Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir da la 9e journée

Newcastle respire, Eto'o revit

Il n'y avait pas que Manchester United-Chelsea en Angleterre. Entre un Newcastle combatif, un Liverpool amorphe et un Samuel Eto'o en feu, il y en avait pour tous les goûts sur les pelouses anglaises ce weekend. Petit tour d'horizon.

Modififié
  • L'équipe du week-end : Newcastle

    « Je ne me suis pas caché lorsque j'ai été critiqué. Nous avons encore beaucoup à faire dans cette saison de Premier League. Mais aujourd'hui, j'ai le sourire, et je vais profiter de cette victoire car c'est un gros, très gros résultat pour nous. » Alan Pardew peut en effet avoir le sourire. Critiqué de toute part après le départ catastrophique de son équipe, le manager des Magpies peut souffler après sa deuxième victoire d'affilée. Si l'équipe paraît encore fébrile par moment, un certain état d'esprit est revenu dans le Nord de l'Angleterre. Bousculée et menée à White Hart Lane suite à un beau coup de casque d'Adebayor, l'équipe a réagi dès le coup d'envoi de la seconde mi-temps avec un but de l'entrant Ameobi. Puis, suite à un superbe déboulé de Sissoko, et un joli centre de Cabella, lui aussi entré à la pause, les Magpies ont vu le jeune Ayoze Pérez inscrire son premier but en Premier League. Toujours bon à prendre avant de recevoir Liverpool.

  • Joueur du week-end : Wilfried Bony

    Muet depuis le début de saison malgré le bon départ des siens, le meilleur buteur de Swansea la saison passée avec 16 pions s'était réveillé lors des deux derniers matchs, inscrivant deux buts et une passe décisive face à Newcastle, puis Stoke City. Histoire de confirmer son retour en forme, l'Ivoirien a claqué un doublé face à Leicester ce week-end, permettant à la team de Garry Monk d'accrocher une belle sixième place. Une belle présence sur le front de l'attaque, et une complicité évidente avec Gylfi Sigurdsson, auteur de son côté de sa septième passe décisive cette saison. Avec son vingtième but en championnat, Bony est même devenu le meilleur buteur de l'histoire des Swans en Premier League, à égalité avec Michu. Et c'est Bafé Gomis qui tire la gueule.

  • Le but du week-end : Samuel Eto'o

    Oui, le but de Drogba était plus symbolique, celui de Van Persie plus important, et celui de Silva pas mal non plus. Mais honneur au « Neuf des Neuf » ce weekend, pour son match de patron en position d'attaquant reculé face à Burnley. Deux buts donc, et un second pion qui nous rappelle avec nostalgie sa première saison à l'Inter. À l'entrée de la surface, Eto'o, pratiquement à l'arrêt, place un ballon flottant qui retombe au fond des filets, malgré le beau plongeon, finalement inutile, de Heaton. Qui aura au moins sa place sur un joli poster.

  • La décla du week-end

    Sam Allardyce : « Kompany est habitué à ça, il est à son niveau depuis longtemps. Mais ce gars (Mangala, ndlr) ne l'est pas, il se cherche encore et, comme je l'ai dit, on a beaucoup joué sur ce côté gauche, ce qui leur a causé beaucoup de problèmes. » Déjà fautif sur deux buts pour son deuxième match face à Hull City, Eliaquim Mangala a souffert une nouvelle fois ce weekend lors de la défaite des Citizens sur la pelouse de West Ham (2-1). Dépassé par la puissance de Valencia sur le premier but, puis très mal aligné sur le centre amenant au but de Sakho, l'ancien de Porto n'a pas rassuré ses supporters. Qui commencent à se dire que ça fait cher, l'erreur de recrutement à 53 millions d'euros.

  • Analyse définitive : Burnley ne va pas gagner un match de la saison


    Si Patrick Vieira évoquait récemment la possibilité de voir Chelsea égaler la saison des « Invincibles » d'Arsenal de 2003-2004, un coup d'œil à l'autre extrémité du classement permet de se poser la question inverse pour Burnley. En effet, alors que l'on approche du quart de la saison, le promu n'a toujours pas remporté un match. Et avec seulement 5 buts inscrits, les hommes de Sean Dyche ont la pire attaque du championnat. S'ils ne manquent pas d'envie, les joueurs de Burnley sont l'exemple qui confirme le gouffre qui sépare les petits clubs des mastodontes de Premier League. De quoi égaliser les onze points de Derby County à l'issue de la saison 2007-2008, pire total de l'histoire ? Au moins, les Rams avaient décroché une victoire, à la maison, face à Newcastle. Messieurs, il vous reste 29 chances.



  • Vous avez raté West Bromwich Albion-Crystal Palace et vous n'auriez pas dû

    Évidemment, le weekend de foot anglais regorgeait d'affiches plus alléchantes. Mais pour cette 9e journée, le spectacle et le suspense s'étaient donné rendez-vous aux Hawthorns, où West Bromwich Albion recevait Crystal Palace. Menés 0-2 à la mi-temps suite à un but de l'éternel Hangeland et un penalty de Jiráček, les Baggies se sont démenés pour revenir au score dans un premier temps, grâce à un but de l'entrant Anichebe, puis arracher le point du match nul à la dernière seconde grâce à un penalty de leur goleador maison, Saido Berahino, auteur de son septième but en Premier League cette saison. Bouillant.

  • La polémique autour de la théière : Balotelli est-il un bouc émissaire ?

    Oui, Mario Balotelli n'a toujours pas marqué en Premier League. Son manque d'implication et son individualisme agacent, à juste titre, les supporters et certains ont bien compris qu'il était facile de faire parler d'eux sur le dos de l'attaquant italien, en proposant par exemple d'échanger son maillot contre une tenue floquée Fowler. Mais doit-on pour autant lui jeter la seule pierre ? Rickie Lambert, censé être un remplaçant de luxe, n'a pas marqué non plus, tandis que Lazar Marković, acheté 25 millions d'euros, n'a pour l'instant pas montré qu'il pouvait être autre chose qu'un remplaçant percutant, censé bousculer des défenses fatiguées. 0 but, 0 passe décisive pour lui également. Plus intéressant, Adam Lallana est, lui, sorti à la 60e face à Hull, n'ayant jamais réussi à prendre le jeu à son compte. Plus que Balotelli, c'est toutes les recrues offensives qui patinent. Quand l'Italien en prend plein la tronche, les autres semblent étonnamment protégés. Mais qu'il est dur de remplacer Suárez...

  • Le dépressif du weekend : Vito Mannone

    Déjà fautif sur deux des huits buts encaissés la semaine dernière face à Southampton, le pauvre Vito Mannone a remis cela cette semaine face à son ancien club, offrant littéralement sur un plateau le premier but du match à Alexis Sánchez. Et pendant ce temps-là, c'est Costel Pantilimon, pas inintéressant lors de ses rares apparitions avec Manchester City, qui ronge son frein sur le banc des Black Cats. Ton jour viendra, Costel.

  • La stat' inutile : 430

    Le nombre d'apparitions de John Terry avec le maillot de Chelsea en Premier League, dépassant ainsi le record précédant de Frank Lampard. Solide.

  • Et sinon...

    - Didier Drogba a fêté sa première titularisation en championnat depuis son retour en inscrivant son premier but depuis mars 2012 et un pion face à Stoke City.
    - En inscrivant un second but, Alexis Sánchez a inscrit le 1500e but d'Arsenal en Premier League.
    - Diafra Sakho est le deuxième joueur à marquer 5 buts lors de ses 5 premières titularisations en Premier League, après Micky Quinn.
    - Avec 42 passes décisives depuis ses débuts, Leighton Baines n'est plus qu'à trois unités de battre le record de Graeme Le Saux, et devenir le défenseur ayant réalisé le plus de passes décisives dans l'histoire de la Premier League.
    - Aston Villa est la neuvième équipe à perdre 5 matchs consécutifs sans marquer. La faute à qui ? Charlie Austin, qui a lui eu besoin de seulement 2 tirs pour inscrire 2 buts. La machine.

    ⇒ Résultats et classement de Premier League

    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 14

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
    Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 75