1. //
  2. // 29è journée

Naples se saborde, la Lazio en profite

Alors qu’il menait 2-0 à domicile à un quart d’heure du terme, le Napoli a finalement été tenu en échec par Catane. Du coup, la Lazio, qui a dû attendre la 88ème minute pour débloquer la situation contre Cagliari, grâce à un but de Diakité, reprend un peu d’avance dans la course à la troisième place. Ce soir, Juve-Inter.

Modififié
0 2
C’est pour cela que l’on aime quand tout le monde, ou presque, joue en même temps. Parce que le scénario est toujours un peu fou. Les matches du samedi soir, du dimanche 12h30, du lundi soir, d’accord. Mais bon, rien de mieux qu’une bonne journée de Serie A, le dimanche, à 15h. De fait, aujourd’hui, la concomitance des rencontres a donné lieu à un final assez fou. A la 85ème minute, le Napoli, qui menait 2-1 contre Catane, était troisième. La Lazio, bloquée par Cagliari (0-0) voyait la place qualificative pour la Ligue des Champions s’éloigner. Et puis, le grand chambardement. Diakité ouvre le score pour la Lazio, tandis qu’à Naples, Lanzafame glace le San Paolo en égalisant pour Catane. Conséquences au classement : la Lazio repasse troisième, avec trois points d’avance sur le Napoli. Pas forcément super logique par rapport à ce que l’on a vu sur la pelouse, mais tel est le verdict du terrain.

En effet, la victoire de la Lazio a été laborieuse. Face à une équipe de Cagliari qui était clairement venue à Rome pour blinder la maison, les Romains ont longuement été impuissants, l’absence Klose n’aidant pas. Une occasion pour Rocchi en 88 minutes, et c’est tout pour un match soporifique. Mais dans les cinq dernières minutes, tout s’accélère. Le Français Diakité ouvre le score de la tête (premier but depuis trois ans et demi), Marchetti réalise une double parade miracle, et Candreva frappe le poteau. La Lazio gagne, et apprend, via la clameur du stade, que Naples a été tenu en échec. Et pourtant, tout avait si bien commencé pour les Napolitains, qualifiés cette semaine pour la finale de la Coupe d’Italie. Malgré une très bonne équipe de Catane, les joueurs de Mazzarri font sauter le verrou à l’heure de jeu, par Dzemaili (frappe de mule), puis Cavani. A 2-0, le Napoli pense que le plus dur est fait. Mais Catane s’accroche et réduit l’écart par Spolli, sur corner. Naples, à bout de force, finit par craquer à cinq minutes du terme sur un but de Lanzafame, à peine entré en jeu. Les conséquences des jambes lourdes, dues aux matches tous les trois jours. Naples va devoir cravacher pour récupérer cette foutue troisième place. Le Lazio-Napoli, dans deux semaines, vaudra son pesant d’or.

Montella vient titiller la Roma

Il y a un troisième larron dans cette course à la troisième place. C’est l’Udinese. Les Frioulans, en baisse de régime depuis quelques semaines, sont allés arracher le nul, hier soir, sur la pelouse de Palerme (1-1). Longtemps menés au score par un but de Miccoli, les joueurs de Guidolin, courageux, ont égalisé en toute fin de match par Torje. L’Udinese n’a pris que trois points lors des quatre dernières journées, ce qui n’est pas terrible, mais reste tout de même dans la course à la troisième position. De fait, l’équipe blanche et noire est ce soir à trois points de la Lazio, et toujours à égalité avec le Napoli. Merci Catane. La Roma, qui aimerait bien, aussi, se faire une petite place dans ce sprint vers la Ligue des Champions, a une nouvelle fois dû revoir ses ambitions à la baisse. Les giallorossi de Luis Enrique ont été battus par le Milan AC, hier soir, lors du premier match de cette 29ème journée. Forcément, ça fait plouf au classement : la Louve retombe à sept points de sa cousine abhorrée. A neuf journées de la fin, cela va commencer à faire beaucoup. Surtout que Catane, grâce à son nul à Naples, revient à deux longueurs. C’est qui le coach de Catane déjà ? Ah oui, un mec que la Roma a lourdé en juin dernier…

La belle opération de la journée, elle est pour l’Atalanta, seule équipe, en compagnie du Milan AC et de la Lazio, à s’être imposée (toutes les autres ont fait match nul). Pourtant privés de leurs deux attaquants, Denis et Marilungo, les Bergamaschi sont venus à bout de Bologne lors du match du midi (2-0). Un succès qui permet à la formation de Colantuono de réapparaître dans la première moitié de classement, à seulement quatre points de l’Inter, qui se déplace ce soir à Turin pour le gros choc de la journée. Vraiment con que l’Atalanta se traîne ce boulet de six points de pénalité depuis le début de la saison, car elle aurait réellement pu venir se mêler à la lutte pour l’Europe. La preuve par les mathématiques : 37 points + 6 = 43 points. Soit un de moins, seulement, que la Roma.

En bas, rien ne bouge

Simple de faire le point sur le reste des résultats : des nuls, des nuls et des nuls. Nul, d’abord, entre le Genoa et la Fiorentina (2-2), les deux grosses déceptions de la saison. L’une et l’autre se retrouvent à lutter pour le maintien, et se quittent donc sur un partage des points plutôt logique. Les Florentins, en seconde période, ont bien cru faire le plus dur en prenant l’avantage par Natali (1-1 à la pause). Mais c’était sans compter sur Palacio, l’homme à la queue de rat, qui s’est rattrapé de son erreur colossale contre la Roma lundi dernier, en allant chercher le point du match nul à la 89ème minute. 2-2, donc. C’est aussi le score de la rencontre entre Cesena et Parme. Après les tracas de fin de semaine avec ses tifosi, Cesena a trouvé bon d’offrir un point à son public, même si, de toutes façons, son sort est déjà scellé (quatorze points de retard sur le premier non-relégable). Parme continue de flirter avec cette zone rouge, et ne compte que cinq points d’avance sur Lecce, premier relégable. Lecce qui est d’ailleurs allé prendre un point sur le terrain de Novara, dans un vrai match de la peur. Peur d’un côté, peur de l’autre : donc 0-0. Logique. Enfin, nul 1-1 entre le Chievo et Sienne. Un résultat qui convient parfaitement aux joueurs du Chievo qui, dans tous les cas, savent déjà qu'ils arriveront douzièmes, ou treizièmes, comme chaque saison. Sienne, en revanche, va devoir ramer pour conserver cette avance salutaire de six points sur Lecce. Et de quinze points sur Cesena. Pauvre Mutu.

Les résultats :

Milan – Roma 2-1
Ibrahimovic 53’ et 83’ / Osvaldo 44’
Palermo – Udinese 1-1
Miccoli 32’ / Torje 85’
Atalanta – Bologna 2-0
Gabbiadini 50’, Tiribocchi 90’
LazioCagliari 1-0
Diakité 88’
Napoli – Catania 2-2
Dzemaili 60’, Cavani 67’ / Spolli 75’, Lanzafame 85’
GenoaFiorentina 2-2
Belluschi 21’, Palacio 89’ / Montolivo 31’, Natali 69’
Novara – Lecce 0-0
Cesena – Parma 2-2
Santana 46’, Del Nero 53’ / Floccari 40’, Paletta 61’
Chievo – Siena 1-1
Acerbi 9’ / Destro 51’

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et L'udinese tout le monde s'en fout eux aussi il sont en course pour la 3eme place!!!!!!!!!!!!
Xeneize31 Niveau : DHR
Nicky, on en parle il me semble dans l'article de l'Udinese! Par contre, j'aimerais bien connaitre l'erreur colossale de Palacio contre l'As Roma, c'était sa frappe sur la barre en fin de match? Si c'est cela, c'est n'importe quoi de la qualifier d'erreur colossale!!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2