1. //
  2. //
  3. // Napoli-Empoli (5-1)

Napoli écrase Empoli et reprend la tête

Même après avoir concédé l’ouverture du score sur un but chanceux, Naples a déroulé face à l’Empoli et reprend sans soucis la tête du classement. Higuaín a planté sa 22e banderille de la saison, mais c’est surtout le petit Lorenzo Insigne qui a impressionné cet après-midi (5-1).

Modififié
394 23

SSC Napoli 5-1 Empoli

Buts : Higuaín (33e), Insigne (37e), Camporese (52e c.s.c) et Callejón (83e et 88e) pour Naples // Paredes (28e) pour Empoli

Tout grand buteur doit pouvoir se reposer sur un caporal de confiance. Un gars qui vous régale par ses passes magiques, qui aère le jeu par ses courses et ses décalages, et qui sait endosser le costume de sauveur quand l’attaquant n’arrive pas à trouver le chemin des filets. Comme Trezeguet avait son Del Piero, comme Shevchenko avait son Kaká ou comme Milito avait son Eto’o, Higuaín a trouvé son Insigne. Le feu follet napolitain a causé bien des dommages à cette équipe d’Empoli. Comme d’habitude, il a semé la panique dans la défense adverse par ses appels bien sentis, ses accélérations fulgurantes, ses petits dribbles, et aujourd’hui, il a même fait parler sa qualité de frappe. Alors que le Napoli était mené au score, contre le cours du jeu, la faute à un Paredes chanceux et un Higuaín en manque de réussite, c’est le petit Lorenzo qui a remis son équipe dans le sens de la marche. C’est d’abord lui qui offre à son buteur un amour de ballon pour lui permettre de marquer, enfin, son 22e but en championnat. 5 minutes plus tard, il caressait la balle de sa patte droite pour inscrire un coup franc platinesque permettant à Naples de reprendre les devants. Son dixième but de la saison, quand même. L’ovation qui lui est réservée à la 75e minute, au moment d’être remplacé par Mertens, parle d’elle-même. Si Naples a gagné aujourd’hui etreprend la tête du championnat avec Gonzalo en capocannoniere, Lorenzo n’y est pas pour rien.

Un petit coup de flip et ça revient


Napoli affiche tout de suite ses intentions. Bloc haut, gros pressing et projection rapide vers l’avant, les Ciucciarelli veulent prendre le match à leur compte. Et c’est ce qu’ils font, en harcelant leurs adversaires à la récupération et monopolisant le contrôle du ballon, qu’ils font d’ailleurs plutôt bien circuler. Allan fait parler son aisance technique au milieu du terrain et constitue avec Hamšík la rampe de lancement du SSC. Devant, les appels d’Insigne et Callejón dans le dos de la défense font mal, et on compte sur Higuaín pour aller mettre la balle au fond. Mais aujourd’hui, Gonzalo a l’air moins en forme. Inarrêtable depuis le début de la saison, l’Argentin rate et enchaîne les mauvais choix. Une frappe à 20 mètres dans les tribunes, une demi-volée foireuse, des actions persos... Higuaín nous a habitués à bien mieux. Et quand il parvient à cadrer, Skorupski sort une parade réflexe venue d’ailleurs. Et avec un réalisme insolent, les visiteurs vont punir les Napolitains peu avant la demi-heure de jeu. Sur leur première frappe du match, les Toscans ouvrent le score par l’intermédiaire de Leandro Paredes sur un coup franc de 30 mètres, contré par un Napolitain et qui prend Pepe Reina à contre-pied. 0-1 pour Empoli et on peut le dire : c’est dégueulasse. Ce but aura le mérite de piquer au vif les Napolitains qui vont remettre les pendules à l’heure en dix petites minutes. Et ils peuvent dire merci à Lorenzo Insigne. Un caviar pour Higuaín et un coup franc enroulé dans la lucarne, et voilà le Napoli qui mène avant de rentrer au vestiaire.

Naples se met à l’abri, gère puis déroule


En deuxième mi-temps, pas question de se refaire peur. Toujours aussi supérieurs dans le jeu, les Napolitains veulent vite éteindre le suspense face à des Toscans qui rencontrent toujours autant de mal à s’approcher des buts de Pepe Reina. Et Napoli va se mettre à l’abri assez vite grâce à un superbe mouvement collectif conclu par... le défenseur d’Empoli, Michele Camporese, qui vient couper le très bon centre de Callejón, trompant ainsi son propre gardien qui était sorti pour intercepter le ballon. Le break est fait, on sent déjà que la victoire pointe le bout de son nez. Pendant de longues minutes, les joueurs de Maurizio Sarri vont se contenter de contrôler, et de faire tourner le ballon avec beaucoup de maîtrise et de sérénité. Empoli n’y arrive pas, le match semble plié, mais Naples a encore faim et va placer un coup d’accélérateur dans les dix dernières minutes, histoire de rendre la pilule encore plus difficile à avaler pour les visiteurs. Entré à la place d’Insigne, Mertens va délivrer deux centres parfaits pour Callejón qui s’offre ainsi son premier doublé sous les couleurs azzurri. Niveau concentration et placement, la défense d’Empoli a quelques trucs à revoir. Naples s’impose finalement très largement et met fin à la malédiction toscane, puisque cela faisait plus de 16 ans que les Partenopei ne s’étaient pas imposés contre Empoli. Mais en plus de terminer cette mauvaise série, cette victoire permet à Naples de récupérer la première place qu’elle avait laissé à la Juve en début d’après-midi. Une chose est sûre : le titre se jouera entre les Bianconeri et les Ciucciarelli. Et le duel s’annonce palpitant.

  • Résultats et classement de Serie A

    Par Fausto Munz
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    En fait c'est la relation Hamsik Insigne Higuain qui devient presque parfaite de matchs en matchs !
    United310 Niveau : DHR
    Pour ceux qui suivent Naples, quid de Dries Mertens?
    J'ai l'impression qu'il est bon quand il monte mais il est vraiment un cran en-dessous des titulaires qu'il n'arrive pas à s'imposer?
    L1Triangle Niveau : DHR
    Vraiment con de notre part de pas avoir donné sa chance a Koulibaly en A, c'est vraiment un central que j'affectionne.
    C'est un bon remplaçant
    Meilleur dribbleur de l'effectif c'est le plus à même de faire un exploit tout seul.
    Mais c'est aussi un individualiste qui pense rarement à la solution collective
    De plus il n'a pas le physique pour tenir 90" à très haut niveau.

    Insigne et Callejon sont beaucoup plus importants à l'équilibre.
    C'est quoi ces centres et coup-franc que balance Lorenzo ?!? Vraiment n'importe quoi leur trajectoire, c'est téléguidé pour que ça finisse au fond.

    Du coup j'aimerai bien que Paris achète Lorenzo pour le revoir avec Marco, ce que ça serait beau (je préférerai que ça soit plutôt le Napoli qui achète Marco mais y a quasiment aucune chance que ça arrive).

    Sinon pour Mertens, il est remplaçant car Insigne est indiscutable, du coup il reste le poste d'ailier droit mais Callejon est trop important dans l'équilibre défensif avec ses retours. De plus, avis personnel, je trouve que Mertens est vraiment moyen les quelques fois titulaires que je l'ai vue alors qu'en remplaçant il amène le feu dans la défense adverse qui a dû se taper Lorenzo avant.
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Message posté par Asashin
    C'est quoi ces centres et coup-franc que balance Lorenzo ?!? Vraiment n'importe quoi leur trajectoire, c'est téléguidé pour que ça finisse au fond.

    Du coup j'aimerai bien que Paris achète Lorenzo pour le revoir avec Marco, ce que ça serait beau (je préférerai que ça soit plutôt le Napoli qui achète Marco mais y a quasiment aucune chance que ça arrive).

    Sinon pour Mertens, il est remplaçant car Insigne est indiscutable, du coup il reste le poste d'ailier droit mais Callejon est trop important dans l'équilibre défensif avec ses retours. De plus, avis personnel, je trouve que Mertens est vraiment moyen les quelques fois titulaires que je l'ai vue alors qu'en remplaçant il amène le feu dans la défense adverse qui a dû se taper Lorenzo avant.


    Insigne est un putin de monstre.
    Il est le plus talentueux, le plus indiscutable, le plus important et le meilleur dans l'absolu joueur de l'effectif.

    Au moment où Naples doute sérieusement, il sort de sa boîte et balance deux coups de génie. Incroyable.
    AyoubKiraa Niveau : DHR
    Insigne.. Le mec ça fait 3 ans qu'il affiche un potentiel de malade mais il a tjrs été coupé par les blessures. Personellement je l'ai découvert en même temps que Verratti et ai toujours pensé qu'il atteindrait un niveau proche voire égale que le milieu Parisien. Il nous régale au même titre que cette équipe Napolitaine. En espérant pour eux qu'ils ne lâchent rien et mènent une lutte au titre jusqu'à la fin face au bolide Turinois.
    Article super bien écrit merci ça devient rare
    Forza Napoli !
    Ce serait si chouette, et pour ce club et pour cette ville, que ça aille au bout !
    straussken Niveau : DHR
    Insigne... si il arrive à surmonter ses blessures à répétition pour gagner en régularité il peut devenir un vrai fuoriclasse. Je maintiens que le napoli profite de sa dynamique positive et qu'il finira par chuter, comme toujours. Mais ça commence à durer donc c'est peut-être juste ce que j'espère en tant que juventino.
    Le Napoli joue un football superbe à regarder. Des verticalisations incessantes, d'excellents joueurs de ballon, un milieu très complet, et une defense qui tient le coup. Elle est une sérieuse prétendante au titre. Et ceci grandement grâce à Sarri, quelques coups au mercato bien sentis, un Higauin hors norme et des joueurs récupérés.

    Cependant, elle n'est pas favorite à mon avis pour plusieurs raisons. L'équipe dépend grandement de Higuain et le jour où il est absent, l'équipe va en ressentir et perd beaucoup de son potentiel offensif. Ensuite niveau qualitatif l'équipe semble être juste, 15 joueurs de haut niveau, le reste est très juste pour jouer le titre. Enfin Albiol me paraît décliner et ne semble plus être aussi fort.

    Tant qu'ils restent devant, ils peuvent continuer de rêver. Par contre si la Juve passe devant, ça deviendra très compliqué pour eux de revenir.
    Message posté par straussken
    Insigne... si il arrive à surmonter ses blessures à répétition pour gagner en régularité il peut devenir un vrai fuoriclasse. Je maintiens que le napoli profite de sa dynamique positive et qu'il finira par chuter, comme toujours. Mais ça commence à durer donc c'est peut-être juste ce que j'espère en tant que juventino.


    Le banc risque de faire la différence. Sauf erreur, il y a 7 joueurs napolitains qui ont déjà plus de 2000 minutes de jeu cette saison.(Avec les coupes bien sur)
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    A mon avis, il y aura un autre élément qui fera la différence:
    le parcours de la Juve en LDC.
    Car, si la Juve venait à éliminer le Bayern, cela signifierait qu'elle se taperait d'autres matchs à très forte intensité, avec la fatigue que ça implique. Dans ce cas de figure, alors on pourrait avoir un championnat serré jusqu'au bout, avec possibilité de victoire napolitaine.
    Par contre, si la Juve perdait contre le Bayern, alors je pense qu'on peut dire qu'elle gagnera le championnat, dans la mesure où le Napoli fera surement un parcours en EL qui lui pompera de l'énergie. Face à une Juve qui se concentrerait uniquement sur le championnat, je vois pas les partenopei tenir.
    Juventine7 Niveau : CFA2
    Message posté par Georgesleserpent 2.0
    A mon avis, il y aura un autre élément qui fera la différence:
    le parcours de la Juve en LDC.
    Car, si la Juve venait à éliminer le Bayern, cela signifierait qu'elle se taperait d'autres matchs à très forte intensité, avec la fatigue que ça implique. Dans ce cas de figure, alors on pourrait avoir un championnat serré jusqu'au bout, avec possibilité de victoire napolitaine.
    Par contre, si la Juve perdait contre le Bayern, alors je pense qu'on peut dire qu'elle gagnera le championnat, dans la mesure où le Napoli fera surement un parcours en EL qui lui pompera de l'énergie. Face à une Juve qui se concentrerait uniquement sur le championnat, je vois pas les partenopei tenir.


    Tu généralises Georges, bien souvent le vainqueur de la LDC gagne également son championnat..
    JuanSchiaffino Niveau : National
    Allan, cest un putain de monstre. On parle assez peu de lui mais encore aujourd'hui, il fait un match énorme. Dans le milieu du Napoli, étant brésilien, la comparaison avec Alemao est assez inévitable.
    maxlojuventino Niveau : Ligue 1
    souvenez vous il y a deux ans dans le groupe de la mort de C1 où Naples était sortie avec 12 points, Insigne avait marqué contre toutes les équipes du groupe. Il était déjà énorme à l'époque, maintenant il est encore plus fort et il est encore très jeune.

    Je mets une pièce sur Naples pour l'Europa League, très sincèrement s'ils la jouent à fond personne n'est à leur niveau.

    Quant au championnat tout dépendra de la Juve, à voir si elle continue à gagner tous ses matches jusqu'à la fin de la saison...^^
    c'EST UNE belle empoignade en tout cas.
    Sous l'article de la Juve, y en a un qui disait que le championnat italien était surévalué au niveau de l'aspect tactique.
    Je ne sais pas, mais sur So Foot, c'est toujours les articles italiens où ca parle le mieux, le plus ?, de tactique et de football.
    Merci les copains
    Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
    Message posté par JuanSchiaffino
    Allan, cest un putain de monstre. On parle assez peu de lui mais encore aujourd'hui, il fait un match énorme. Dans le milieu du Napoli, étant brésilien, la comparaison avec Alemao est assez inévitable.


    +1.
    Ce type a quasiment à lui seul fait passer le Napoli dans une autre dimension.
    Après Insigne qui est ahurissant cette saison, je pense qu'on a là leur joueur le plus important.
    Est ce qu'il a ne serait ce qu'un défaut ?
    J'ai beau être pour Milan, qu'est ce que je kifferais si Naples était champion...
    Equipe séduisante, entraineur charismatique et controversé, public de fou et maillot mythique.
    JuanSchiaffino Niveau : National
    héhé, un défaut?? il ne joue pas au Milan.. cest tout ce que j'ai pu trouver :D
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Caen, trop rapide pour Nice
    394 23