Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Neymar évoque sa blessure au Mondial 2014

Modififié
La plaie a cicatrisé.

En 2018, Neymar aura a cœur d'emmener sa Seleção le plus loin possible. Et pour cause : il y a trois ans et demi à la maison, une vilaine blessure en quarts face à la Colombie l'avait privé de fin de Mondial, et il avait assisté impuissant à l'humiliation du siècle face à l'Allemagne (7-1). Dans une interview menée par son ex-compère barcelonais Gerard Piqué et publiée sur The Players Tribune, le troisième du classement au Ballon d'or 2017 est revenu sur cet épisode douloureux.


« Je me rappelle que j'avais la tête sur le sol et Marcelo disait : "Non, non, appelez les médecins", raconte-t-il. Et je disais : "Non, non, non, je veux jouer." Parce que je voulais marquer, parce que j'étais fou ! Mais je n'arrivais pas à lever mes jambes, je ne pouvais pas les bouger. Le médecin m'a fait sortir et j'ai commencé à pleurer. [...] Puis je suis allé à l'hôpital, j'ai fait les tests, et ils m'ont dit : "Il y a une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise : vous ne pouvez pas poursuivre la Coupe du monde, c'est fini. La bonne, c'est que vous pourrez remarcher, parce qu'à deux centimètres près, le football était fini pour vous." »

Tout ça alors que son bourreau, Juan Camilo Zúñiga, voulait juste rendre hommage à Soner Ertek... JB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 19:30 L'ES Tunis corrigée par Al Ain en quarts du Mondial des clubs 10
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 16:09 Kashima cuisine les Chivas 6
À lire ensuite
Wenger va égaler Ferguson