1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe E
  3. // Suisse/France

Ni Kopa, ni Platini, ni Zidane…

Pour les Bleus, la Suisse s'annonce comme le premier vrai crash test depuis l'Ukraine (barrages aller et retour). Un match important censé mieux définir le potentiel d'une sélection qui a avant tout toujours bâti ses certitudes sur un joueur hors norme. Or depuis la retraite de Zinédine Zidane en 2006, on bricole comme on peut…

Modififié
0 46
Au matin de ce Suisse-France, Didier Deschamps, très sensible au destin et à la baraka, ne pourra pas s'empêcher de relativiser positivement sur la situation de ses Bleus. Ceux-ci sont encore en course et même une défaite contre les Helvètes pourrait ne pas être rédhibitoire. La grande Espagne vainqueur du groupe des qualifs qui avait poussé la France en barrages est, elle, déjà éliminée… Idem pour l'Angleterre, quasi giclée de ce Mondial. Il faut dire que ces deux pays ont disputé leurs deux premiers matchs face à du très, très lourd alors qu'on offrait aux Bleus des tapas honduriens (3-0). Autre sujet de méditation, ces Pays-Bas dominés en mars en amical (2-0) n'ont plus vraiment la même consistance en compète officielle, surtout avec Super Robben (Arjen n'a pas joué au SdF). Ces comparaisons avec ces trois pays dessinent toujours les mêmes contours flous d'une équipe de France qu'on sent forte, voire très forte, mais dont on ne mesure pas vraiment les limites. Suisse oblige, on verra ce soir si elle braquera la banque ou si elle repartira chocolat…

Le ratage Diaby-Gourcuff-Ribéry…

L'équipe de France de football a toujours brillé avec un joueur d'exception. C'est historiquement vrai avec la période Kopa (1956-1960), Platini (1976-1986) et enfin avec la période Zidane (1994-2006). C'est avec ces trois cracks de calibre mondial, certifiés or (5 Ballons dorés à eux trois), que la France a récolté du palmarès et des places d'honneur en Coupes du monde, Euros et Coupes des confédérations. Une sacrée doublette aurait pu hisser les Bleus vers les mêmes sommets au début des années 90 : JPP et Cantona. Avec ces deux magnifiques, on spécule encore avec regrets sur le parcours qu'aurait pu faire l'équipe de France lors du Mondial 94 si elle s'était qualifiée. Avec les Bleus de Domenech (2006-2010), ceux de Blanc (2010-2012) et ceux de Deschamps (de 2012 à aujourd'hui), on fait « sans » . C'est-à-dire sans ce joueur au statut majuscule qui assoit une identité de jeu sur laquelle tout un groupe se repose avec confiance et sérénité. Depuis le départ de Zidane, on a cru découvrir son digne successeur avec Ribéry puis Gourcuff. On pourrait ajouter aussi Abou Diaby, non pas en meneur offensif, mais comme taulier du milieu, énorme quand les blessures l'épargnaient.

Mine de rien, la France a échappé à un quatuor qui, bien drivé par un sélectionneur avisé, aurait pu faire des étincelles : Diaby, Gourcuff, Ribéry, Benzema ! Les nouveaux as du milieu que sont Pogba et Matuidi auraient mieux mûri au contact de la paire Gourcuff-Diaby quand ces deux derniers marchaient littéralement sur l'eau. Valbuena aurait fait l'appoint sans déchoir. Avec ces quatre fantastiques, la France aurait pu mieux passer le cap du Mondial 2010 et de l'Euro 2012. Diaby a été vaincu par sa fragilité, Knysna a détruit Gourcuff et Ribéry n'a pas été le leader de jeu attendu en 2010 et 2012 et il a même déclaré forfait en 2014. Benzema est bien là au Brésil, mais il n'a pas été retenu en Afsud. Dommage… Car les Bleus payent aujourd'hui ce déficit d'expérience qui les fixe en « outsiders secondaires » de ce Mondial brésilien. Car amalgamé aux nouveaux talents (Pogba, Varane, Matuidi, Griezmann, Mangala), le quatuor de talents cité plus haut aurait pu constituer une base plus solide au sein de la sélection nationale et assurer le lien entre les générations. À ce propos, l'Allemagne a mieux géré globalement la transition entre la génération Ballack-Lehmann-Neuville (tous présents en 2006) et celle des Özil-Götze-Neuer-T. Müller grâce à la génération intermédiaire des Lahm-Schweinsteiger-Podolski-Mertesacker. Si l'Allemagne figure parmi les favoris de ce Mondial 2014, c'est en grande partie dû au fait qu'elle a su assurer une continuité intergénérationnelle qui a permis d'incorporer naturellement tous ses nouveaux talents.

Bleus 2014 et ASM 2004

Alors, voilà. Nos Bleus ne sont considérés que comme des « outsiders secondaires » dans le sens où leur potentiel et leur tableau de marche ne les envoient pour l'instant qu'en quarts de finale et pas au-delà (même si c'est bien la demie qui est visée). Le match contre la Suisse confirmera ou infirmera un optimisme peut-être déplacé. On verra bien ce soir : une défaite contre les Helvètes remettrait bien des choses en cause. En attendant, donc, la France fait avec ce qu'elle a. Elle n'a pas de joueur d'exception de type Kopa-Platoche-ZZ et elle n'a pas bénéficié de tout l'apport prometteur du trio Diaby-Ribéry-Gourcuff. Ne lui restait plus qu'à bien fonctionner en équipe, avec un collectif qui comble le manque de cracks. C'est d'ailleurs comme ça qu'il faut interpréter la détresse passagère que Deschamps a éprouvé à l'annonce du forfait de Ribéry : Didier Deschamps comptait vraiment beaucoup sur un Francky à son meilleur. Mais il lui a fallu faire avec, ou du moins « sans » … En espérant que Benzema se révèle en vrai crack qui marquera la compétition (Karim est parti sur de bonnes bases face au Honduras), Deschamps mise avant tout sur le collectif. Mais dans un sens ambitieux ! Car le profil assez joueur de ces Bleus 2014 n'est pas sans rappeler le Monaco 2004 qu'il avait emmené en finale de C1. Avec l'ASM 2004, sa seule star reconnue était Morientès, que DD s'était habilement fait prêté par le Real. Le reste de l'équipe n'était constitué que de bons joueurs de L1 et d'étrangers motivés, dont DD a tiré la quintessence au point d'un faire un commando d'élite cette saison-là.

Benzema serait donc le Morientès 2014 de Deschamps ? En tout cas, question discipline de groupe, on peut noter que DD a sacrifié Nasri comme il avait écarté les relous Simone, Panucci et Gallardo qui nuisaient à son boulot ! La comparaison entre l'ASM 2004 et les Bleus 2014 nous apprend aussi que ces deux expériences menées par DD se déroulent sur un temps long. Il était arrivé novice à Monaco en 2001 pour porter l'équipe au sommet trois ans plus tard. Arrivé à la tête des Bleus en 2012, Deschamps s'est toujours inscrit dans une durée qui englobe le Mondial 2014 et l'Euro 2016. C'est pour ça que si son discours est prudent au Brésil, il est nettement plus affirmé pour 2016 : il vise carrément le titre européen. On verra lors de ce Mondial si un Benzema on fire (voire un Valbuena) se hisse au niveau des plus grands tricolores. En attendant, avec une place dans le dernier carré, Didier Deschamps pourrait écrire l'histoire d'une belle exception du foot français : l'exploit d'y être parvenu sans avoir bénéficié de l'apport d'un Kopa, d'un Platini ou d'un Zidane…

PS : 23 matchs joués et toujours pas de buts marqués sur coups francs directs. Merci le spray et les murs à 9m15 ! (C'est de l'humour)

Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

didier gomis Niveau : CFA
Note : 13
Pas mal comme réflexion, je pense que chaque supporter se l'est plus ou moins déjà faite. Depuis la retraite de Zidane, c'est vraiment pas facile pour la France, et d'ailleurs, à part peut être l'Italie avec Pirlo, aucune autre équipe nationale n'a un joueur de ce calibre. Ne venez pas avec vos Cricri d'amour et autre nabot stéroïdé qui tape des galettes, ils ne lui arrivent même pas à la cheville !

so-lyonnais Niveau : CFA2
J'ai toujours pensé que le néant français entre 2006 et 2014 était du à la non-éclosion pour des raisons diverses de Gourcuff, Diaby, Lassana Diarra et à moindre mesure de la génération 87 hormis Benzema. Blessures, choix de carrières en bois, faiblesses mentales, ces joueurs là auraient pu devenir de vrais cracks mondiaux mais ont tous connus des sorties de routes. C'est peut-être l'occasion avec cette CDM de voir une équipe de France se construisant via une identité de jeu collective et non pas avec un joueur au dessus tirant les autres vers le haut. Benzema est celui qui est au dessus du lot mais ne semble pas être un joueur qui puisse briller sans un jeu collectif affirmé, au vu de son style de jeu et de sa mentalité qui contrairement à ceux que beaucoup pensent n'est pas individualiste mais bien altruiste (trop même). Même si voir Benzema être le joueur de classe internationale qui fait gagner la France en CDM me ferait tellement plaisir au vu de ce dont on a voulu le faire passer en France depuis des années, alors que le gars a une carrière exceptionnelle à seulement 26 ans (il a tout gagné en France, en Espagne et a désormais une Ligue des Champions à son actif).
Sérieusement quand on parle de Kopa, de Platoche (le plus grand de tous) et Zidane, on parle là de leaders techniques et meneurs de jeu. Je n'ai jamais, alors jamais considéré Ribery comme un meneur de jeu, c'est plus un dynamiteur d'attaque, un type qui, à l'impact, te fait sauter un verrou défensif. Mais Ribery n'a jamais su dicter le tempo d'un match en EDF. Autant les Meghni, Martin et cie j'ai compris que c'était des grosses blagues autant j'ai vraiment cru en Gourcuff. Mais ce gamin n'a ni le mental ni le physique pour triompher au niveau international.

Aujourd'hui le sort de notre bon parcours repose dans les pieds de Karim qui peut être ce joueur dictant le tempo et notre leader technique. Mais il va vraiment falloir qu'il se mette minable et qu'il prenne ses responsabilités dans les moments clés. Si il y arrive le boulevard vers la victoire finale est toute tracée. Merci Platini.
rha la la, quel paire d'attaquants : JPP/CANTO !!! comment est ce juste possible ? La faut à Houiller, parait que l'ambiance de cette époque pourri par le rapport psg/om à eu ses conséquences ?

autres questions, comment se fait il que Benz n'ait pas participé au fiasco de l'AfSud ???

Je te pète ton gif pour le mettre en fond d'écran.
On rigole mais Diaby Pogba matuidi ou cabaye Diaby matuidi quand Pogba deconne comme contre le Honduras ca aurait envoye.
Message posté par tiganesque

autres questions, comment se fait il que Benz n'ait pas participé au fiasco de l'AfSud ???



Domenech avait décidé de mettre "des coups de fusils" sur certains joueurs (nasri, benzema) pour préserver l'ambiance du groupe. Avec le succès qu'on sait
Message posté par so-lyonnais
... Benzema est celui qui est au dessus du lot mais ne semble pas être un joueur qui puisse briller sans un jeu collectif affirmé, au vu de son style de jeu et de sa mentalité qui contrairement à ceux que beaucoup pensent n'est pas individualiste mais bien altruiste (trop même). Même si voir Benzema être le joueur de classe internationale qui fait gagner la France en CDM me ferait tellement plaisir au vu de ce dont on a voulu le faire passer en France depuis des années, alors que le gars a une carrière exceptionnelle à seulement 26 ans (il a tout gagné en France, en Espagne et a désormais une Ligue des Champions à son actif).


belle tirade ça fait plaisir ...

Mais je pense qu'aucun jouer (sauf DIEGO) ne peut briller sans un collectif bien rodé !
MATUIDI/POGBA/DIABY


cherche pas ... champion du monde, direct !
Bof j'en sais rien, c'est à la mode en ce moment de pas avoir de trop grandes individualités. Quand je vois que San Antonio est champion et que l'Atlético a fini devant le Real et le Barca, je me dis que c'est bien l'année où jamais pour se montrer sous notre meilleur jour depuis longtemps.
P'tit Filet Niveau : CFA
Je peux faire ma bégueule ?

La team UKeep est tombé sur 1 crack (l'Italie) et une belle arnaque (l'Uruguay). D'ailleurs, c'est aussi une belle arnaque les brits version 2.14.

Je comprends assez mal le bashing sur la période Blanc des Bleus. Le mec s'est vautré sur un match, mais de là à réécrire l'histoire...

Et puis parler de Diaby au passé, tu me fais de la peine Chérif. J'ai dur.
RomsteakGary Niveau : DHR
En tout cas, cela fait très longtemps que je n'avais pas un ressenti aussi agréable vis à vis de l'EDF en grande compétition, dans le sens où je ne me dit pas "pitié qu'on soit pas ridicule, ou chiant à regarder" ou bien "pitié, c'est minimum la demi ou rien".

Je ne fais que prendre du plaisir à voir notre équipe nationale évoluer, à la voir se tester et grandir. Je suis préparé mentalement à tout les résultats possibles.

Bref, mon équipe de France, je l'aime avec ses défauts et toutes ses qualités.

Allez, je vous embrasse tous, et je vous aime les mecs.
Le astres n'étaient pas correctement alignées
Note : 5
Message posté par juda
On rigole mais Diaby Pogba matuidi ou cabaye Diaby matuidi quand Pogba deconne comme contre le Honduras ca aurait envoye.


Le corps de ce pauvre Diaby n'aurait pas tenu 2 minutes face aux poètes Honduriens...
Diaby contre le Honduras , ça aurait été pire que le tabassage de Rodney King en 92.
Message posté par MaxMaga


Domenech avait décidé de mettre "des coups de fusils" sur certains joueurs (nasri, benzema) pour préserver l'ambiance du groupe. Avec le succès qu'on sait


merci pour le rafraichissement !!!

Et domenech qui faisait celui qui était anti-médias ...
Très bon constat. Je suis surpris par le nombre de joueurs explosant en vol. L'après Zidane a été catastrophique.

Henry, Gallas, Toulalan ont raté leurs sorties internationales. L'autorité de ses joueurs sur le terrain a été mis à mal (surtout Henry et son but de la main). L'encadrement de l'époque est responsable (Fédération et sélectionneur) de cette dissolution de l'autorité.

Puis en logiquement l'explosion (négatif) de joueurs comme les Nasri, M'vila, Menez, Ben Arfa, and co portés aux nues TROP jeune, non structuré, se prenant pour des stars.

Après les joueurs comme Diaby, Gourcuff leurs fragilités les a empêché de faire une belle carrière internationale
Très bon constat. Je suis surpris par le nombre de joueurs explosant en vol. L'après Zidane a été catastrophique.

Henry, Gallas, Toulalan ont raté leurs sorties internationales. L'autorité de ses joueurs sur le terrain a été mis à mal (surtout Henry et son but de la main). L'encadrement de l'époque est responsable (Fédération et sélectionneur) de cette dissolution de l'autorité.

Puis en logiquement l'explosion (négatif) de joueurs comme les Nasri, M'vila, Menez, Ben Arfa, and co portés aux nues TROP jeune, non structuré, se prenant pour des stars.

Après les joueurs comme Diaby, Gourcuff leurs fragilités les a empêché de faire une belle carrière internationale
Message posté par P'tit Filet
Je peux faire ma bégueule ?

La team UKeep est tombé sur 1 crack (l'Italie) et une belle arnaque (l'Uruguay). D'ailleurs, c'est aussi une belle arnaque les brits version 2.14.

Je comprends assez mal le bashing sur la période Blanc des Bleus. Le mec s'est vautré sur un match, mais de là à réécrire l'histoire...

Et puis parler de Diaby au passé, tu me fais de la peine Chérif. J'ai dur.


Blanc a été bashe tout simplement car il n était plus là pour se défendre.
Cela étant, indépendamment du côté "lacheur" du gars et des 2 derniers mauvais matchs, Blanc a le mérite d avoir remis l edf sur des rails que ray ray, escalettes et les leaders de l époque avaient quitté depuis bien longtemps.
C'est à mettre à son crédit vu l état de la bête en août 2010.
Enfin un point de vue que je partage !!
---------Benzema------
Ribéry--Gourcuff-Nasri
--Lass Diarra- Diaby--
Sur le papier c'était magnifique. Lass Diarra est vraiment sous-estimé comme joueur.

Gourcuff avait des similitudes avec Zidane, n°10 élégant, école bordelaise, expérience en Italie.
En 2010, on avait Gourcuff-Diaby-Ribery-Henry, mais ça n'a pas marché à cause de Ribéry qui ne jouait tout simplement pas avec Gourcuff (Il y avait une vidéo assez effarante de toutes les passes qu'il n'avait pas voulu faire lors de la compétition, je ne l'ai jamais retrouvé), et du choc générationnel/ambiance.
Diaby avait survolé la compétition, pour moi c'est le seul qui pouvait prétendre succéder à Zidane ou Vieira, le seul à avoir pris les clefs du jeu. Il jouait 8 mais faisait des percées exceptionnelles.
D'ailleurs Vieira le disait dans une interview, Pogba est aussi bon que moi, Diaby est meilleur.

Peut-être que Diaby sera là pour l'Euro 2016, il est encore jeune. DD n'a pas voulu construire avec des joueurs comme L.Diarra.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Darmian brut
0 46