1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // PSG/Valence CF (1-1)

Nasser à l'heure française, Paris à l'heure européenne ?

Une qualification historique et un président qui parle la langue des supporters de son club. Voilà ce qu'on va retenir de la soirée d'un PSG qu'on ne sait pas encore trop placer sur la carte de l'Europe.

Modififié
3 61
Il y a des signes qui ne trompent pas. Hier soir, Nasser Al-Khelaïfi n'a pas traversé la zone mixte du Parc des Princes au pas de charge. Non, le président du Paris Saint-Germain est venu porter la bonne parole. Celle d'un club qui renoue avec le grand huit européen pour la première fois depuis 1995. Mieux encore, l'ancien diplômé d'Oxford a surpris son monde en répondant aux questions dans la langue de Kevin Gameiro. Quatre jours après la sortie champagne de Leonardo à Reims, le boss reprend en main la communication du club. Et l'utilisation du français tombe à pic pour contrer le procès en arrogance et en mépris qu'on cherche à intenter au PSG (et qu'il a un peu cherché aussi).

Nasser la joue même modeste et profil bas. Cela tombe bien, son équipe n'a pas dominé son sujet contre un Valence amoindri et moribond. Le Qatari se contente de savourer les retrouvailles avec les quarts de finale de la Ligue des champions. « Je suis très content ! C'est magnifique pour nous. Cela faisait 18 ans que ça ne nous était pas arrivé. Ce n'est pas facile. On a lancé notre projet il y a un an et demi. » Pas facile. On voit déjà ses détracteurs pouffer. Pas facile de sortir d'un groupe avec Porto, Kiev et Zagreb ? Pas facile de taper le cinquième du championnat d'Espagne ? La route était droite et la pente pas vraiment dure, mais Paris a su l'emprunter. C'est son principal mérite.

Retrouver Mestalla

Mais la Champion's n'est pas du genre facile. Elle n'offre pas sa vertu au premier gros budget qui la serre de trop près. Coucou Manchester City. Al-Khelaïfi l'a bien compris et refuse de voir plus loin que les quarts. « Le plateau sera très relevé, assure-t-il. Je ne sais pas qui on affrontera au prochain tour, c'est difficile de dire contre qui on souhaite tomber. On est prêts pour tous les clubs. On essaiera bien sûr d'aller plus loin que les quarts de finale. On se concentre d'abord sur les quarts de finale. S'il y a une demi-finale... »



Pourtant, on ne peut pas s'empêcher de croire qu'il y un braquage à grande échelle à planifier pour les hommes d'Ancelotti. Manchester United out, Barcelone en sursis, cette Ligue des champions ressemble à un Wimbledon dégagé d'un Djokovic et peut-être d'un Federer. Alors forcément, certains tirent des plans sur la comète et voient déjà une double-confrontation contre un Schalke plus que prenable, un Dortmund encore un peu vert ou un duel loin d'être perdu d'avance face à Malaga ou Porto.

Expérience individuelle vs vécu collectif

Ils peuvent. Sur 89 minutes à Valence, le PSG a impressionné. A cette altitude-là, il ne craint pas grand-monde. Et puis il a acheté l'expérience de ceux qui connaissent la moindre mesure de l'hymne de la Ligue des champions (Ancelotti, Zlatan, les Thiago, Beckham ou encore Lavezzi). Sauf que le vécu collectif, lui, ne s'offre pas contre la simple présentation d'un RIB. On l'a bien vu hier. Redescendu des sommets de Mestalla, Paris a joué petit bras. L'impression de puissance et de sérénité de l'aller n'était plus qu'un vieux souvenir.

Or, la C1 ce n'est pas un gros match et une prestation passable. Désolé pour les portes ouvertes. Et pour l'instant, cette équipe offre peu de garanties sur sa capacité à tutoyer l'excellence à quinze jours d'intervalle. C'est seulement maintenant qu'on va vraiment voir si elle « est bâtie pour la Ligue des champions » . L'Europe du foot, elle, attend encore de voir.

Par Alexandre Pedro
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"La route était droite et la pente pas vraiment dure, mais Paris a su l’emprunter. C’est son principal mérite."

et qui a su emprunter cette fameuse route avant nous?
Mars oui, ce sont les boss mais la tristesse de leur histoire est qu'ils n'ont meme pas pu jouir de leur plus grande victoire car c'était tout simplement une team de tricheurs (et ouais c'est ça la france).
Mais à part mars, qui?!
Personne.
Nous; on a un bilan positif par rapport au real, au barça, au napoli, au celtic, à parme, à valence, à dortmund, au bayern, à liverpool, au spartack, au dinamo kiev...
on s'est seulement ratés contre la juve (pléthore de fois) ou contre le milan.
mais sinon basta, personne ne nous a basé.
on a gagné une C2, qui pour en faire autant?!
Personne.
Et nous on a pu jouer la supercoupe soit dit en passant.
qui l'a fait en france?
Personne.
Qui avait battu valence avant nous sur un aller/retour?
Personne.
Qui a déjà fait un quart lors de 1ère participation à la C1?
Personne.
Qui a dépense 1,3 milliard, Paris ou Man City? non, Paris c'est 250 en 2 ans (et 4 mercatos), soit ce que le Bayern veut mettre au prochain mercato en une seule fois.

Bref, ça jacte comme qui dirait, mais on est (et on a tjs été) un phare dans la nuit pour vous autres, frenchis sans orgueil.
Et ça ça devrait se respecter.
or, depuis hier, c'est "qualif sans gloire" blablabla...sauf que dans le terme "qualif sans gloire", le terme important c'est "qualif", et ça vous l'oubliez trop souvent.

PARIS-SG FC rules, ok?!
Coucou je crache dans la soupe !

C'est comme si on disait à un mec pas très beau qui venait de se taper Yolanthe Sneijder-Cabau, qu'on le respectera que si il se tape Emily Didonato (et là Google va chauffer à blanc !!).

Quart de finale pour une équipe qui à peine 2 ans, c'est beau les mecs on ne va pas bouder notre plaisir !
Nullement supporter de cette équipe, ça fait quand même bien plaisir de voir Paris à ce niveau là de la Coupe !
Maintenant, faut attendre le tirage.
Note : 2
Ca taille Zlatan depuis un mois mais on voit le résultat quand il est pas là pour leader cette équipe..
Dr Peter Venkman Niveau : CFA2
Sopporter Lillois, je ne pense qu'à une chose : INDICE UEFA.

Merci Paris, et serrez les fesses, on arrive à toute vitesse ( sur un malentendu, dixit Mr dusse )
alvar_hanso Niveau : DHR
C'est sur qu'avec 2 géants anglais hors du coup (City, Chelsea), un Barça en déliquescence, un MU/Real qui élimine un favori dès les huitièmes, ça laisse de la place pour une petite percée sympa si le tirage continue d'être favorable.

Ce serait top pour eux car cela crédibiliserait leur projet.
Maintenant, quand à leur niveau par rapport aux meilleures équipes, on l'a vu hier, on est encore loin du compte.
Hier, j'avais l'impression de suivre un PSG/OM ou un PSG/Lyon tant l'équipe de Valence était faible.
vous êtes meilleur que moi en decryptage. j'avais pas pigé la moitié de ce qu'il a raconté sur Bein Sport Nasser... au moins il a essayé et c'est déjà pas mal
Vivement le 15 mars


puis les 1/4 :)
big teddy Niveau : DHR
Message posté par one_of_the_amoks
"La route était droite et la pente pas vraiment dure, mais Paris a su l’emprunter. C’est son principal mérite."

et qui a su emprunter cette fameuse route avant nous?
Mars oui, ce sont les boss mais la tristesse de leur histoire est qu'ils n'ont meme pas pu jouir de leur plus grande victoire car c'était tout simplement une team de tricheurs (et ouais c'est ça la france).
Mais à part mars, qui?!
Personne.

Bref, ça jacte comme qui dirait, mais on est (et on a tjs été) un phare dans la nuit pour vous autres, frenchis sans orgueil.
Et ça ça devrait se respecter.
or, depuis hier, c'est "qualif sans gloire" blablabla...sauf que dans le terme "qualif sans gloire", le terme important c'est "qualif", et ça vous l'oubliez trop souvent.

PARIS-SG FC rules, ok?!



bravo à paris qui effectivement fait du bien au classement uefa.

mais alors qu'on croyait le supporter parisien (le vrai) en voie d'extinction parce qu'usé par des années à se faire foutre de lui, mon dieu mais quelle grande gueule ils peuvent avoir maintenant, c'est hallucinant.
on croierait à vous entendre qu'il n'y à toujours eu que vous.

j'ai pas très envie de me mettre à ce niveau et dénigrer les autres mais si on veut enmerder le monde jusqu'au bout, je pourrais dire que la seule fois
ou paris à joué un "gros" en coupe des coupes, il s'est fait torcher par barcelone.
.. Mais... il apporte quoi cet article ?
big teddy Niveau : DHR
Hier, j'avais l'impression de suivre un PSG/OM ou un PSG/Lyon tant l'équipe de Valence était faible.

[/citer]


oui mais si on le dit on passe forcément pour un gros con réac frustré et jaloux. donc les journaux préfèrent ne même pas l'évoquer.
Godfather Niveau : CFA
Désolé mais je trouve l'analyse de la Champions sur la fin un peu bidon. La saison passée, Chelsea n'avait strictement rien montré de "Puissant" et de "Serein" ni contre Naples en 8es, ni contre Benfica en Quarts... Le plus important pour moi reste LA FORME ET LA CONFIANCE DU MOMENT lors du Printemps européen. Il faudrait un groupe régénéré physiquement, en confiance sur une bonne dynamique avec pas ou peu de blessures importantes. Avec en plus LA CHANCE qui est absolument INDISPENSABLE !!!
C'est marrant comme en France on n'aime que les perdants !

Réjouissons-nous même si la manière n'est pas là, heureusement qu'ils sont là pour représenter le foot français et faire grimper la côte de la France pour espérer un jour repasser devant le Portugal...
Lavezzi, un mec comme ça ça vaut combien de Chantôme ?
Stan Key Lubric Niveau : CFA
oui mais si on le dit on passe forcément pour un gros con réac frustré et jaloux. donc les journaux préfèrent ne même pas l'évoquer.

[/citer]

Les journaux ne préfèrent pas l'évoquer? T'en as de bonnes! Ils ne parlent que de ça! Hier, sur l'équipe TV, le débat ct "Paris a-t-il frôlé la correctionnelle". C'est pas hallucinant ça?

Quand on a pioche Valence pour les 8e, le discours était tendance "on va voir ce que Paris vaut contre une équipe qui a une grosse expérience en C1 et qui a réussi à faire jeu égal avec Barcelone cette saison". Maintenant que le PSG a éliminé Valence, les espagnols deviennent des branques du niveau de Marseille...

Ah bon? Et une équipe qui n'arrive pas à faire du jeu, c'est forcément parce qu'elle est nulle? Peut-être aussi que c'est parce qu'en face le PSG a tout défoncé en défense, non?

La réaction excessive de One of the amoks est compréhensible: Quand le PSG perd, c'est la loose, quand le PSG gagne, leurs adversaires sont nazes.

C'est juste navrant de voir que certains ne savent pas se satisfaire de ce qu'ils ont. Ce qu'on a, c'est un club français en quarts de la C1. Elle est pas belle la vie?
Godfather Niveau : CFA
Message posté par big teddy



bravo à paris qui effectivement fait du bien au classement uefa.

mais alors qu'on croyait le supporter parisien (le vrai) en voie d'extinction parce qu'usé par des années à se faire foutre de lui, mon dieu mais quelle grande gueule ils peuvent avoir maintenant, c'est hallucinant.
on croierait à vous entendre qu'il n'y à toujours eu que vous.

j'ai pas très envie de me mettre à ce niveau et dénigrer les autres mais si on veut enmerder le monde jusqu'au bout, je pourrais dire que la seule fois
ou paris à joué un "gros" en coupe des coupes, il s'est fait torcher par barcelone.



Faut pas généraliser garçon. Tu vois bien que one of the amoks est en plein troll et c'est de bonne guerre entre 2 clubs ennemis. Et à mon avis, dans les années qui suivent, vu la dynamique du club ennemi, tu vas devoir t'y faire à ces trolls...
Garrincha7 Niveau : CFA2
@one_of_the_amoks: Oh mon pauvre...
Tu feras gaffe quand même, ça rend sourd...
NikkoFromLyon Niveau : CFA
C'est très bien pour le foot Français que le PSG (que je n'aime pourtant pas en version Qatar) aille loin en Ldc, bonne continuation a eux.

En tant que Lyonnais sur un malentendu s'ils pouvaient se fatiguer encore un peu et ne pas se sentir bâti pour la L1, cela m'irait bien aussi :)
Garrincha7 Niveau : CFA2
Bien sûr je suis quand même content qu'il y ait un représentant français en quart, parce que, sans parler de l'indice uefa, ça nous évite de passer pour des bouseux en retard au niveau footballistique... Mais je trouve juste la réaction de one of the amoks un poil disproportionnée... (juste un poil hein... ;) )
Bon et à coté de ça, si ça peut leur permettre d'oublier 3-4 points en championnat, je suis prenneur aussi...
Message posté par one_of_the_amoks
"La route était droite et la pente pas vraiment dure, mais Paris a su l’emprunter. C’est son principal mérite."

et qui a su emprunter cette fameuse route avant nous?
Mars oui, ce sont les boss mais la tristesse de leur histoire est qu'ils n'ont meme pas pu jouir de leur plus grande victoire car c'était tout simplement une team de tricheurs (et ouais c'est ça la france).
Mais à part mars, qui?!
Personne.


euh...Monaco ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Blaise Matuidi, MVP
3 61