Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // 1/4 de finale
  3. // France/Allemagne (0-1)
  4. // Les notes

Neuer et Hummels anesthésient les Bleus

Sous la chaleur accablante du soleil brésilien, les Allemands sont venus avec leur glacière pour endormir le match. Aucun Français n'est sorti du frigo.

Modififié

France

Lloris (6) : Les jambes molles, la main ferme. Lloris n'a cessé d'envoyer des dégagements de poussin, mais a offert dix minutes d'espoir à la France en sortant un double arrêt décisif face à Schürrle.

Debuchy (6) : Il a regardé Özil droit dans les yeux et n'a pas eu peur. Solide.

Varane (4,5) : Face à des Allemands très méchants, il a été trop gentil dans son duel avec Hummels. L'expérience.

Sakho (4) : Les Allemands avaient compris qu'il fallait presser Mamad'. Il a commencé par s'en sortir à coups de louche ou de talonnades indescriptibles. Puis, il a tout loupé en plus d'être dépassé dans les airs par Klose. Sorti à la 71e, pour Koscielny.

Évra (6) : Il savait que c'était peut-être sa dernière fois avec la Coupe du monde et il a choisi de mettre fin à leur relation tumultueuse en offrant une ultime baise de qualité.

Pogba (4,5) : Un des seuls capables de transpercer le milieu allemand, par la précision de son jeu long et ses dribbles de city stade. Il a surnagé un moment, avant de livrer une seconde mi-temps de vitrier.

Cabaye (5) : C'était la sentinelle placée devant la ligne Maginot. Il a attendu les Allemands qui sont passés par les Ardennes. Remplacé par Loïc Rémy (73e), qui n'a pas su prouver que Deschamps était un génie tactique.

Matuidi (5) : Matuidi était venu pour un marathon, il a eu le droit à un 20 km marche. C'était pas son sport. Il termine disqualifié comme Yohann Diniz.

Valbuena (6) : Peut-être parce que c'est lui qui est le plus proche de la pelouse, Valbuena a bien mangé l'herbe du Maracanã. À droite, à gauche, il a longtemps été le meilleur Bleu. Remplacé par Giroud (84'), dont l'entrée tardive laisse quelques regrets.

Griezmann (3) : Une tête d'Allemand, un maillot bleu. Son match fébrile et imprécis n'a donné aucune indication sur sa véritable nationalité.

Benzema (4) : Une barbe à se cacher dedans, un jeu à l'identique. Karim a fait deux courses et a eu la balle de match dans les pieds. Il ne l'a pas mise.

Allemagne

Neuer (8) : Löw l'a reculé d'un cran pour le mettre au poste de gardien. Et même là, il est bon le con.

Lahm (7) : Serein le type. À l'image de cette tête dans la surface pour son gardien. Expérimenté le type. Il a gagné 30 secondes sur chaque touche en deuxième période. Pas cool le type. Il a fait pleurer son chaperon Antoine Griezmann.

Boateng (5) : Avec Benzema au marquage, Jérôme a eu autant de taf qu'un guichetier de péage un soir de Réveillon.

Hummels (8) : Le facteur X de cette équipe allemande. Défensivement, il a pris tous les ballons de la tête. Offensivement, il a pris le ballon de la tête.


Höwedes (5) : Comme Thomas Müller, Höwedes n'a pas vraiment de qualités, sauf que lui, on s'obstine pas à les chercher.

Schweinsteiger (6) : Sur sa fiche Wiki, le mec a la demie de 2006, celle de 2008 et les 2010 et 2012. Il ne voulait absolument pas repartir du Brésil sans la 2014. Il l'a donc joué prudent et a verrouillé au milieu.

Khedira (5) : C'était la sentinelle qui attendait les Français devant la ligne Siegfried. Il ne les a pas vus.

Kroos (6) : Maître artificier. Il a posé une bombe et regardé les dégâts pendant 80 minutes.

Müller (7) : Comme Benedikt Höwedes, Müller n'a pas vraiment de qualités, sauf que lui, et surtout après un tel match où il n'a cessé de se battre, on s'obstine à les chercher.

Özil (4) : Dans un match où il ne s'est rien passé, Özil s'est senti à l'aise. Il a fait la même chose que depuis le début de la Coupe du monde : rien. Remplacé à la 82e par Götze.

Klose (6) : Miroslav est un tueur en série à qui il ne reste qu'une balle dans le barillet. Qu'il a évidemment choisi de garder pour un match à la mesure de sa renardise. Remplacé par Schürrle à la 68e. Sympa, à 4 Allemands contre 2 Français, l'attaquant de Chelsea a tiré sur Lloris pour laisser croire au Maracanã qu'il y aurait 10 minutes de foot dans ce match.

Par Pierre Boisson et Maxime Marchon, au Maracanã
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 82
Partenaires
Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE