Napoli, la vie sans Cavani

Après trois saisons et un paquet de buts marqués sous le maillot napolitain, Edinson Cavani a fait ses bagages, direction Paris. Le Napoli, désormais entraîné par Benítez, entame clairement un nouveau cycle, où les ambitions sont désormais à la hauteur des investissements possibles.

Modififié
19 21
64 millions d’euros. C’est un sacré trésor. Un sacré trésor à investir sur le marché des transferts, grâce aux dollars qataris. Le Napoli se retrouve dans une situation paradoxale. Son buteur, et qui plus est joueur décisif, Cavani, s’en est allé. Le peuple napolitain, qui tente de s’auto-persuader que le buteur ne leur manquera pas, parce que son choix a été uniquement motivé par l’argent, va toutefois devoir apprendre à vivre sans lui. Mais, parallèlement, la cession de l’attaquant uruguayen ouvre de nouvelles possibilités. Aurelio De Laurentiis a fait du Napoli, en à peine une décennie, l’un des clubs au bilan économique les plus sains du pays. Et les 64 millions d’euros encaissés par la vente de Cavani sont un véritable bonus à exploiter. Non pas que le président partenopeo ait l’intention de tout claquer d’un coup. Ce n’est certainement pas son genre. Mais avec 64 millions (qui viennent s’ajouter aux millions déjà empochés suite à la qualification en Ligue des champions), il y a de quoi se faire plaisir. Un gros joueur devrait arriver en attaque, tandis que Benítez a gratté deux ou trois autres noms sur une petite liste. C’est le début d’une vie sans Cavani. Pas forcément une vie meilleure (ça, seul le temps le dira), mais une vie différente, ça, c’est déjà une certitude.

Une C1 et deux C3

Cavani n’est évidemment pas le seul à avoir quitté la Campanie cet été. À la fin de la saison, Walter Mazzarri a fait ses adieux, avec une signature plus ou moins attendue à l’Inter. L’homme du renouveau a un nom : Rafa Benítez. C’est lui, l’ancien de Liverpool et de Chelsea, qui va être chargé de gérer « l’après-Cavani » . D’ailleurs, il s’agit plutôt d’une bonne chose que le départ de l’attaquant coïncide avec celui du coach. Au moins, le nouvel entraîneur en poste n’a pas à regretter Cavani, puisque, au final, il ne l’aura jamais eu sous ses ordres. Benítez n’a donc pas besoin de reconstruire. Il doit juste construire. Construire un Napoli à son image, le façonner, tout en repartant des bases solides édifiées par Mazzarri. « J’essaierai de faire encore mieux que mon prédécesseur » , a d'ores et déjà annoncé Rafa, lors d’une interview exclusive accordée ce samedi à la Gazzetta della Sport. Une affirmation plutôt osée, puisque Mazzarri, lors de cette dernière saison napolitaine, est arrivé à la deuxième place du classement. Faire mieux, c’est donc aller chercher le Scudetto. Un pari ambitieux, très ambitieux, même, mais pas impossible. Car Benítez a de l’expérience.

Sa première aventure italienne, à l’Inter, n’a pas été un grand succès. Il est arrivé dans une Inter qui avait déjà tout gagné, et qui n’a pas su se renouveler. Il a toutefois décroché deux trophées en cinq mois sur le banc nerazzurro (une Supercoupe d’Italie et un Mondial des clubs), mais son passage n’aura pas gravé l’histoire du club. En revanche, ses expériences à Valence, Liverpool et Chelsea ont fait de lui l’un des coachs les plus titrés du panorama européen avec, entre autres, une C1 et deux C3 dans sa vitrine personnelle. À Naples, Benítez va donc tenter d’aller titiller la Juve, mais aussi de jouer le coup à fond sur la scène européenne. D’où, également, le recrutement de joueurs étrangers, comme Mertens, Callejón ou encore Raùl Albiol. « Pour être compétitifs à un certain niveau, il faut des joueurs avec une expérience et une qualité internationales » , a-t-il précisé. Reste que son puzzle, s’il prend forme au fur et à mesure des jours, n’est pas encore complet. Mais ne devrait pas tarder à l’être.

Deux nouvelles arrivées

De fait, le départ de Cavani libère une place fondamentale sur le front de l’attaque. Mazzarri était habitué à jouer avec un trio devant. D’abord Lavezzi et Hamšík en soutien de Cavani, puis Hamšík et Pandev (ou Insigne) derrière l’Uruguayen. Le Slovaque est toujours là ( « il peut atteindre le niveau de Gerrard et Lampard » , assure Rafa), et deux nouveaux joueurs offensifs, Mertens et Callejón, sont arrivés. Selon le coach espagnol, Callejón devrait avoir un rôle de finisseur, tandis que Mertens serait plutôt l’homme de la dernière passe. « Callejón a des déplacements de finisseur, selon moi il peut terminer à 20 buts. Mertens, lui, va surprendre tout le monde avec ses passes décisives  » , a détaillé Benítez. Alors, quoi ? Cela veut dire que Callejón va remplacer Cavani, et basta ? Non. Benítez veut plus. Il veut un véritable buteur. Peu de noms sur la liste, mais uniquement des noms dignes des ambitions napolitaines : Leandro Damião, Jackson Martínez, Džeko ou Higuaín. « Il manque encore un avant-centre. Ce qui est sûr, c’est que deux attaquants vont encore arriver : un qui finalise les actions, et l’autre qui tourne autour de la pointe » assure le technicien.

Deux joueurs en plus, c’est dire qu’il va y avoir embouteillage sur le front de l’attaque. Mais Benítez a prévu le coup. Il a déjà en tête son Napoli : un 4-2-3-1, avec un avant-centre pur, et trois joueurs à vocation offensive. On peut imaginer un trio Mertens-Callejón-Hamšík, avec un buteur « à la Cavani » devant. Excitant. Évidemment, Benítez n’entend pas tout révolutionner. Le Napoli s’est créé une identité au cours des dernières années, avec notamment ce pressing cher à Mazzarri, et ces contre-attaques éclair souvent emmenées par les joueurs de couloir. Benítez encore : « Je ne changerai pas les caractéristiques de ce groupe : les contre-attaques sont un patrimoine de l’équipe. » En tout cas, l’entraîneur espagnol voit ici un projet à long terme. De Laurentiis lui a même dit qu’il n’était « pas obligé de gagner dès sa première saison à Naples  » . Sympa. Mais le bonhomme n’est pas du genre à décevoir les attentes. Partout où il est passé, on l’a souvent critiqué, et pourtant, il a toujours gagné quelque chose. À Naples, les tifosi, peut-être pour ces deux raisons, l’ont déjà adopté. À lui de leur faire oublier Cavani.

par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

fernandollorientais Niveau : CFA
Je sais pas si ça va le faire. Y'a quelque chose qui colle pas entre la force tranquille de Benitez et la fougue un peu "culturelle" du Napoli, qu'on peut sentir dans son jeu. Après, s'ils prennent un vrai 9 genre Jackson ou Higuain, ça peut piquer.
ehuuu... sur la page d’accueil c'est pas le maillot de Naples qui Cavani porte, mais celui de l’Uruguay =)
Une chose est sur en tout cas, c'est que le recrutement effectué par le Napoli est intéressant cette année. Il manque encore ce fameux buteur à recruter mais s'il retrouve un autre 9 à la hauteur du talent de Cavani, le scudetto est peut être jouable.
Cristiano Ronaldo 7 Niveau : CFA2
Les 9 évoqués sont tous bons. Mais à mon sens, ils ne sont pas aussi bons que Cavani mis à part Dzeko. Donc Naples peut peut être se battre pour le Scudetto. Mais le gagner ... Je n'y crois pas trop. Le Juventus ne semble pas faiblir en ce qui concerne le niveau de l'effectif. Ils étaient déjà au dessus l'an passé. Donc logiquement ...
Ça va être compliqué de changer le 3-4-1-2 de Mazzari, sachant que c'est une institution et qu'il est utilisé à tous les niveaux des équipes de jeunes au Napoli.

Sinon le recrutement est plutôt bon, je m'attend à du très bon avec en plus l'avènement d'Insigne et pourquoi pas l'explosion de Vargas
Spikelee92 Niveau : CFA2
Le problème du napoli était sa constance ils ont fait une grande saison en profitant de l'inconstance de la concurrence roma fiorentina inter voir milan.
Pour le titre la juventus est un ton au dessus avec leur milieu et tienne leur buteur avec tevez, llorente qu'on oublie souvent va etre très utile aussi.
Le recrutement est intelligent sur le papier en tout cas, manque le buteur a mon avis higuain plutôt que dzeko c'est mieux pour les contres prenez lavezzi qui fonce comme un dératé en contre zlatan arrive pas a suivre donc il temporise s'emmêle les pinceaux et perd la balle....
Marek Hamsik Niveau : National
Note : 1
L'arrivee eventuelle de Leandro Damiao me paraît plus que moyenne. L'attaquant idéal semble être Dzeko, grâce à son expérience, son talent sous-exploité à City et ses caractéristiques: il est complémentaire de l'ensemble des joueurs du secteur offensif (qui sont plutôt vifs et rapides) et peut servir de point fixe idéal pour finir les actions et recevoir les ballons d'Hamsik.

Par contre, si Benitez passe en 4-2-3-1, quid des joueurs de couloir (Maggio, Armero, Zuniga) propres au système à 3 derrière ? Parce que deux solutions: soit ils redescendent en latéral, ce qui donne deux latéraux ultra-offensif et donc un déséquilibre dangereux, soit ils vont sur le banc, ce qui, au vu de leur qualité, est embêtant. Ou alors, il faut peut-être redescendre Maggio arrière droit (pas trop mal avec l'Italie a la Coupe des Confédérations) et acheter un arrière gauche de métier qui joue un peu le rôle qu'avait Abidal au Barca pour compenser les montées incessantes d'Alves.

Toujours dans l'optique du 4-2-3-1, on dispose, si j'ose dire, de "seulement" 3 milieux de haut-niveau pour 2 places. Dzemaili qui a fait une fin de saison ébouriffante, Inler, une valeur sûre du championnat, et Behrami, le chien fou. Or, pour une saison ou l'on entend jouer l'Europe, ça semble léger, surtout si on prend on compte les blessures possibles. Donc, se focaliser sur l'attaque, c'est bien, car il faut remplacer le départ de Cavani, mais faut pas pour autant en oublier les autres chantiers.

Pour finir, dans un 4-2-3-1, l'article sous-entend, me semble-t-il, un trio Mertens-Callejon-Hamsik, avec ce-dernier sur le côté. Ce serait dommage. Pour moi, Hamsik a le potentiel pour être un véritable 10 ou 9 et demi, plus qu'un attaquant de couloir. Alors je ne sais pas ce que donne Callejon sur un côté, mais ce schéma de jeu serait une véritable occasion de mettre Hamsik en vrai meneur de jeu.
@Eric Maggiori, "je vais essayer de..." n'est pas l'affirmation de réussir, il n'y a donc rien d'osé.

@Marek Hamsik, Zuniga est réellement partant ?

Remplacer Cavani en gardant le même système de jeu c'est mission impossible. Il n'y a pas un autre joueur qui couvre tout le front de l'attaque, qui aille aussi vite, qui presse autant et qui marque 0,70 buts par match.
reynald pedros Niveau : District
Message posté par Cristiano Ronaldo 7
Les 9 évoqués sont tous bons. Mais à mon sens, ils ne sont pas aussi bons que Cavani mis à part Dzeko. Donc Naples peut peut être se battre pour le Scudetto. Mais le gagner ... Je n'y crois pas trop. Le Juventus ne semble pas faiblir en ce qui concerne le niveau de l'effectif. Ils étaient déjà au dessus l'an passé. Donc logiquement ...


Dzeko aussi bon que Cavani??!! une bonne blague! Dzeko c'est 30 but en 3 saison en premiere league, qui est bien plus ouvert que la serie A...Cavani c'est 78 but en championnat en 3 saison..Cavani il a 2 Dzeko dans chaque jambe! sans dec ya meme pas comparaison
Booyaka95 Niveau : CFA2
Ils ont effectivement intérêt à prendre un 9 confirmé type Dzeko, voire Higain plutôt que parier sur Damiao. Callejón 20 buts par saison en Italie, je crois que Benítez se fait un film. En même temps ça c'est plutôt la spécialité de De Laurentis.
Marek Hamsik => N'oublie pas le retour de Gargano qui était en prêt à l'Inter ! Il y a bien 4 joueurs au milieu :)
Autant je ne me classe pas parmi les détracteurs de Benitez, autant je suis sceptique sur son recrutement et surtout sur son projet de passer en 4-2-3-1.

Comme l'a dit Marek Hamsik, la principale caractéristique du Napoli, c'est le duo de latéraux. Les seules fois où Mazzari jouait en 4-2-3-1, c'était pour chasser le score et généralement ça impliquait une doublette Zuñiga-Armero à gauche. Ces joueurs là ne sont pas faits pour tenir solidement une défense à 4. A la limite, il faudrait reconvertir Zuñiga en ailier, comme pour Cuadrado à la Fio.

Même problème de l'autre côté où Maggio n'est pas très à l'aise dans une défense à 4, surtout avec un équipier du style Mertens ou Insigne que beaucoup de monde a tendance à oublier et dont je ne vois pas de raison pour laquelle il devrait faire banquette au profit de Callejon.

Je comprends pas trop l'intérêt d'aller payer un Albiol 12 millions, j'imagine que Rafa le connaît depuis Valence, mais je doute qu'il ait progressé pendant son long séjour sur le banc du Réal. D'autant plus que y'a déjà Cannavaro, Gamberini, Britos, Fernández (et Rolando?) à disposition.

Pour le grand attaquant, je vois pas l'intérêt d'un pivot comme Dzeko quand la force du Napoli, c'est les remontées de balle rapides au sol. Il lui manque la mobilité de Cavani et je doute qu'il ait la qualité de passe de Zlatan pour être vraiment intéressant dans la construction du contre. Il pourra faire le point d'appui pour amorcer le contre, mais ça ira trop vite pour qu'on le retrouve à la finition derrière. Mais là, Benitez à les moyens de choisir l'attaquant qui correspond à son plan de jeu, donc il pourra difficilement se tromper. J'espère juste qu'il aura la lucidité de ne pas dépenser 30 à 40 millions. Sur un gars comme Dzeko ou Higuain qui n'a pas fait de saison complète (en tant que titulaire inamovible ) et qui est en, séminaire-échec dans son club.

Parce que si le Napoli veut aller chercher le scudetto, il va lui falloir un top player en défense.
Apparemment, ca se précise pour Higuain!!! Pas mal
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Je parie que Cavani va tellement s’emmerder au Parc qu'il va revenir au Napoli!
Pour resumer ce que j'ai lu au dessus et ce que je pense.

Pour moi aussi, Dzeko, même s'il n'est pas au même niveau que Cavani, est l'attaquant idoine parmis toutes les rumeurs.

Et franchement, j'espère que le recrutement de cette année va amener Naples à plus de régualarité et du coup se stabiliser sur le podium ... mais sérieusement, la Juve en Italie, en ce moment, a une sacrée avance sur la concurence.
Marek Hamsik Niveau : National
@playmaker

Très juste j'avais complètement oublié ! Bonne nouvelle, d'autant que même si sa saison avec l'Inter était plutôt mitigée, il est loin d'être une bille. Mais y a une possibilité qu'ils le gardent ou c'est sur qu'il revient ?
On aurait du leur rendre l'arnaque lavezzi !! Sur cote ce mec
Contrairement aux autres je pense que Jackson Martinez collerait plus au profil que Dzeko qui n'est pas un vrai joueur de contre attaque alors que la vitesse de Martinez le lui permet . Une chose est sûre c'est que ce Napoli va faire très mal !
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Si Benitez laisse Insigne sur le banc pour faire jouer Callejon, ce serait offrir encore plus de chances de titre à la Juve... ^^

Insigne c'est la caution technique de l'équipe, il ne peut pas sérieusement passer sont temps sur le banc. En plus ce joueur est fait pour le jeu rapide de Naples, je ne suis pas certain que ce soit le cas de Callejon...
SoulOfMischief Niveau : DHR
Ca me fait sincèrement mal a coeur pour les supporters du Napoli, qui après quelques années au top avec des supers joueurs qui collaient parfaitement à la culture napolitaine, vont devoir se taper une espagnolisation massive avec cette tanche de Benitez. Callejon, Albiol, Reina... d'autres vont venir j'imagine.
Etant supporter de la Roma, j'ai connu ça avec Luis Enrique, je suis super pessimiste pour le Napoli. Quand est-ce qu'ils comprendront que le football et la mentalité espagnole ne sont pas comoatibles avec le Calcio ? D'ailleurs, citez moi des joueurs/entraineurs espagnols qui ont vraiment réussi en Italie ces 20 dernieres années ? Tous ont été plus ou moins des echecs (Benitez à déjà échoué à l'Inter).
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Ronaldo Maccione
19 21