1. //
  2. // Le joueur de la 3e journée

Nelson Oliveira, maintenant ou jamais

Un doublé victorieux au Parc des Sports d’Annecy face à Évian, trois buts en autant de journées et l’espoir fou de dépasser la barre des quatre pions en un an pour la première fois de sa carrière. Arrivé en France par la petite porte alors que, comme Aznavour, il pensait taper le haut de l’affiche, Nelson Oliveira pourrait enfin devenir formi, formi, formidable.

Modififié
21 27
Du Stade rennais, on retient souvent le pire. Le syndrome de la lose, l’aptitude à s’amouracher de joueurs ayant plus le profil d’une commode Louis XVI que d’un footballeur habile, ou encore des prestations honteuses en C3. Alors, même quand il s’agit de parler des numéros 9 qui ont écumé la pelouse de la route de Lorient, on préfère parler du front de Mevlüt Erding – qui facture plus de 60 buts en L1, quand même -, du fiasco Luís Fabiano ou encore du flop Moussa Sow avant son éclosion à Lille. Pourtant, pas besoin de dépoussiérer trop d'albums Panini pour constater que le Stade rennais n’élève pas que des peintres. En bouffant une galette saucisse, on a pu profiter de l’excellent Shabani Nonda, du talent de Mika Pagis, de Marco Grassi, du vrai Stéphane Guivarc’h, mais aussi et surtout de l’immense Alexander Frei. À cette époque-là, Nelson Oliveira mettait du gel au centre de formation du Benfica, où il pensait être lancé sur les rails de la réussite. La suite, comme souvent, est une histoire de bon endroit au bon moment.

Le spectre d'Alioune Touré

Le bon Dieu a trop à faire pour s'occuper de Nelson Oliveira. En fait, la destinée du Portugais, il s'en fout autant qu'Óscar Cardozo et Riki, cauchemars du néo-Rennais. S’il y a bien quelque chose qu’il faut comprendre au sujet de Nelson Oliveira – en dehors de sa jeunesse, ce que trop oublient – c’est qu’il fait partie de ces gens qui n’ont pas de bol. Du moins en club. Oui, le natif de Barcelos, au Nord du Portugal et où joue Gil Vicente, son premier club, est plutôt du genre à tomber sur des concurrents coriaces partout où il passe du temps. Au Benfica et à La Corogne, il n'a droit qu'à quelques bouts de matchs (quatre titularisations) à cause des deux zigs cités précédemment. En revanche, quand il s’agit de majorer sa génération et de représenter le bled, Nelson est tranquille. Patron en U16, U17, U18, U19, U20 et en Espoirs, Oliveira est cet homme old-school qui cartonne avec son équipe nationale, mais broie du noir en club. Le symbole de ce contraste est la Coupe du monde des moins de 20 ans, où il est élu deuxième meilleur joueur du tournoi après une finale perdue aux tirs au but face au Brésil. Au quotidien, la donne est différente, la pilule plus difficile à avaler, mais la trajectoire pas nécessairement illogique. Formé au Benfica, il fait ses premiers pas en première division à Rio Ave avant de s’aguerrir un peu plus à Paços, au cours d’un deuxième prêt, avant d’aller à La Corogne en 2012-2013. Rien de mal pour un mec de 22 ans, même si on a tendance, par la force des choses, à s’impatienter. Ce qui inquiète, ce sont plutôt les statistiques : le joueur n’a jamais mis plus de 4 buts en une saison. De là à penser à Alioune Touré, il n’y a qu’un pas à franchir.

Enfin un spot de titulaire

Il faut croire que Philippe Montanier aimait bien la « mobylette à moustache » . Interrogé au sujet de l’attaquant portos, le coach rennais n’a pas hésité à dire qu’Oliveira était une priorité du mercato breton ; l’arrivée du Portugais en Bretagne constituant d’ailleurs l’une des folies estivales en France. Non pas que son nom fasse couler plus d’encre que celui d’Edinson Cavani, mais plutôt que son profil, qui eût été parfait à l’OM, à Bordeaux ou à Lyon, ne le prédestinait pas à une arrivée en terre breizh. Mais c’est finalement à Rennes qu’il a posé ses valises, une nouvelle fois en prêt, avec option d’achat. Habitué à découvrir de nouvelles équipes chaque saison, Oliveira n’est pas un diesel. Trois buts en trois journées dont un doublé ce week-end face à Évian. Un pénalty et une frappe déviée, pas les plus beaux buts de sa carrière, mais suffisant pour gagner une place de titulaire en pointe et pousser Mevlüt Erding sur un côté. Titularisé deux fois cette saison, le Portugais en a emmagasiné autant que lors des saisons 2011-2012 et 2012-2013. À 22 ans, c’est une première opportunité d’être un attaquant titulaire qui se présente à lui. Le moment ou jamais de prouver que son jeu dos au but et sa puissance peuvent aider une équipe de l'élite. Le moment ou jamais de prouver qu'il n'est pas un éternel espoir. Car sa destinée n'est pas une affaire individuelle. Les Portugais, qui attendent un neuf digne de ce nom en équipe nationale depuis Pauleta - no offense, Hélder Postiga - y croient encore un peu. Joueur capable, Nelson Oliveira a les capacités pour mettre cette année d'Erasmus à profit. Au pire des cas, Alioune Touré était un type sympathique. Et la moustache est à la mode, au Portugal.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Wewantashrubbery Niveau : DHR
Putain Alexander Frei ! Quelle époque. Avec Monterrubio, ça plantait.
Max_Payne Niveau : CFA2
Remember Pagis contre Lyon...
Avec le journaliste de L'équipe tout gier de son titre : "Pagistrale".
L'article que j'attendais :)
Oliveira me fera clairement regarder tout les matchs du Stade Rennais cette saison (du moins dès que possible ...)
Je suis contente qu'il ait réussi à s'adapter aussi rapidement !
Avec lui, Alessandrini, Piatti, Feret (...) Montanier peut vraiment faire quelque chose de pas mal !

PS : " Les Portugais, qui attendent un neuf digne de ce nom en équipe nationale "
Ne pas oublier Lima hein
Le mec est super bon et s'il est bien servit par les milieux il peut planter 15/20 buts facile.


PS: Sow n'était pas si nul que cela avant de quitter Rennes d’ailleurs lui ne voulait pas forcément partir il voulait juste plus de thunes Roazhon a refusé, il est parti. Et rappel il a fait pareil avec Lille.
Il a le tort d'être un vrai 9 de chez les vrais 9 ; pas de récupération au milieu de terrain, il ne se mue pas en passeur, rien ! ; il faut lui donner de bons ballons, et le mettre dans les meilleurs disposition, pas facile...
Sauf qu'à la place de Piatti ça sera malheureusement Foued Kadir titulaire au cas où Pitroipa se barre.
Autrement si Alessandrini revient au niveau, avec Feret en soutien ça peut vraiment être intéressant, de quoi se remémorer l'époque Kallstrom en 10, Rubio à gauche et Frei en 9.
Georges Profond Niveau : District
Message posté par manelo
PS: Sow n'était pas si nul que cela avant de quitter Rennes d’ailleurs lui ne voulait pas forcément partir il voulait juste plus de thunes Roazhon a refusé, il est parti. Et rappel il a fait pareil avec Lille.


Exactement, j'ai du mal à comprendre le terme de "flop"...Flop parce que Rennes l'a laissé partir ? Le gars avait planté une petite vingtaine de buts sur ses deux dernières saisons avec Rennes, et s'est pris pour Eto'o.
Le salary cap est de 150K€/mois à Rennes, ce depuis de nombreuses années, et Sow réclamait le double voire le triple.
Les seuls à s'aligner en France ont été les Lillois, pour le résultat qu'on connait, il leur a mis la même quenelle au bout de deux ans. Le mec a juste un boulard monstrueux, point...

Quant aux "prestations honteuses en C3", éternel débat...donne-moi une équipe française qui sur les 10 dernières années l'a jouée, la C3. Pour la dernière participation, c'est sur que ne pas passer face à l'Udinese, le Celtic et l'Atletico c'est une honte pour le foot français...Et mate le contenu des matchs avant de mater le résultat, ce serait pas mal aussi.
D'autant plus pour un supporter du PSG, pour qui la dernière participation en C3 s'est résumée à voir Bilbao et Salzburg vous éliminer...
En effet Georges, si aujourd'hui on est derrière le Portugal question indice UEFA c'est en partie parce que les équipes française ne daignent pas jouer la C3... Mon côté "supporter chauvin" te fera juste remarquer que les Girondins ont fait un beau parcours en C3 la saison passée...l'exception qui confirme la règle sans doute ^^
Georges Profond Niveau : District
@Nalex,
Pas faux, j'avais zappé la banane mise par le Benfica l'année dernière, d'autant plus que le contenu de vos matchs était pas dégueu

Pour le reste,...j'ai l'impression que le Stade Rennais porte à lui seul toute la lose du foot français en C3, alors que sans déconner, toutes nos équipes de L1 ont quand même mis la main à la patte depuis pas mal d'années.
Sympa encore l'intro pour parler du stade rennais... Mais ou va aterrir Erding?? Parce que si il finissait par rester, notre attaque aurait une sacrée gueule!! Avec Feret qui a été très bon samedi et Aless derriere eux! Ca peut faire des étincelles.

Mais bon toujours pas de défense à une semaine de la fin du marché! Jebbour et Foulquier partent, Kana aussi. Dommage, ces dernières années on a eu des défenses pas trop dégueu et ca se termine quand on trouve enfin un attaquant :(

Si c'est pour ca qu'on retient toujours le pire de notre club de losers, alors finalement on la mérite cette intro à chaque article sur notre équipe. :(

(A propos, il est si gros que ca son salaire à Erding?)
à part peut être la saison dernière où on avait un effectif trés restreint et où la priorité était clairement le championnat mais sinon l'om à toujours joué le jeu en europa league(ou ancienne coupe uefa)
2 finales et plus récemment 2 fois éliminé dans les matchs à éliminations directes par le futur vainqueur benfica et le zénith st pétersbourg
@BenColombia

Si FM dit juste c'est 130 000 par mois donc oui, c'est beaucoup. Quand tu prends en compte le transfert à 8M alors qu'on aurait pu l'avoir à moitié prix 6 mois plus tard, mieux vaux le vendre au plus vite
Message posté par Estrella
PS : " Les Portugais, qui attendent un neuf digne de ce nom en équipe nationale "
Ne pas oublier Lima hein


Bah il faudrait l'oublier le Lima en sélection. Avec ce que commence à instaurer Bento.
Georges Profond Niveau : District
Message posté par stef 13
à part peut être la saison dernière où on avait un effectif trés restreint et où la priorité était clairement le championnat mais sinon l'om à toujours joué le jeu en europa league(ou ancienne coupe uefa)
2 finales et plus récemment 2 fois éliminé dans les matchs à éliminations directes par le futur vainqueur benfica et le zénith st pétersbourg


Pas faux, mes apologies
Sachant que le Stade Rennais est aujourd'hui, je pense, le centre de formation le plus performant et qu'il me semble aussi qu'il s'agit tout de même d'une des équipes de L1 les plus stable depuis 10 ans.

Maintenant, le "reproche" si cela en est un, c'est un certain manque d'ambition, mais c'est malheureusement le cas de bcp d'équipes (le FCGB compris). Pour la lose, ce n'est qu'une histoire de point de vu, et c'est tellement plus facile de tirer l'ambulance...

Enfin, je ne veux pas dénigrer le championnat portuguais, mais la L1 était un championnat plus ouvert que la liga sagres, donc un peu plus simple pour eux de jouer sur plusieurs tableaux.

Bref, c'est mon point de vue...
Dance Crasher Niveau : CFA
Message posté par Estrella
PS : " Les Portugais, qui attendent un neuf digne de ce nom en équipe nationale "
Ne pas oublier Lima hein


Sauf que Lima... On s'est compris, même si ça me dérange pas plus que ça personnellement.

Mieux vaut avoir un bon Nelson Oliveira ; de savoir qu'il est de Barcelos, en plus, ça lui donne un côté sympathique en ce qui me concerne!
Dance Crasher Niveau : CFA
Message posté par Pessoa


Bah il faudrait l'oublier le Lima en sélection. Avec ce que commence à instaurer Bento.


J'ai pas trop suivi la seleção ces derniers temps, donc si tu peux en dire plus sur ce que fait Bento, je prends.
Franchement Jesus est un bon entraineur mais des fois j'ai l'impression qu'il n'aime pas les portugais! Nelson Oliveira n'a jamais vraiment eu sa chance ont l'a viré tout de suite alors qu'il est pas moins doué que des mecs comme cardozo ou lima rodrigo ou funes mori voir sulejmani ou markovic (qui sont surtout ailiers) sont prometteurs mais pourquoi ne pas donner sa chance à un mec du cru? C'est comme le prêt de Pizzi? et dans une moindre mesure celui d'hugo vieira!

A benfica il y a autant de brésiliens,argentins,serbes que de portugais! Et après tout les bons jeunes sont virés avant de faire le bonheur des seconds couteaux de la liga sagres, des clubs chypriotes ou roumains...

L'exempel du sporting ne sert pas de leçon? a vendre tout les portugais on voit où ça les a menés...
Les gars, faudrait gardé un oeuil sur le delicatessen quand même (les rennais auront compris), en tout cas du coté de Barcelos on aurait cru qu'il été RP de tellement le voir en boite.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
21 27