Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Nasri soupçonné de dopage

Modififié
Samir Nasri a connu une nuit agitée, du moins sur son compte Twitter. Alors qu’une clinique privée de Los Angeles a twitté une photo du meneur de jeu de Séville aux côtés d’une infirmière, la petite-amie de ce dernier a vu rouge et a piraté son compte.


Anara Atanes (la même qui avait insulté Deschamps), a alors posté des messages suggérant explicitement que son compagnon avait eu des relations sexuelles avec la personne sur la photo. Après s’être rendu compte du sale coup qu’était en train de lui jouer sa compagne, l’ex-Marseillais a tenté de reprendre le contrôle de ses tweets. Il s’est donc retrouvé à tweeter en même temps que sa « hackeuse » , donnant lieu à de magnifiques échanges : « Je ne t’ai jamais trompé en quatre ans » , « Je ne peux pas garder ma b*** dans mon pantalon. »


Sauf que ce qui pourrait ressembler à une banale dispute de couple a alerté l’agence antidopage espagnole (AEPSAD). D’après El Pais, cette dernière a ouvert une enquête ce mercredi, au sujet du traitement par intraveineuse qu’à reçu Samir Nasri, au cours de sa visite dans le centre de soin californien. Toujours selon le quotidien espagnol qui cite une source interne à l’AEPSAD, il est suspect « qu’un sportif se rende dans une clinique comme celle-là. »


La crise de jalousie qui coûte cher. MA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17