1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe A
  3. // Brésil/Cameroun (4-1)

Neymar améliore l'ordinaire du Brésil

Sans toujours convaincre, le Brésil a dominé un Cameroun (4-1) méritant et a entériné sa qualification en huitièmes de finale face au Chili. Et il peut encore remercier Neymar, auteur d'un doublé. Plus de doute possible, cette Coupe du monde est la sienne.

Modififié
4 71

Cameroun - Brésil
(1-4)
J. Matip (26') pour Cameroun , Neymar (17'), Neymar (35'), Fred (50'), Fernandinho (84') pour Brésil.


« Freddie, Freddie, Freddie » . Ce n'est qu'une tête à cinq mètres des cages, un but de neuf de DSR plus persévérant que talentueux, ce n'est que le but du break face à une équipe déjà en vacances et sa défense avec. Ce n'est qu'un but de Fred, mais ça veut dire beaucoup pour le public de Brasilia. Depuis le début de cette Coupe du monde, l'ancien Lyonnais avait tout du coupable désigné pour justifier les errances offensives de la Seleção. La moustache n'a rien changé à l'affaire, Fred a commencé par tout rater avant cette 49e minute. Et Brasilia a décidé de lui pardonner et d'y voir le signe qu'une force le dépasse : l'amour de tout un pays. Un amour qui peut porter loin et faire oublier que cette équipe n'a pas encore les épaules d'un favori.

Fred et Hulk même combat

Depuis l'ouverture de leur Coupe du monde, les Brésiliens ont davantage impressionné par la qualité de leurs cordes vocales au moment leur hymne que par leur jeu. Pas de doute, l'envie est là, les moyens ne suivent pas souvent. Dans un match où l'enjeu était de se rassurer après le nul concédé face au Mexique et d'éviter un détour néerlandais en huitième de finale, l'idée est de chercher à achever le Lion plutôt domptable d'entrée et de le réduire en churrasco. Daniel Alves remonte son couloir comme on emprunte les avenues taillées larges par Niemeyer et Costa, mais Fred freine au feu rouge. La montée de sève ne dure pas et Vincent Aboubakar manque de refroidir la capitale fédérale à la 9e minute. Ce Brésil n'a peut-être rien d'une grande (pas encore), mais il a sous le coude un type qui, lui, est un très grand joueur. Alors que Fred et Hulk luttent contre l'ordinaire ou que le milieu de terrain exprime la créativité d'un programmateur de la TNT, Neymar prend ses responsabilités. Quand il n'initie pas les actions, il sait les conclure. Plat du pied et sécurité pour l'ouverture du score sur un centre de Luiz Gustavo (17e).

Huit minutes de doute

Ses partenaires n'ont plus qu'à suivre son panache jaune, croit-on. Même pas. Les Camerounais percutent qu'ils disputent une Coupe du monde. Nyom dépose Alves et centre entre Thiago Silva et David Luiz, qui oublient dans leur dos un Matip tout surpris d'égaliser (26e). Pendant huit minutes, le Brésil panique. En tribunes de presse, certains sortent même la calculette pour sonder une élimination en cas d'un autre but camerounais. Sauf que Neymar n'aime pas jouer avec les chiffres. L'enfant de Santos préfère l'action et les percées dans l'axe. Un rein pour Nkoulou et une frappe hors de portée d'Itandje plus loin, le Brésil reprend l'avantage et sa respiration. Quatre buts en deux matchs, le sauveur habite au dix et termine de convaincre les derniers sceptiques qui voient en lui un amuseur pour site de vidéos de partage en ligne. Et quand il sort deux coups du sombrero sur la même action, c'est pour mieux amorcer une action gâchée par les grosses cuisses de Hulk.

Garrincha, cape et destinée

En seconde période, Neymar peut ranger sa cape de super-héros et gérer les affaires courantes. Sa mission est terminée et le stade Manné-Garrincha chante la réussite retrouvée de Fred. La suite ne dit rien de plus sur cette équipe dont on ne sait toujours pas si elle a la gueule d'une championne du monde en puissance. Le but du 4-1 de Fernandinho est juste anecdotique et un prétexte à gonfler les poumons pour chanter toujours plus fort. Hédoniste dans l'âme, le supporter brésilien profite du moment et s'en remet au génie de Neymar, au destin de Fred et à cette passion qui emporte tout sur son passage. Après tout, il a peut-être raison.

Par Alexandre Pedro, à Brasilia
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Bonjour, je suis champion d'Angleterre, j'ai ma place dans la Seleçao, vous pouvez compter sur moi !"

Merci Christian, t'es un génie.
Clemuntinho Niveau : CFA
Note : 14
Aucun enseignement à tirer de ce match encore une fois, aucun intérêt, aucune opposition. Par contre au niveau de l'arbitrage ça passe au niveau des poules, mais après ça risque de commencer à se voir, faites gaffe les mecs ! Enfin, au moins maintenant la guerre civile est évitée, on va pouvoir faire sortir le Brésil entre les huitièmes et les quarts, comme prévu au regard du niveau de cette équipe qui surnage uniquement grâce à Neymar (et les défenseurs en mousse) et l'arbitrage maison.

Par contre TF1 il va falloir faire quelque chose parce que là c'est plus possible, j'ai failli balancer ma télé par la fenêtre au moins quinze fois pendant le match… Putain mais les gars ils se croient vraiment dans leur salon, une bière à la main, en train de commenter ! J'en peux plus de les entendre pouffer de rire comme des gosses, j'en peux plus des anecdotes de merde de CJP, j'en peux plus de ses prédictions de merde, j'en peux plus de Felipao, j'en peux plus d'entendre que Julio Cesar joue à Toronto, je vais craquer, je le sens !

En tout cas les primes ont bien permis au Cameroun de défendre correctement les couleurs de leur pays, c'est beau !
nyakichan Niveau : CFA2


Il m'a tué ce con
CJP a tellement sucé Neymar qu'il doit en avoir les lèvres gercées. C'est Léo qui doit être jaloux!

Sinon quelle misère la défense du Cameroun...
Note : 1
Neymarinho !!
CJP pendant le match : "Avec David Luiz ! Ah non c'est Willian?"
Ben non, c'était Marcelo (ou Fellaini d'ailleurs, jsuis pas sur)

Sinon ce Brésil est pas très beau, ya aucun projet de jeu, ils sont pas impressionnants, mais ils me font quand même très peur. Ils sont à la maison, ont une défense très très solide, et devant ils peuvent compter sur des fulgurances, venant notamment de leur meilleur joueur : Neymar. Il fait une CDM fabuleuse pour l'instant, c'est un joueur si beau à voir jouer quand ils ne plongent pas constamment. Le mec est ultra-juste techniquement, et il a la fougue d'un gars de 22 ans, à tenter tout le temps des gris-gris, qui (à une exception près) ont tous fonctionné et allaient constamment dans le sens du jeu.

P-S : j'ai rêvé où la ligne du supposé hors-jeu sur le ralenti était clairement pas foutue au bon endroit? Ils la mettaient 50cm avant le ballon alors que, puisque David Luiz avait passé tous les défenseurs, la ligne aurait dû se situer au niveau du ballon. Si je dis pas de conneries, bien entendu.
Note : 2
CJP a t'il vu le hors-jeu de Fred, je n'ai pas bien entendu ?
Que quelqu'un coupe les freins de Christian Jeanpierre, par pitié
Mais merde !!!! tuez ce ce CJP
Même Arsene c est fait porter pâle
Le joueur Youtube te salue toi Joey et tous tes copains

HarveyKeitel Niveau : DHR
Précision sur le but de Fred : étant sur la même ligne - voire légèrement derrière - que le centreur David Luiz, il n'y aucunement hors-jeu. Il ne faut absolument pas tenir compte de la ligne tracée sur le dernier défenseur camerounais

Merci à CJP et les buses de L'Equipe21 de réviser les règles qui régissent un sport qu'ils essayent de commenter et analyser
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 3
On sait maintenant de quelles primes Eto'o voulait parler lors des négociations...
Midnight_City Niveau : DHR
En voyant Fernandinho on se demande encore comment deux pipes comme Paulinho et Luiz Gustavo peuvent figurer dans le 11 de départ

CJP, l'homme du match incontestablement, BADABOUM!
highway61 Niveau : DHR
Alexis Sanchez, Luis Suarez ou Arjen Robben (cochez la case correspondante) se feront un plaisir de dégager cette équipe en mousse avant la finale...
SeventhDisciple Niveau : CFA2
Non Christian Jeanpierre, ce n'est pas une belle image que celle d'Eto'o récupérant le maillot de Neymar à l'insu d'un de ses coéquipiers qui a joué contre le double buteur.
Note : 10
La soirée à thème de CJP : la coiffure.
Le mec à commenté la moitié des coupes de cheveux des brésiliens. Et tout ça avec un rire de puceau, qui découvre sa première éjaculation.
Non mais sans déconner, ils t'écoutent la direction des sport de la chaine ?
Le malaise de Lizarazu transpirait au travers de la retransmission, c'est dire.
On s'en bat les couilles de CJP. Payez-vous Bein ou regardez sur la télé turc ou zdf mais faites pas chier.

Ce sera intéressant de voir si Fernandinho va commencer le prochain match. Et David Luiz, toujours à la limite, comme sur le but ou ses transversales foireuses.
Pareil la défense de Silva, c'est efficace mais il peut prendre un peno à chaque match.
M.Manatane Niveau : CFA
Note : 2
Ce Brésil reste friable, entre les arbitres qui font du zèle en validant le but hors-jeu de Francis Perrin (alors qu'ils sont qualifiés) et Louis Philippe Scolaire qui a seulement réalisé que Fernandinho était bien meilleur que Paulinho, ils méritent que le Chili joue le rôle de l'Uruguay 1950.

Bravo au Mexique, qui ne sera pas un cadeau pour les Oranje.
Bravo à l'Espagne, qui est parvenue à éviter le Brésil en huitièmes.

Sinon, les chaînes TV sont infoutues de nous faire vivre les deux matches à la fois ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le Mexique dame la Croatie
4 71