Neymargate : Rosell, recel, et mat

Une semaine, et puis s’en va. La publication des informations sur l’affaire Neymar aura été fatale à Sandro Rosell. Contrait de démissionner sous la pression médiatique, le désormais ex-président du FC Barcelone laisse le club dans un drôle d’état. Retour sur une semaine qui fleure bon l’abus de bien social.

Modififié
174 67
Le 16 janvier 2009, la presse espagnole était sur le pont. Ramón Calderón, alors président du Real Madrid, présentait sa démission. En cause, une plainte de l’un de ses concurrents aux élections de 2006, et donc socio du club merengue, pour un comptage frauduleux des votes par correspondance. Cinq ans et sept jours plus tard, c’est à Barcelone qu’une scène similaire a lieu. Ce jeudi, à 20 heures 50, la démission de Sandro Rosell est effective. Lui, le président qui s’était payé son Ronaldinho 2.0, n’a pu faire front à la pression médiatique. Depuis dimanche et des informations sorties par El Mundo, le big boss catalan est accusé d’avoir falsifié la somme déboursée pour attirer Neymar. Les 57 millions d’euros ne seraient qu’une partie des 94,4 millions lâchés. La différence entre ces montants serait donc illégale. Pour le moment, Rosell n’est ‘que’ démissionnaire. Pas encore convoqué par le juge en charge de l’affaire Neymar – ou ‘Neymargate’ – il s'est retiré en ces mots : « Mon étape ici est terminée. J'ai présenté ma démission irrévocable » . En attendant des élections en 2016, Josep Maria Bartomeu, actuel vice-président en charge du sportif, assurera l’intérim. Retour sur une pièce en trois actes.

Le pouvoir au ‘peuple blaugrana’ ?

Le premier acte a lieu dans le plus grand des théâtres catalans : le Camp Nou. Ce lundi 3 juin 2013, ils sont 50 000 aficionados à s’être entassés sous la chaleur pour assister à la présentation de Neymar. Des jongles, des ballons offerts, et un sourire radieux : le Brésilien est le Ronaldinho de Rosell. Avant cette officialisation en grande pompe, il a fallu batailler longuement pour s’offrir ce joujou. Neymar est cher, et les intermédiaires nombreux. Entre Santos, son père et représentant, ainsi que la société gérant les droits à l’image, il faut contenter beaucoup de monde. En bon connaisseur du marché brésilien – il y était le représentant de la marque à virgule –, Sandro fait parler son carnet d’adresses. Contre 57 millions d’euros, il tient son accord. Une broutille si l’on considère les offres qu’auraient soumises le Real Madrid pour arracher la pépite auriverde (des montants autour de 100 millions d’euros). Ce 3 juin, la fête et les congratulations sont donc de mise. Pour tout le monde, sauf pour Jordi Cases, socios d’un club qu’il a du mal à reconnaître.

Pour faire bref, le protagoniste de ce second acte n’est pas un inconnu de la direction du FC Barcelone. Déjà, en 2011, il faisait parler de lui. Ecoeuré par la décision unilatérale de la présidence de ranger aux oubliettes le logo UNICEF pour celui plus onéreux de Qatar Foundation, il décide de faire front. Avec d’autres socios, il forme le groupe ‘Go Barça’. Cette structure entend déposer une motion de censure contre Sandro Rosell et quatre de ses vice-présidents. En octobre dernier, il perd cette bataille : « Il faut être réaliste. Recueillir 15 % est impossible (pourcentage minimum de signatures des socios pour que la motion soit acceptée, ndlr). Nous avons toujours travaillé avec l’idée de recueillir 5 %, mais on nous a changé les règles du jeu » . Mais la guerre, elle, n’est pas perdue. La liste des revendications est énorme, et une faille ne va pas tarder à faire son apparition. Le 5 décembre dernier, Jordi Cases dépose une plainte jugée recevable par le juge de l’Audience Nationale Pablo Ruz. En l’état, ce dernier ouvre une enquête concernant le transfert de Neymar « afin d’éclaircir » des zones d’ombre.

Un juge qui enquête, une presse qui investigue : la démocratie Mr Rosell

Le troisième acte peut commencer. Il sera judiciaire. Le juge Ruz enquête. Les différents documents recueillis – paperasse administrative, fiscale, de la FIFA, etc. – auraient mis à jour la supercherie. Selon les informations divulguées dans le quotidien généraliste El Mundo, le transfert de la star n’aurait pas coûté 57 millions d’euros mais 94,4 millions. Depuis cette parution, les langues se délient et le flux d’informations sur le sujet explose. A l’unisson, ou presque, tous les journaux du pays s’accordent sur un point : fraude, il y a eu. Car où sont passés ces presque 40 millions de différence ? Du côté de l’institution barcelonaise, on réfute : le montant officiel est de 57 millions, les clauses confidentielles assurant l’opacité. Sandro Rosell demande à être entendu. Le juge, dans son bon droit, refuse. Les « éléments sont suffisants » pour poursuivre l’enquête, déclare-t-il. Dans de telles conditions, Rosell n’a d’autre alternative que la démission. Pour pouvoir assurer sa défense et ne pas éclabousser le FC Barcelone. Le ‘Mes que un club’, malgré les soupçons d’abus de bien social qui pèsent sur sa présidence, rappelle que le football appartient avant tout à ses supporters. En l’occurrence, des socios sans qui jamais cette enquête n’aurait eu lieu. Visca Barça !

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quand je me souviens des déclarations de Xavi et Tata sur le le transfert de Bale, je ne peux que me réjouir de ce scandale "Neymargate" qui pousse Rosell à la sortie.

Le Barça, donneur de leçon, descend doucement mais surement terre.
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 13
Sympa d'avoir mis le doigt sur le poids que la parole d'un socio peut avoir. J'attends les prochains jours pour voir les retombées que ça aura.
Le Barça, unique club au monde où la démocratie règne ainsi.

Extrêmement fier d'être blaugrana ce soir.
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 13
Pour les madrilènes, c'est une défaite du Barca. Ca en est une en soi, c'est vrai, car on ne sait pas ce qui va suivre désormais. Pour les barcelonais, ca montre l'importance qu'est etre socio, et c'est une bonne chose que ce corrompu jusqu'a l'os ai démissionné.
Ecoeurant...

Fervent footeux, et fan de ce sport, je commence à me dire que l'argent est en train de tout pourrir, et je comprends de plus en plus les énormes critiques qui s'abattent sur ce sport actuellement...

J'espère que la vérité se fera!
C'est assez historique ce truc, une sorte de 'printemps catalan'. Maintenant faut juste continuer le combat et ne pas laisser Bartomeu et toute la vieille équipe garder le pouvoir.

Visca Barça, c'est lors de ce genre de soirées que je suis honoré d'être socio.
vata-fenculo Niveau : CFA2
Je crois que Laporta , Cruyff et Pep vont sortir le champagne ce soir!
A ta santé de Sandro!!!
Encore un qui sauve sa peau en démissionnant...
Message posté par Kurdt
Le Barça, unique club au monde où la démocratie règne ainsi.

Extrêmement fier d'être blaugrana ce soir.


Tes 2 commentaires me font peur.

Sinon j'attends les réactions de Tata, Xavi & Piqué qui selont eux "le transfert de Bale est une honte à la situation économique mondiale". Ah oui, il ne faut pas oublier Neymar Junior et Senior aussi, histoire de rigoler un peu.
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 6
L'avocat de Cases, le socio en question, vient de déclarer qu'ils visent aussi Bartomeu et Faus. Ce n'est que le début d'un long épisode judiciaire
C'est quand même étonnant qu'il soit resté président aussi longtemps en portant ce genre de costume.
Le Alan Harper catalan...
Note : 2
Ce soir c'est Jordi Cases qui régale...
Scholes453 Niveau : CFA
Note : -1
Je vois mal les joueurs dirent du mal sur le transfert de neymar tant il apporte aujourd'hui dans l'équipe, mais j'espere que niveau éthique, ils vont le penser bien fort. Parce qu'etre objectif c'est valorisant parfois, et si le transfert de Bale est considéré comme immoral ( 91 ou 101 millions par contre, c'est jamais les memes chiffres ), celui de neymar ( quand le véritable cout sera officialisé noir sur blanc ) devra l'etre aussi.
Et encore, ça n'est que Neymar, ça aurait pu être pire et tomber sur Kaboré...
Imaginez la bombe atomique pour le milieu du foot!
Je pense que personne ne le regrettera. Et puis c'est pas gérable d'être à la fois président de club et acteur dans "Mon oncle Charlie".
Message posté par jangbi


Tes 2 commentaires me font peur.

Sinon j'attends les réactions de Tata, Xavi & Piqué qui selont eux "le transfert de Bale est une honte à la situation économique mondiale". Ah oui, il ne faut pas oublier Neymar Junior et Senior aussi, histoire de rigoler un peu.


Pourquoi te font-elles peur?
Puinaise je vois mieux comment un transfert peut être compliqué avec tous ces "intermédiaires" qui veulent leur part du gâteau. Entre le papa du joueur, le club formateur, l'agence de pub, le gars qui les a mis en relation avec telle ou telle personne, qui veulent aussi croquer, la facture gonfle très vite! Une mille feuille bien indigeste!
Scholes453 Niveau : CFA
Note : 2
Dans sa lettre " d'adieu ", il persiste sur la régularité du transfert de Neymar. J'aimerais que ce soit vrai juste pour l'image du club, mais s'il fallait ça pour créer un changement et que Rosell démissionne, alors je dis OUI.
Message posté par Kurdt

Visca Barça, c'est lors de ce genre de soirées que je suis honoré d'être socio.


Tu fais réellement partie des 222 000 personnes qui ont le privilège d'être socios ou t'as juste pas compris que le terme ne désigne pas un simple fan du Barça ?
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Kurdt tu es une groupie ou un vrai socio?
Jamais vu des coms aussi mielleux.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
174 67