En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG/Rennes (3-0)

Nenê maintient un léger espoir

Porté par un duo Ménez-Nenê hors-norme, le PSG a fait plier Rennes en deuxième période (3-0).

Modififié
PSG - Rennes : 3-0
Buts: Nenê (47e, 58e et 65e sp)

Une mi-temps durant, Ménez et Nenê ont provoqué. Une mi-temps durant, Ménez et Nenê ont régalé et concrétisé. Le Bayen a Robbery, le PSG a désormais Ménenê. Sans être brillant, le PSG s'est reposé sur son duo de feu pour écarter facilement des Rennais inoffensifs. Le championnat se jouera donc le week-end prochain, même si on peut légitimement penser que les dés sont jetés.

Rencontre importante cherche tir cadré

Une passe en retrait mal assurée de Matuidi lance le match. Une frappe de Ménez contrée par Mavinga et Paris lance son match. Les Rennais sont mieux à la récup, mais quand le PSG trouve ses ailiers, le Parc frissonne. Ménez servi par Nenê frappe à côté à l'entrée de la surface. Le natif de Longjumeau est au-dessus en ce début de match. Appels dans le tempo, décalages, transversales inspirées, Jéremy est partout. Sur une remontée de balle express de Kana Biyik, Hadji écrase trop sa frappe, avant de remettre ça dans la foulée. Cette fois, sa frappe est trop enroulée. La rencontre est vivante, mais sans occasion. Rythmée, sans qu'aucune équipe ne prenne vraiment le dessus. Alors que Nenê et Ménez sont les accélérateurs de particule du sapin parisien, le reste du milieu joue un ton en dessous. L'action qui suit l'illustre : superbe une-deux entre les deux joueurs, mais Ménez croise trop sa frappe qui passe devant la cage de Costil. Jérémy Ménez, encore et toujours, part lancé en profondeur et tombe à l'entrée de la surface. Mais Tony Chapron ne siffle pas la faute. Tony Chapron qui venait aussi d'oublier un gros tacle de Sissoko sur Mavinga. La fin de la mi-temps est hâchée et le match perd en intensité. Nenê tombe à son tour dans la surface, râle un peu et prend son petit jaune.

Ménez-Nenê, forcément

Récupération express de Sissoko, Pastore décale speedy Ménez propulsé en profondeur qui déborde et sert Nenê en retrait pour ouvrir le score. Limpide. 1-0. La deuxième mi-temps vient de débuter et Paris vient de faire le plus dur. Dans un match aussi fermé, marquer le premier est souvent une astucieuse idée. Rennes s'emploie pour revenir mais la frappe de Kembo passe à côté. A une demi-heure du terme, Ménez est fauché à l'entrée de la surface. Nenê se charge du coup-franc et alourdit le score. Deuxième but de Nenê, encore une fois sous l'impulsion de Ménez. Ces deux-là ont tout juste ce soir. Et ne s'arrêtent pas. Kana-Biyik fauche Ménez en pleine surface, avant que... Nenê n'ajuste Costil sur pénalty. Kembo cadre la première frappe rennaise à vingt minutes du terme. Ménez touche peu après le poteau et Paris gère bien son avance. Le Parc tient ses héros, le PSG soigne son goal-average, l'emporte 3-0 et fera semblant de jouer le titre à Lorient le week-end prochain.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18