Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe E
  3. // Roma/City
  4. // (0-2)
  5. // Les notes

Nasri, amor, amor

Une première période à l'avantage de Romains stériles, une seconde à l'avantage de Citizens qui ont su concrétiser leurs temps forts. En football, c'est le dernier qui parle qui a raison. Et ce soir, Samir Nasri a fait fermer un paquet de gueules à l'Olimpico.

Modififié

AS ROMA


De Sanctis (6) : Les plus tatillons oublieront ses interventions décisives de la première mi-temps au profit de son placement sur le but de Nasri. Mais à 37 ans, Morgan a encore bouché quelques coins.

Manolas (7) : Un colosse grec, fort, solide, et presque héros si sa tête n'avait pas heurté le poteau. Depuis, il dilate ses narines de rage.

Yanga Mbiwa (5,5) : Mapou a quelque peu été éclipsé par la performance de son jeune compère dans l'axe. Une vieille rengaine.

Holebas (6,5) : A cavalé toute la rencontre pour tenter de faire oublier son duel manqué dès les premiers instants. Bien tenté, mais c'est cramé. Holebas, bas les masques.

Maicon (5,5) : Douglas est un acteur qui joue l'esbroufe en tentant quelques percées en solitaire, mais n'assume pas lorsqu'il s'agit de satisfaire sa défense en attaquant Nasri. Catherine Zeta-Jones connaît le même problème.

Nainggolan (7) : Son nom le place quelque part entre Passepartout et DBZ. Son jeu aussi : une dégaine de plouc, mais une puissance folle quand il active ses pouvoirs.

Keita (6,5) : Seydou, c'est bien placé, c'est efficace. C'est qualité Keyta.

Pjanić (5,5) : Un match où l'inspiration lui a clairement fait défaut. Et dire que la frappe de Nasri, c'est lui qui aurait dû la mettre…

Ljajić (4,5) : Du ballon, mais peu de jugeote lorsqu'il s'agit de trouver le cadre. L'Adem pas cérébral.

Gervinho (7 puis 4) : Comme pour les combinaisons de nageurs, il sera bientôt prouvé que son front améliore la pénétration dans l'air. Inarrêtable en première mi-temps, petit Gervais en seconde.

Totti (5,5) : Une passe laser à destination d'Holebas dès la 3e minute, un peu de combat avant la chute de Rome. Et donc de son emblème.

Manchester City


Hart (8) : Une partie démarrée par un « Come on, boys ! » digne de Tim Riggins, dès l'avant-match. Invincible, il a sorti des arrêts de grande classe quand la situation l'exigeait. « Ain't No Love, in the Hart of the City. »

Zabaleta (6,5) : Marine Le Pen condamne-t-elle les actes de torture perpétrés sur l'Argentin par le côté droit romain en première période ? Pas évident. Surtout qu'à l'instar de Nicholas Brody, le latéral a prouvé qu'il n'y avait rien de plus dangereux qu'un homme blessé, en assassinant ses tortionnaires à la 86e.

Demichelis (7) : Même avec une nuque dégagée, le chouchou de Manuel Pellegrini garde une sacrée tête à tourner dans des films de hard amat'. Son sauvetage de la 72e est d'ailleurs déjà interdit au moins de 18 en Italie.

Mangala (6) : En première période, le Français a tellement reculé, qu'il a plus joué en position de capo de la Curva Nord que de stoppeur. Meilleur après la pause, lorsque la tendance s'est inversée.

Clichy (6) : Ni débordé défensivement ni tranchant offensivement, le Français n'est pas sorti décoiffé de la pelouse de l'Olimpico.

Fernando et Fernandinho (6,5) : Le Nando's de Manchester propose un « Jumbo Platter  » . Soit deux poulets entiers marinés durant 24 heures dans de la sauce peri-peri. À se partager, comme les Nandos de City l'ont fait avec le milieu de la Roma.

Navas (6) : Le Tzigane de City a attendu 28 ans pour partir de chez lui. Préparez-vous donc à subir Kendji Girac pendant encore au moins dix piges.

Nasri (9) : Si l'équipe de France ne le rend « pas heureux » , ce n'est pas le cas de la Ligue des champions. Discret en première période, lorsque le milieu romain étouffait celui de City, Samir a sorti la tête de l'eau après la pause. Et pas n'importe comment. Le superbe but de la qualif' à l'heure de jeu, la passe déc' de l'humiliation à la 86e.

Milner (6) : Une dégaine de livreur de chez Darty. Celui qui doit passer chez vous « entre 8h et 17h » . À Rome, il a sonné à l'heure de jeu, pile au bon moment pour déposer son écran devant Nasri, lui laissant tout le loisir d'allumer De Sanctis. Le contrat de confiance.

Džeko (5) : Le Bosnien a pesé, mis quelques coups, provoqué, mais s'est montré maladroit dans le dernier geste, comme lors de son face-à-face raté de la 39e. Cheick Edin Diabaté.

⇒ Le compte-rendu du match

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Raphael Gaftarnik et Mathias Edwards
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25
À lire ensuite
Beauvue la belle vie