En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 15e journée

Newcastle crée l'exploit, Carroll casque d'or

Chelsea tombe, Arsenal aussi. Les deux Manchester gagnent encore, et Carroll fait parler la poudre. Bref, un étrange week-end de Premier League.

Modififié
  • L'équipe du week-end : Newcastle United

    Ils l'ont fait ! Invaincus depuis le début de saison, toutes compétitions confondues, les Blues de José Mourinho sont tombés pour la première fois à St James' Park, ce week-end. La faute à une équipe de Newcastle bien organisée, à l'image de Moussa Sissoko, très actif au milieu de terrain, et hyper efficace en attaque. La faute aussi au réalisme fou de l'entrant Papiss Cissé, supersub et double buteur, sur deux occasions. Si Mourinho pourra toujours pester contre la chance qui a fui son équipe, et contre le comportement soi-disant anti fair-play du public geordie, l'exploit est bien là. Une confirmation plus qu'un exploit d'ailleurs, puisque l'entraîneur portugais n'a toujours pas réussi à l'emporter à St James' Park, en quatre visites. Un vrai chat noir.

  • Le joueur du week-end : Andy Carroll

    Si Papiss Cissé a marqué les esprits avec son doublé salvateur, que dire de la performance réalisée par Andy Carroll ? Le géant à queue de cheval a enfilé son costume de patron et mis son casque d'or lors de la belle victoire des Hammers (3-1), face à Swansea. Pourtant, tout avait mal commencé avec l'ouverture du score des Swans à la vingtième minute de jeu, par l'inarrêtable Bony, auteur de son septième but en championnat, son 19e en 2014. C'est alors que Carroll surgit. Une première fois avant la mi-temps, pour égaliser d'une belle tête en lucarne. Puis à l'heure de jeu, pour redonner l'avantage aux Hammers, toujours de la tête. Et à la 87e minute, pour lancer Diafra Sakho en profondeur pour le troisième but, d'une déviation... de la tête. La prochaine fois, on essaie avec les pieds ?

  • Le but du week-end : Aaron Ramsey

    Une éclaircie dans la tempête. Malmenés et battus à Stoke City (3-2), les Gunners auront au moins la maigre consolation de repartir avec le plus beau but inscrit. Lors d'une journée finalement assez pauvre en bijoux esthétiques, Aaron Ramsey a réchauffé les cœurs en reprenant de volée un corner botté par Santi Cazorla pour revenir à un but des Potters. Si le score en est finalement resté là, et que les hommes de Wenger ont dû repartir la tête basse du Britannia Stadium, les fans d'Arsenal auront au moins la confirmation qu'ils possèdent avec Ramsey un milieu capable d'éclairer par moments une saison plutôt obscure pour l'instant. C'est déjà ça de pris.

  • La décla du week-end :

    « Le ballon disparaissait, la balle ne revient pas, le ramasseur de balle part en courant. Ce genre de situations font, malheureusement, toujours partie du jeu. Mais pas de plaintes. » Qui dit défaite, dit généralement retour du José Mourinho sournois. La conférence d'après-match à Newcastle n'y a pas échappé, et cette fois-ci, ce sont les « choses qui se sont passées en dehors du terrain, celles que l'arbitre ne peut pas contrôler » qui en ont pris pour leur grade. Dans le viseur du sniper portugais, « les gens du public qui gardent la balle et les gens qui lancent le ballon pour qu'il y ait deux ballons sur le terrain » figuraient en ligne de mire. Cette fois-ci, pas de doute, le Mou est en guerre, et il ne rigole plus.

  • Analyse définitive : Man City a perdu le titre

    Bizarre de dire cela lorsque Manchester City vient de rattraper trois précieux points sur Chelsea grâce à une courte victoire (1-0), face à Everton. Oui, mais la victoire n'a pas été sans coût. Et celui payé par les Citizens ce week-end est énorme. On joue la septième minute lorsque Sergio Agüero quitte le terrain en se tenant le genou, les larmes aux yeux. Le verdict : un ligament touché et une absence estimée à 5 à 7 semaines. Si le verdict est confirmé, cela serait plus qu'un énorme coup dur pour les Citizens, puisqu'avec 14 buts et 4 passes décisives en championnat, l'Argentin est impliqué sur plus de la moitié des buts des Citizens cette saison en Premier League. Et si le calendrier du Boxing Day est plutôt clément, avec des matchs West Brom', Burnley et Sunderland, le mois de janvier marquera un gros tournant dans la saison avec un enchaînement fou commençant avec Everton, puis Arsenal pour terminer par une visite à Stamford Bridge. Autant dire que la course contre la montre a déjà commencé pour l'Argentin.

  • Vous avez raté QPR-Burnley et vous n'auriez pas dû :

    Dans la deuxième moitié de tableau, ce QPR-Burnley était la principale affiche du week-end. Avec deux équipes respectivement à 11 et 12 points, la rencontre faisait office de véritable « match à 6 points » pour le sauvetage en Premier League. Après une première période très rythmée, marquée par plusieurs parades décisives de Robert Green pour les locaux, le goleador des Rangers a décidé de faire son show lors du second acte. D'abord auteur de la passe décisive sur l'ouverture du score de Leroy Fer, Charlie Austin a ensuite doublé la marque à un quart d'heure de la fin, avant de se faire exclure pour un second jaune une minute plus tard. Une folie qui permet à son club de sortir de la zone de relégation, et à lui d'être quatrième meilleur buteur de Premier League derrière Agüero, Diego Costa et Sánchez. Austin Powers.

  • La polémique autour de la théière : Arsène Wenger doit-il vraiment partir ?

    La défaite de trop pour les supporters d'Arsenal. Samedi, après la piteuse prestation des Gunners, les fans s'en sont violemment pris à Wenger, qu'ils ont hué et insulté lors de l'embarquement des joueurs dans le train pour les ramener à Londres. Ces incidents font suite à la bannière déployée par les fans d'Arsenal à West Bromwich Albion, qui disait « Arsène Wenger, merci pour les souvenirs, mais il est temps de partir maintenant » . Immédiatement défendu par Gary Lineker sur Twitter, Arsène Wenger est pourtant clairement sous le feu des critiques. Injuste d'un côté, pour un homme qui a tant œuvré pour le club, compréhensible de l'autre, étant donné la frustration des fans à voir leur équipe ne pas pouvoir se mesurer aux gros sur toute une saison, année après année. Et si Arsène nous préparait en fait une sortie folle ? Lassé de se battre pour l'éternelle quatrième place, l'Alsacien lâche tout pour miser toutes ses billes sur la Ligue des champions. On en reparle le 6 juin prochain ?

  • La stat' inutile : 19

    Comme le nombre de secondes qu'il a fallu à Peter Crouch pour ouvrir le score face à Arsenal. Évidemment, le but le plus rapide de la saison pour le droïde anglais.


  • Et sinon...

    - West Ham a inscrit 12 buts de la tête en Premier League cette saison. 6 de plus qu'Everton, deuxième de ce classement obscur.
    - Avec son 99e carton jaune, Gareth Barry a égalé Lee Bowyer et Kevin Nolan au classement des joueurs les plus avertis de l'histoire de la Premier League.
    - Allan McGregor a arrêté le troisième penalty de sa carrière en Premier League et possède toujours un ratio de 100% dans ce domaine.
    - Manchester United a tiré trois fois au but contre Southampton. Pour deux buts, et trois points. Plutôt ennuyeuse, la méthode Van Gaal, finalement.

    ⇒ Résultats et classement de Premier League

    Par Paul Piquard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Coentrão casse le banc des remplaçants 2
    Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 3 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17