Neymar: le vice-président du Real au Brésil

0 2
Fernando Fernandez Tapias est inconnu du quidam. Mais cet homme n'est autre que le vice-président du Real, qui se trouve à cette heure au Brésil. Une nouvelle qui a tendance à affoler les gazettes brésiliennes dans la mesure où cela concerne un possible transfert de Neymar.

La pépite de Santos est convoitée par tous ceux dont le chéquier permet de faire une offre. Sa clause libératoire est de 45 millions d'euros mais il ne suffit pas de la payer pour embaucher le dribbleur fou. Ainsi, Wagner Ribeiro le patron de Santos, refuse d'entendre parler d'un départ du joueur. C'est une cause nationale car des entreprises du pays se seraient même proposées pour payer une partie d'un salaire revu largement à la hausse.

Du coté de la famille du joueur, son père laisse entendre qu'il pourrait rester jusqu'à la coupe du monde des clubs, en janvier, au Japon. Et ne rejoindre les Merengue qu'ensuite.

Monsieur Tapias va donc devoir se montrer convaincant, mais il pourra compter dans sa tâche sur un allié de poids : Ronaldo. Ce dernier, proche du jeune homme à la crête, lui conseille de partir dès cet été à Madrid.

RO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Je comprends pas le principe 'Sa clause libératoire est de 45 millions d'euros mais il ne suffit pas de la payer pour embaucher le dribbleur fou. ' Si le président à encore son mot à dire ce montant de 45 millions n'est pas une clause libératoire... Vu que le propre d'une clause libératoire est justement que le club n'ait plus son mot à dire passé un certain montant...
euuuh ben non il a un contrat a respecté
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Yepes ne marquera pas Messi
0 2