Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Niasse, premier joueur de Premier League suspendu rétroactivement ?

Modififié
Le joueur d’Everton Oumar Niasse pourrait devenir le premier footballeur à subir une suspension rétroactive en Premier League, à la suite de son penalty, obtenu grâce à une «  tromperie de l’arbitrage » , face à Crystal Palace le week-end dernier (2-2). La Fédération anglaise (FA), qui a modifié ses règlements la saison dernière pour introduire la suspension rétroactive, a annoncé ce mardi que l’attaquant des Toffees risquait une suspension de deux matchs, à la suite de son plongeon jugé volontaire.

Le Sénégalais de 27 ans a jusqu’à cet après-midi pour répondre de cette accusation, bien qu’il nie en bloc avoir simulé. « Je suis tombé à cause d’un contact, a-t-il assuré après le match. L’arbitre pouvait donner le penalty, comme il aurait pu ne pas le donner. Si vous regardez les images, vous pourrez voir qu’il y avait bel et bien un contact. » Scott Dann, le défenseur de Palace qui serait responsable de la chute de Niasse, a de son côté assuré qu’ « il n’y avait pas penalty du tout. »


Une commission, constituée d’un ancien joueur, d’un ancien entraîneur et d’un ancien arbitre sera seul juge de la supposée faute de Niasse. LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article