Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du Roi
  2. // Quarts
  3. // Real Sociedad-Barça (0-1)

Neymar met fin à dix ans de malédiction

Au terme d'un match sérieux défensivement, le Barça s'est imposé pour la première fois en dix ans contre la Real Sociedad à Anoeta (0-1). Mais tout n'a pas été facile pour les hommes de Luis Enrique.

Modififié

Real Sociedad 0-1 Barcelone

But : Neymar (20e) pour le Barça

Dix ans. Depuis ce 5 mai 2007 et cette 33e journée de Liga, Barcelone ne s’était plus jamais imposé à Anoeta toutes compétitions confondues. À l’époque, le Barça jouait avec Ronaldinho, Eto’o, Zambrotta, Thuram, Van Bronckhorst ou encore Guðjohnsen. Si Iniesta et Messi étaient déjà de la partie en 2007, Neymar, lui, venait à peine de souffler ses quinze bougies et, faisait ses classes à Santos pour tenter de signer un contrat pro. Dix ans plus tard, le Brésilien est devenu une véritable star dans son pays et un titulaire indiscutable à Barcelone. Ce n’est donc pas étonnant de voir Neymar prendre ses responsabilités et permettre aux Blaugrana de vaincre enfin sa bête noire basque.

Umtiti en détresse, Neymar en patron


Sachant la mission basque périlleuse, Luis Enrique avait dégainé son équipe type. Seuls Lucas Digne, à gauche, et Jasper Cillessen, dans les cages, se sont incrustés. Préféré à Javier Mascherano en défense centrale, Samuel Umtiti vit un début de match bien compliqué. Face au pressing tout terrain de la Sociedad, le défenseur français rate deux relances plein axe en cinq minutes, dont une qui aurait pu coûter cher aux Blaugrana si Oyarzabal n’avait pas envoyé sa praline dans les nuages (10e). Alors que les Basques continuent de faire tourner le ballon, les Barcelonais en profitent pour faire mal en contre, et à ce petit jeu, le meilleur reste Neymar. Après avoir fait parler sa vitesse, le Brésilien provoque par ses dribbles le latéral droit Elustondo qui le balaye dans la surface. Penalty. Après une rapide discussion avec Lionel Messi, Neymar décide de se faire justice lui-même et trompe Rulli d’une parfaite frappe croisée (20e). Une ouverture du score qui ne va pour autant pas faire baisser de rythme les hommes d’Eusébio Sacristán qui tentent de revenir au score. Mais, ni Asier Illarramendi, d’une frappe des vingt-cinq mètres (36e), ni Raúl Navas, qui prend le dessus sur Umtiti (44e), n’arrive à trouver le cadre du gardien néerlandais. De leurs côtés, les Barcelonais essaient de poser le ballon dès qu’ils en ont la possibilité, et commencent même à gagner du temps sur les touches et coups de pied arrêtés.

La Sociedad a la possession, pas les occasions


À la pause, Eusébio Sacristán a dû rappeler à ses joueurs que seule une équipe a réussi l’exploit de terminer une rencontre avec une meilleure possession de balle que le Barça. Et cette équipe, c’est la Real Sociedad, le 27 novembre dernier en championnat, ici-même à Anoeta (1-1). C’est donc avec cette idée en tête que les Basques sont revenus sur la pelouse pour le second acte. Mais si les coéquipiers de Carlos Vela arrivent bien à faire tourner le ballon pour mettre en danger la défense catalane, c’est plus dur. Mis à part un centre fort devant le but de Yuri qu'Oyarzabal n’arrive pas à reprendre (62e), et une tête d’Illarramendi au-dessus (89e), les Basques ne se sont quasiment pas procuré d’occasions. En face, c’est encore Neymar qui s’est montré le plus actif sur le front de l’attaque, mais sa frappe enroulée passe de peu à côté (56e). Le Brésilien aurait même pu bénéficier d’un second penalty sur une sortie de Rulli dans ses pieds, mais l’arbitre en a décidé autrement (63e). Si le N de la MSN s’est donc montré à son avantage, le M a, lui, eu beaucoup plus de mal. Discret et d’une nervosité inhabituelle, Lionel Messi aurait même pu (dû) écoper d’un second avertissement en fin de match. La Pulga devra montrer un autre visage si le Barça veut s'éviter une déconvenue lors du match retour dans une semaine au Camp Nou.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:58 Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 17:42 Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 13 Hier à 15:43 Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 55
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 12:12 Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 61
dimanche 19 août Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25