1. //
  2. // 27e journée
  3. // Naples/Juventus Turin (1-1)

Napoli et Juve se neutralisent

Dans un choc qui pouvait sceller ou relancer la course au titre en Serie A, Napoli et Juventus ont remis la décision à plus tard. Une première mi-temps parfaitement maîtrisée par les Bianconeri, une seconde à l'avantage des Partenopei, et les deux équipes se sont en effet quittées sur un nul logique (1-1).

Modififié
0 16
Napoli-Juventus : 1-1
Buteurs : Inler (43e) pour le Napoli. Chiellini (10e) pour la Juventus.

Il n'y aura pas de « titre dans la poche » ou de « course relancée » . Seulement des regrets. Dans le choc en ouverture de la 27e journée de Serie A entre le Napoli, deuxième du classement, et le leader, la Juventus, aucune des deux équipes n'a pris l'ascendant. Mais toutes deux, dominatrices d'une période de la rencontre, auront bénéficié des occasions pour remporter la partie. Vučinić pourra penser longtemps à un face-à-face complètement foiré, Dzemaili rêvera quant à lui de cette balle, face à des buts vides, qu'il a catapultée hors-cadre. Seul Buffon dormira sur ses deux oreilles. Le fait est que le nul apparaît logique, et qu'il n'y aura pas de bouleversement, pas de spéculations. Le titre se jouera plus tard. Pour la Juve, il se déterminera dans la capacité à gérer matchs européens et nationaux de front. Et pour le Napoli, dans la gestion de ses matchs couperets, face à des équipes dites plus faibles. Dans tous les cas, ce sera plus tard.

Maîtrise de la Juve, avant Inler

Avec un tifo représentant un Vésuve en feu, dans un San Paolo blindé et bouillant, l'entame ne pouvait être que napolitaine. Alors oui, pendant cinq minutes, le Napoli semble prendre le jeu à son compte. Cinq minutes durant lesquelles Marek Hamšík tente deux frappes, signe d'une énorme envie. Mais la maîtrise choisit rapidement son camp. Au terme de ces cinq minutes, la Juve met le pied sur le ballon et ne manque pas, elle, de concrétiser. Pirlo déborde sur l'aile gauche et dépose un ballon sur la tronche de Chiellini, au second poteau. Le central turinois surpasse Britos et donne l'avantage au leader (0-1, 10e). Cinq minutes, 0-1, peu dire que le San Paolo n'apprécie pas. Quelques bombes agricoles plus tard, les Partenopei montent d'un cran. Inutile de dire si le pressing est efficace. La Juve accepte volontiers la condition. Normal, au regard du visage de ce Napoli, fidèle à celui entrevu ces dernières journées : celui d'une équipe qui monopolise le ballon, mais qui ne sait quoi en faire. Malgré le cœur et la motivation, de cette domination stérile, on ne verra pas l'ombre d'une inspiration, pas une occasion. Et le souci, lorsque Campagnaro effectue une touche au point de corner, bah, c'est qu'il n'y a plus grand monde derrière. Par deux fois, la Juve peut planter le but du K.O. Par deux fois, cela dit, Mirko Vučinić manque de faire fructifier les offrandes de son acolyte Arturo Vidal. C'est con, pour des Bianconeri qui reproduisaient là, à la quasi-perfection, leur prestation sur la pelouse du Celtic, à base de réalisme et solidité défensive. Parce que le Napoli, ce Napoli en galère, va revenir avant la pause. Logiquement dans pareil contexte, c'est un exploit personnel qui débloque la situation. Cavani ? Hamšík ? Non, Inler. Un nom qui fleure la grosse mine de loin, une praline des 25 mètres qui, légèrement déviée, ne laissera aucune chance à Buffon (1-1, 43e). Sinon, la première période se terminera sur un vilain coup de coude de Cavani sur Chiellini. Carton jaune et généreux, le suspense est entier.

Le Napoli est enfin dangereux, Buffon vigilant

Au retour des vestiaires, le Napoli est réorganisé en 4-3-3. Un Napoli plus prudent, moins foufou, qui fait le dos rond et évite de se jeter devant des Bianconeri qui monopolisent le ballon. En vrai, le rythme a sensiblement baissé. À tel point qu'une première frappe d'Hamšík à l'heure de jeu, détournée par Buffon, ferait sursauter. Elle a du moins le mérite de réveiller les Napolitains : sur deux actions suivantes, à la suite de coups de pied arrêtés, ils viennent en effet mettre le feu dans la surface turinoise, Inler forçant notamment Buffon à se déployer. Un Buffon décisif, qui sort quelques secondes plus tard une tentative de Maggio. Puis une tête de Cavani, deux nouvelles mines d'Hamšík et Inler. Solide, le portier permet aux siens de conserver le nul. Un nul bien payé sur cette seconde période, les Bianconeri ne parvenant absolument pas à se montrer dangereux, là où les Partenopei, à l'aise en contre, ont bien meilleure mine. Sur l'ensemble de la rencontre en revanche, le 1-1 est parfaitement logique. Une mi-temps de maîtrise chacun, et les deux premiers de ce classement de Serie A se neutralisent. La Juve reste donc à +6, le choc de cette 27e journée de Serie A n'aura rien révolutionné.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Godfather Niveau : CFA
Comment Cavani a pu finir ce match ??? Par contre je comprend pas le cador qu'on nous vend avec Hamsik. Il a une côte énorme sur le marché des transfert qui me semble incroyablement exagérée !!!
Note : 1
Evidemment Hamsik est surcoté, même si ça reste un très bon joueur. En même sur le marché actuel qui est coté à sa vraie valeur ?
tristiano Niveau : CFA2
Je fais une collecte de fonds pour acheter un pied droit à Dzemalli!!!
Quel loupé!
doncarnol Niveau : CFA2
Putain ! Quel match ! Cette année definitivement Serie A pour moi !
Le car de la Juventus frappé par les oeufs et une pierre à l'entrée du stade, napoli c'est presque l'amérique du Sud !
P I R L O
doncarnol Niveau : CFA2
Message posté par tristiano
Je fais une collecte de fonds pour acheter un pied droit à Dzemalli!!!
Quel loupé!


Même moi je la mets, et je joue au basket !
doncarnol Niveau : CFA2
Message posté par Godfather
Comment Cavani a pu finir ce match ??? Par contre je comprend pas le cador qu'on nous vend avec Hamsik. Il a une côte énorme sur le marché des transfert qui me semble incroyablement exagérée !!!



Chiellini s'était un peu pris pour Chiellina juste avant en lui tirant les cheveux !
Stankonia Niveau : DHR
Match sympa à suivre. La Juve est carrèment au point tactiquement. On sent qu'il manque juste un joueur devant parce que cette défense et ce milieu,c'est le top niveau.

Pour Napoli, j'ai l'impression qu'ils sont usés depuis quelques temps, je m'attendais à plus de grinta. Le parfait exemple est Cavani qui semble fatigué. Toutefois, ils auraient pu gagner.

Sinon, malgré un duel très "musclé" entre Cavani et Chiellini, c'est agréable de les voir se serrer dans les bras à la fin du match.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Message posté par Lothaire
Evidemment Hamsik est surcoté, même si ça reste un très bon joueur. En même sur le marché actuel qui est coté à sa vraie valeur ?


J'ai immédiatement pensé à Matt Moussilou.

Il joue à Lausanne et sa valeur marchande actuelle pour transfermarkt.de est de 500 000 €.

Les recruteurs de Ligue l'avaient estimé 10 fois plus haut.

No comment

Le pauvre, il restera l'un des symboles du mochito (Guignol style)
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Sorry pour le bug mon message est hors sujet.

C'est une réponse à la question de Lothaire

"Sur le marché, qui est coté à sa vraie valeur ?"
robby baggio Niveau : District
p.utain Buffon c'est juste le meilleur gardien du monde !! et chiellini beaucoup trop sous médiatisé parce qu'il est vraiment très propre est sur comme défenseur, il perd rarement ses duels, il a rien a envier aux autres def.

Beau match en tout cas
Put1 il lui a mis un vrai coup de coude quand même.
Vu qu'il s'est mangé un jaune ça se passe comment en Italie(pour ceux qui suivent la série A)?.
En ligue 1 il me semble qu'un joueur qui a été sanctionné lors d'un match ne peut plus prétendre à une suspension par le comité de discipline.
nininho
Bravo au corriere dello sport qui a réussi a "choisir" l'arbitre du match avec sa une il y a quelques jours http://www.calciomio.fr/wp-content/uplo … pg?cda6c1.
Mazzarri a vu le match qu'il voulait voir, ces commentaires:

"Chiellini-Cavani e altri episodi: “Chi l’ha fatta prima se l’avesse visto sarebbe stato espulso. C’è anche la prova televisiva. Secondo me su Lichtsteiner e’ simulazione, da ammonire come Armero. Su Pandev rigore, ho visto, va bene, mi dicevano un altro su Cavani… Gli arbitri lasciamoli perdere, potevamo vincerla lo stesso perché con Dzemaili potevamo chiuderla. Vista la partita nel secondo tempo meritavamo di vincerla”."

Comme quoi, chaque a sa vision des événements qu'il regarde...
DeanWinchester Niveau : CFA2
Non mais mazzarri toute l'italie se fout de sa gueule, mais les supp' napolitains, donc OSEF

Sokal, normalement il va prendre 3 matchs .. mais vu que naples joue le scudetto ca sera surement moins ...
DeanWinchester Niveau : CFA2
D'ailleurs même la gazetta qui est pourtant pas du tout partial concernant la Juve, signale le rouge manqué a Cavani et le péno manqué sur Lichtseiner.
Note : 1
Message posté par nininho
Bravo au corriere dello sport qui a réussi a "choisir" l'arbitre du match avec sa une il y a quelques jours http://www.calciomio.fr/wp-content/uplo … pg?cda6c1.


Exact, et non content d'avoir lancé la polémique et obtenu l'arbitre désiré, aujourd'hui il se plaint de l'arbitrage et aurait voulu l'expulsion de Chiellini pour avoir tiré les cheveux de Cavani. En plus d'un carton jaune pour Lichtsteiner qui aurait plongé et pareil pour Vucinic pour une main le long de la touche.
Pour moi, Orsato a été exemplaire pour plusieurs raisons : il a calmé les Napolitains en sortant le jaune quand il fallait, il a progressivement mis fin aux réclamations des Juventini en leur rappelant que c'était lui qui décidait et sur le coup de coude il s'en remet à son arbitre de surface vu qu'il était loin de l'action.

Pour répondre à la question posée plus haut, en Italie même fonctionnement disciplinaire qu'en France : Cavani a été sanctionné, donc pas de procédure supplémentaire avec preuve vidéo.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 16