1. //
  2. // 1/2 finales retour
  3. // Bayern/Barça (3-2)
  4. // Notes

Neymar n'avait pas le temps

Double buteur en première période, le Brésilien confirme sa montée en puissance au sein d'un FC Barcelone qui avait plié le match à la pause.

Modififié
619 68

Bayern Munich


Manuel Neuer (5) : Il en a pris cinq sur les deux matchs, comme l'année dernière. Mais il n'a pas grand-chose à se reprocher. Ce soir, seul Rémy Vercoutre aurait pu stopper la triplette du Barça.

Rafinha (3) : Gêné par le pressing catalan, il n'a pas été très raffiné dans la relance. Il a même été grossier en défense, en tamponnant le vieux Iniesta.

Jérôme Boateng (5) : Pour un mec qui se relève tout juste d'une ablation du rein, il ne s'est pas trop mal débrouillé.

Mehdi Benatia (4) : Il est monté très haut sur le premier but, puis il est descendu très bas face à Suárez. D'abord en le laissant filer sur l'égalisation, avant de se manger une aile de pigeon déguisée en coup du sombrero.

Juan Bernat (5) : Il s'est fait manger en Juan on one en début de match, mais a eu le mérite de réussir quelques centres bien roulés par la suite.

Xabi Alonso (5) : Madrilène de cœur, il a assisté en première loge aux funérailles de Pep Guardiola, avant de laisser incognito ses anciens coéquipiers de Liverpool se qualifier. Un mec qui sait d'où il vient.

Bastian Schweinsteiger (6) : En galère en première période, il a repris du poil de la bête ensuite, brassard de capitaine autour du bras. À son actif, une remise décisive pour Thomas Müller. Remplacé par Javi Martínez (87e), qui voulait juste toucher la prime de match.

Philipp Lahm (4) : On est sans doute les seuls à savoir qu'il n'est pas milieu droit. Remplacé par le roi de la passe en retrait Sebastian Rode (68e), une nouvelle innovation tactique de Guardiola.

Thiago Alcántara (4) : « Vas-y Thiago, c'est bon, vas-y Thiago c'est bon bon bon » … En dépit d'une jolie percée, rien à faire, ça ne le fait pas. Question tempo, difficile de remplacer Franky.

Thomas Müller (7) : C'est officiel, il est ce que l'Allemagne a produit de mieux depuis son homonyme. Infatigable, il a tenté sans relâche avant d'offrir la victoire à l'Allianz Arena. Visiblement pas content d'être remplacé par Mario Götze (87e), qui est puni.

Robert Lewandowski (6) : Il a cassé les reins de Mascherano quand l'espoir était mort, mais s'est manqué quand tout était encore possible. Un vrai romantique.

FC Barcelone


Ter Stegen (7) : Décidément, les Allemands n'ont pas perdu la main quand il s'agit de dresser un mur. Même si l'ancien de ‘Gladbach n'arrive pas à sortir la tête de Benatia sur l'ouverture du score, il a presque tout sorti ensuite : la tête de Müller dans la lunette (18e), le pointu de Robert Lewandowski, la tête de Schweini (37e) ou le missile à bout portant de Robert sur lequel il sort le bras d'acier avant d'aller chercher la gonfle sur sa ligne. Dommage pour lui, son Modjo l'a quitté en seconde période puisqu'il va en prendre deux sur son côté gauche. Ses relances au pied ont filé un AVC à Salvatore Sirigu devant sa télévision.

Daniel Alves (6) : Son jeu long fait toujours merveille, comme sa caresse pour Rakitić en début de match. Il y a six mois, on se disait qu'il pourrait faire une superbe doublure à Van der Wiel au PSG. Aujourd'hui, on a presque honte de lui envoyer une proposition de contrat tant le garçon s'est refait une santé à défaut d'avoir refait sa garde-robe. Indispensable. Comme sur ce retour dans les pieds de Götze dans les derniers instants.

Piqué (5) : Un peu trop cool après la pause, pas vraiment inquiété avant. Finalement, le défenseur central aura passé une soirée similaire au dernier album de sa femme : inégal et un peu trop facile pour rester dans les mémoires collectives.

Mascherano (6,5) : Il n'est ni beau, ni grand, ni élégant, ni même à son poste, et pourtant, l'Argentin est le joueur le plus utile du FC Barcelone depuis trois ans. Il sait tout faire. Même s'il se fait ouvrir avec classe sur un dribble arrêté de Lewandowski sur le but du 2-2, le numéro 14 aura été grand. Remplacé par Xavi, pour sa 150e en Ligue des champions. Personne n'a fait mieux. Personne ne te remplace personne. Non. Personne. Oui, c'est beau comme du Pascal Obispo.

Jordi Alba (5) : Alors que sa tronche est « wanted  » sur tous les terrains d'Europe, la mobylette a passé une soirée plutôt compliquée face aux appels de Thomas Müller.

Sergio Busquets (5) : L'ancienne meilleure sentinelle du monde ronronne sur l'ouverture du score de Benatia. Systématiquement aux fraises dans le domaine aérien, il est plutôt à l'aise sur terre, quand il s'agit de relancer et d'orienter le jeu. Comme Jordi Alba, sa tête est mise à prix depuis 2010. Thiago Motta a d'ailleurs ouvert une cagnotte Leetchi.

Rakitić (5,5) : Le Croate aurait pu tuer définitivement le suspense dès la quatrième minute de jeu s'il n'avait pas décidé de faire briller Manuel Neuer. Difficile d'exister médiatiquement dans ce milieu de terrain du FC Barcelone, mais ses passes entre les lignes sont souvent chirurgicales. Remplacé par Mathieu qui, comme Kevin Gameiro, pourrait disputer une finale de Coupe d'Europe. Oui, Jérémy Mathieu. Le mec qui jouait à Sochaux avec Santos. Le Tunisien.

Iniesta (5,5) : Capitaine de soirée. Tu commences par regarder les copains boire, puis tu les observes faire n'importe quoi : emballer des meufs, prendre des O6, galocher, vomir sur les pompes du videur, voler une bouteille de vodka cachée dans le pantalon pour finalement s'endormir sur un canapé dans le fond de la salle. Et quand il faut rentrer à la maison, c'est bien content de t'avoir pour ramener la Peugeot 206 à la maison. Increvable.

Suárez (8) : Un appel, une passe en retrait et roulez jeunesse. Un deuxième appel, une deuxième passe décisive et on ferme la boutique. Bref, Luis Suárez n'a pas eu besoin de bien longtemps pour valider son billet pour Berlin. Pour être sûr de voyager en première classe, il s'offre un sombrero aile de pigeon sur Benatia qui a eu le mérite de réhabiliter Jérôme Boateng et son trou noir. Remplacé par Pedro (4) à la pause par précaution. L'Espagnol a confirmé pourquoi certains étaient remplaçants.

Messi (6,5) : Un « triangle » façon PES pour lancer Suárez sur le but de Neymar. Un duel aérien gagné sur le second but. Le meilleur footballeur du monde (1) était en mode « avant-dernière passe » . Moins fantasque qu'à l'aller, l'Argentin n'a pas eu besoin de forcer son talent pour emmener les siens en finale. Il avait déjà fait le boulot à l'aller. Le Ballon d'or, c'est par où ?
(1). Sauf pour CR7, Pelé, Jean-Michel Aulas et Mario Balotelli.

Neymar (8) : Maillot fluo, short fluo, chaussettes fluo, godasses fluo. Oui, Neymar a des goûts de chiotte. Mais il commence à devenir grand. Un but qui met les siens dans le sens de Berlin avant le premier quart d'heure. L'ancien joueur YouTube double la mise à la demi-heure de jeu, sur un nouveau contre de ses copains qu'il conclut avec un sang-froid impressionnant. Ses 23e et 24e buts de l'année civile. Trop altruiste sur la dernière phase de jeu où il veut la donner à Messi alors qu'un triplé lui tendait les bras. Trop gentil.

À lire : le compte-rendu du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Mathieu Faure et Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

floyd pink Niveau : CFA
Benatia 4, la blague.
Messi est pas passé une fois devant lui.

Sinon Lahm au milieu, on peut encore en parler hein... le plus bizarre, c'est de pas le remettre au moins arrière droit, à la place de la chèvre Rafinha
Ronald Ignoble Niveau : CFA
Quelqu'un se dévoue pour réécrire la fable des 3 petits cochons avec Messi, Suarez et Neymar ?
PhoenixLite Niveau : Loisir
L'annotation sur Messi m'a fait hurler de rire :)
Bien trouvé
Frenchies Niveau : CFA
Note : 1
L'Espagnol a confirmé pourquoi certains étaient remplaçants.... sérieux il est déjà aussi "loin" son retourné qui sécurisent les 3 points primordiaux pour le titre en liga ???
ah bon

mascherano directement responsable d'un but concédé
mieux noté que Piqué ...
ah bon

lahm milieu droit une "une nouvelle innovation tactique de Guardiola."
... jerry golay
le mec est plus tout jeune c'est TOUT.
y a 3/4 ans si ca avait été son poste il aurait été aussi énorme qu'il l'a été, c'est tout.
il est un peu cramé maintenant c'est tout.
floyd pink Niveau : CFA
Message posté par PhoenixLite
L'annotation sur Messi m'a fait hurler de rire :)
Bien trouvé


Celle sur Iniesta est du pur chef d'oeuvre
"Ses relances aux pieds ont filé un AVC à Savatore Sirigu devant sa télévision" rien que ce commentaire m'a suffit pour la soirée, enorme!!
Ca va les tartines les mecs ? J'aime bien vous lire mais l'idée c'est quand même de rester incisifs...
Je vous trouve vraiment dur avec les munichois et très clément avec les défenseurs du Barça (Mascherano 6,5 ????)

Certes la qualif' est au bout mais le MSN c'est un peu l'arbre qui cache la forêt sur ce match.
space_ritual Niveau : DHR
Et les notes de Montpellier Lyon alors ?
Il me semble que Neymar a marqué 38 buts cette année, soit plus que Eto'o l'année de la LDC 2009.
Ce soir beacoup ce sont rendus compte que Ter Stegen a un jeu au pied fabuleux, le grand Peter Smeichel en était tout ébloui...
floyd pink Niveau : CFA
Une pensée pour la si belle simulation de Jordi Alba en première mi temps. Une petite tape sur le dos de Muller je crois, on dirait qu'il prend un coup de poignard...

J'ai explosé de rire, magique. On aime tous ce genre de catin.
FourThreeThree Niveau : CFA
On va pas se mentir, ce soir si le Bayern avait pas était si Maladroit les barcelonais serait tous entrain de pleurer dans leur canapé .. Messi est passé à côté de son match, je suis déçu on l'a pas vu du match sauf sur la passe pour suarez alors qu'à l'allez il avait été incroyable

Les munichois sont sacrément sous-noté et les barcelonais quasi-tous surnotés c'est dommage

C'était un beau match

Mais boateng mérite -1000 sur les deux buts avec son placement aléatoire .. le second c'est le pire le latéral est déjà sur suarez et au lieu de couvrir l'axe et le deuxième poteau ce connard cours vers son latéral .. je savais que ça allais faire ficelle cette connerie !
Pep avait la main chaude ce soir, un nombres incroyable de fessés distribuer ce soir.
Clac clac clac, même Luis Enrique y à eut droit
Note : 2
Non mais faut noter un match sur les 90 minutes, même si à la pause y'avait pas trop d'enjeu.
Une équipe pas capable de garder la balle pour souffler alors qu'en face elle accumule les temps forts, c'est scandaleux.

J'ai lu sur le CR du match des mecs qui parlaient de gestion? C'est une blague ou bien?
Depuis quand le Barça gère un match en balançant des ballons devant, ballons que ni Messi, ni Neymar ne parvenaient à conserver (bon un peu seuls entourés par 3 joueurs aussi). D'ailleurs, c'est sûrement moins fatigant de gérer en faisant tourner qu'en défendant, au bord de la panique à chaque putain de contrôle de Lewandowski (ce mec a de la glu sur ses crampons c'est pas possible).

Sur l'autre article, ouam a très bien résumé la situation. Et en tant que supporter du Barça, difficile d'être satisfait de cette 2ème période. On retient la qualif évidemment, mais avec un goût d'inachevé.
Enfin bon, ne pas trop faire la fine bouche non plus.

Pas un grand match de Messi mais rien que pour son ouverture vers Suarez sur le 1er but, ça compense un peu le reste.
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Je vous trouve très généreux avec les joueurs du Barça, ils méritent tous 2 voir 3 points de moins chacun (hormis peut être Suarez et Ter-Stegen) principalement à cause de cette 2éme période dégueulasse qu'ils ont proposé, c'est indigne d'un club qui claque 3-0 à l'aller, qui va faire la finale de la LDC et qui compte des joueurs de classe mondiale dans ses rangs, le nombre d'erreurs techniques est hallucinant, surtout qu'en 1ére mi-temps on sentais que si le Barça jouait à son niveau le Bayern (qui n'a pas non plus fait un grand match, collectivement parlant) n'avait aucune chance.

Une note pour Guardiola aurait été la bienvenue, un coaching dégueulasse en reconduisant le même 11 sans aucune prise de risque même lors de ses (incompréhensibles !) changements, Alonso-Schweini c'est trop lent, ils se font facilement fait dépassé sur les contres catalans en 1ére mi-temps, puis putain Rafinha c'est plus possible, ça se dit toujours mais quand tu as Lahm dans ton équipe et tu joues avec Rafinha en arrière droit c'est limite une faute professionnelle quoi !

Sinon avec 11 Thomas Müller sur le terrain, on aurait eu une toute autre histoire.
C'est les notes du match aller ou quoi ?
Jeu direct Niveau : CFA
Les vannes sur Shakira à chaque note sur Piqué ça devient lourd un peu.
Et la métaphore traditionnelle sur le mec en soirée, c'est un peu trop systématique.
Allez les mecs, on se renouvelle!
Neymar : j'espère que tous ses futurs gosses auront comme 1er prénom Suarez.
Ter Stegen au pied c'est assez impressionnant
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
619 68