En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Nesta regrette le niveau actuel de l'Italie

Modififié
« Au temps des jupes-culottes, j'étais cool à l'école / Mangeais à la cantine, y avait pas de vache folle. »

Les temps changent. Et ça ne plaît pas à Alessandro Nesta, champion du monde 2006, qui regrette que l'Italie n'ait plus le niveau pour concurrencer les meilleurs.

L'actuel entraîneur du Miami FC (NASL) a livré à Omnisport ses impressions sur la Squadra Azzurra d'aujourd'hui, et ce n'est pas fameux : « Il n'y a pas assez de qualité pour concurrencer l'Allemagne ou les autres nations. L'Italie a fait un très bon Euro, vu les joueurs qu'il y avait dans l'effectif, ils avaient en plus un grand coach avec Antonio Conte. Cependant, ils ne pouvaient pas faire plus, parce qu'aujourd'hui, il n'y a pas assez de qualité en Italie. »

L'ancien défenseur de l'AC Milan est aussi revenu sur le cas Balotelli, un gâchis selon lui : « C'est de sa faute. On lui a donné tellement de chances. Parfois, il est bon, mais il doit suivre les consignes du coach, c'est impossible qu'un talent comme le sien ne puisse pas briller en équipe nationale. »


C'est d'autant plus regrettable qu'il a pour principal concurrent un attaquant surnommé le « coq » . RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 13 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 15 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6