sur les arbitres). L'arbitrage n'est pas obligatoirement plus gentil, juste différent car humain.

Et ce n'est pas propre au PSG. En tant que supporter dijonnais, je pense pouvoir affirmer sans doute que le DFCO n'a pas toujours la même "aura" que Lyon ou Nice pas exemple vis à vis de l'arbitrage. Parce que Diony n'a pas la réputation, le poids d'un Lacazette ou d'un Balotelli quand il réclame une faute. Et dans d'autres cas, certains "grands joueurs" à la réputation un peu borderline seront plus sanctionnés que des joueurs plus modestes ou inconnus.

Bref, les clubs qui se sentent volés par un plus grand sont ceux qui peuvent parfois profiter d'un arbitrage plus clément face à plus petit qu'eux... C'est triste, mais c'est la limite humaine de l'arbitrage, ce qui le rend plus beau, plus passionant qu'une compétition sur Fifa.
Tiens petit exemple au hasard: le péno refusé à Verratti (où il prend un jaune pour simulation) contre Rennes, dans un match difficile pour Paris. Quant au péno sur Aurier, tu peux penser qu'il n'y a pas faute, moi perso je suis pas fixé, mais dire qu'il "n'a objectivement pas péno, ça tu peux pas".

Sinon je rejoins AlexMinot sur à peu près tout
Pas que je défende le PSG, mais je vais t'expliquer pourquoi, à mon sens, le but de Lucas a été validé.
Il y a si je me souviens bien une chandelle puis une tête parisienne qui arrive devant le but et Lucas en embuscade qui finit le travail. Lucas était seul, ballon impossible à rater, mais effectivement il est hors jeu de 3 mètres.
Cependant, derrière Lucas y avait Motta qui avait suivi. Motta, il n'était absolument pas hors jeu et il allait clairement la mettre au fond si Lucas ne la prenait pas, et de la même façon, il était totalement seul devant un but vide.
Une décision arbitrale peut et doit se faire en connaissance de tous les facteurs de l'action, dans la limite du possible car une décision doit être prise rapidement.
Or Lucas, dans l'action, il ne participe absolument à rien, il n'est pas allé au duel, n'a pas gêné la sortie du goal, n'a même pas mobilisé de marquage (puisqu'il était seul) et surtout, s'il n'avait pas été là, Motta aurait mis le but à 99.99%.

Voilà pour mon exposé. Encore une fois je ne défend pas ni ne prends parti mais dans le cas présent une position de hors jeu n'est sanctionnée que si le joueur en question a un quelconque poids dans l'action. Il en a un, cette, mais je peux comprendre que le corps arbitral en ait décidé autrement.
Certes*
J'ajoute quand même que je pense que l'aura du PSG a forcément joué dans cette décision et que Bastia par exemple se serait sûrement fait siffler hors jeu pour une action similaire.

La question que je soulève est de savoir si c'est le PSG qui bénéficie d'un traitement de faveur ou d'autres équipes plus modestes qui se voient infligés des sanctions moins objectives.
Le facteur humain de l'arbitre peut aussi jouer quelque chose.
C'est moyen comme raisonnement, l'arbitre n'a pas a corriger l'erreur de Lucas qui doit la laisser a Motta.
Même en district, tu cries a ton pote de pas la toucher, de te la laisser, si il la touche, y'a hors jeu et tout le monde l'insulte.
8 réponses à ce commentaire.
 //  12:07  //  Supporter du Paris S-G
Note : 1
Ils sont là les Niçois. Au jeu des comparaisons, forcément face au Pez et Monégasques, c'est différent mais s'ils sont champions, les supporters oublieront bien vite les victoires à l'arrache.

Tout le monde les enterre, en attendant ils leur restent 10 matchs à jouer d'ici la fin de saison, s'ils n'y croient pas maintenant alors jamais ce sera possible.
Lou Pantail Niveau : DHR
Evidemment qu'à Nice, on a envie d'y croire mais au fil des journées avec des concurrents qui enchaînent les victoires, ça paraît compliqué.

Il faut rappeler que Nice a un effectif bien moins riche que Monaco et Paris et qu'on a passé l'année à se passer successivement de joueurs cadres : Ricardo, Seri, Belhanda, Pléa...

Niveau calendrier, Paris est l'équipe qui me paraît avoir les matches les plus "faciles". Nous, on va devoir aller à Nantes, à Marseille, recevoir Paris, aller à Lyon, soit 5 matches sur 10 plutôt compliqués à aborder.
Après les histoires de recevoir ou se déplacer je sais pas si ça change tant que ça. On a vu que Paris a eu plus de mal à domicile contre un bus que contre une équipe qui ouvre le jeu à l'extérieur. Ca va beaucoup se jouer au mental, si Nice est costaud, je ne les vois pas "moins favoris" que les autres.

Autant je disais pas ça en décembre, mais là, vu le faible nombre de match qu'il reste et vu qu'ils ont réussi à passer le CAN et les blessures de janvier sans trop souffrir, je ne me risque plus à annoncer leur chute
Lou Pantail Niveau : DHR
On a quand même souffert des absences de Seri et de la Belhanda en début d'année. Je pense notamment à cette prestation indigente du Gym contre Metz à domicile au mois de janvier. Quand tu fais un nul à la maison contre des équipes de ce calibre, c'est un peu embêtant pour jouer le titre.

Il y a aussi ce Monaco-Nice qui me restera en travers de la gorge. A cause de cette biquette de Souquet, identifié par Jardim comme le point faible de Nice, les 3 buts de l'ASM étaient pour lui. Qu'est-ce que j'aurais aimé avoir Ricardo pour ce match.

Je crains que ces 3 points de retard ne seront jamais comblés. A part un Lyon-Monaco lors de la 34ème, j'ai le sentiment que ça sent bon l'autoroute pour le titre côté AS Monaco.
Qu'est ce qu'on aurait aimé voir Falcao sur la deuxième mi temps du match aller.
On refait pas l'histoire mon pote.
Daghe
4 réponses à ce commentaire.
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8