Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 3e journée
  3. // FC Barcelone/Athletic Bilbao (2-0)

Neymar libère le Barça

80 minutes de domination et d'attente, puis deux coups du duo gagnant : Messi-Neymar. Largement supérieurs à l'Athletic Bilbao, le FC Barcelone a attendu, mais s'impose 2 à 0 sans trembler. Les Catalans sont leaders de Liga en attendant le derby madrilène de ce samedi soir.

Modififié

Barça - Athletic B.
(2-0)

Neymar (78'), Neymar (83') pour FC Barcelone


Croire en eux, en leur philosophie et en leur domination jusqu'au bout. Ne jamais douter, même confrontés à la hargne et à la solidité des joueurs de l'Athletic Bilbao. Telle a été la recette gagnante pour un sexy Barça, ennuyé pendant près de 80 minutes par des Basques vaillants, mais complètement dominés. Encore en rodage, mais déjà impressionnant, les Barcelonais prennent seul la tête de la Liga en attendant le derby madrilène de ce samedi soir. Messi et Neymar ont bien mérité une soirée canapé-foot.

Ivan Rakitić, cet esthète


Iker Muniain s'est dit « pourquoi pas » . À peine entré sur la pelouse, le petit Basque tente de prendre le Barça à froid en percutant sur son côté gauche. La pépite de San Mamés trouve Beñat dans la profondeur. L'ancien du Bétis envoie un excellent centre que Claudio Bravo détourne parfaitement. Une première alerte pour les Catalans. Presque la dernière. Les joueurs ont changé, le coach aussi, mais le FC Barcelone est presque le même. Mouvement perpétuel, pressing, précision technique, Luis Enrique sait que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures confitures. Lors de ce premier acte, la seule différence notable concerne les longs ballons, un gros mot sous Guardiola, un poème dans les pieds de Rakitić. Au centre du jeu, le Croate régale en alternant jeu court et jeu long sans jamais manquer de précision. Les bons mouvements barcelonais profitent rapidement au jeune Munir qui manque d'efficacité à deux reprises en tentant de loger le ballon dans la lucarne d'une frappe enroulée du gauche en sortie de crochet. Pied gauche toujours, celui de Jérémy Mathieu, qui permet à l'ancien Toulousain, harcelé, de se sortir d'une situation très compliquée. Parfait dans son placement et à la relance, l'international français, préféré à Piqué, marque encore des points. Les coéquipiers de Leo Messi, discret, ont beau dominer, les gants d'Iraizoz ne chauffent pas. Seul Rakitić, d'une demi-volée puissante, parvient à inquiéter le portier basque. Un gardien qui aurait pu avoir plus de pain sur la planche si l'arbitre s'était attardé sur la poussette d'un défenseur de l'Athletic sur Leo Messi dans la surface. Les seize mètres, c'est la zone choisie par Iturraspe pour dégainer un slalom tout droit venu de Lake Louise dans la défense barcelonaise. Trop molle, la frappe du milieu de terrain n'inquiète pas Bravo, qui termine le premier acte comme il l'a commencé : par une parade.

Neymar - Messi, le ticket gagnant


Le portier chilien a bien fait de s'occuper un peu. En deuxième période, il ne verra le ballon que de loin. Entre une charade et une partie de pierre-feuille-ciseau avec Jérémy Mathieu, le gardien du Barça croit voir Munir ouvrir le score, mais le jeunot est signalé en très légère position de hors-jeu. La domination totale du Barça fait un heureux en la personne de Jordi Alba qui n'avait pas besoin de plus pour démarrer le scooter qui lui sert de jambes pour commencer à bouffer la ligne de touche. C'est sur l'un de ces déboulés que le latéral gauche de la Roja repique intelligemment dans l'axe et décoche une bonne frappe du droit. C'est le début du show Iraizoz. Livré à lui-même face aux innombrables assauts catalans, le gardien de l'Athletic est tout heureux de voir Iniesta donner un ballon un peu trop long à Neymar, totalement seul dans la surface de réparation. Heureux également, Gerard Piqué, totalement à la ramasse depuis le début de la saison, qui peut compter sur Jérémy Mathieu pour venir tacler Muniain en bout de course pour ce qui est alors la seule action des visiteurs lors du second acte. Pas en reste, Aymeric Laporte va être puni pour son unique erreur de la partie. Auteur d'une mauvaise relance à dix minutes du terme, le défenseur central français voit Messi hériter du ballon et lancer parfaitement Neymar dans la profondeur. Plein de sang-froid, le Brésilien ajuste Iraizoz. L'épisode deux sort quatre minutes plus tard. Suite à un débordement fou, Messi sert le Brésilien en retrait. Plat du pied, securidad : le ticket gagnant offre une victoire méritée au Barça. Un Barça qui n'a toujours pas pris de but. Un Barça qui, il faut bien le dire, a une bonne gueule.

Résultats et classement de Liga

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 9
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
À lire ensuite
Arsenal a eu du caractère