Naples reprend sa course, Birsa relance Milan

Après son faux pas contre Sassuolo, mercredi soir, le Napoli de Benítez a repris sa course, en allant s'imposer 2-0 à Gênes grâce à un doublé de Pandev. En attendant le match de la Roma, demain, les Napolitains repassent en tête. De son côté, Milan s'est imposé 1-0 face à la Sampdoria grâce à un but de Birsa.

Modififié
2 15
Higuaín ? Callejón ? Hamšík ? Non ! Goran Pandev ! Trois jours après l'invraisemblable contre-performance à domicile contre Sassuolo, lanterne rouge du classement, le Napoli n'a fait qu'une bouchée du Genoa, grâce à celui que personne n'attendait. Pandev. Et, quelque part, c'est une belle victoire pour Benítez, qui a surpris tout le monde cet après-midi en titularisant l'ancien de la Lazio et de l'Inter en lieu et place de Hamšík, laissé au repos en vue du choc de Ligue des champions contre Arsenal. Autre choix fort du coach, la titularisation en attaque du tout jeune Colombien Zapata, qui faisait là ses grands débuts en Serie A. Le technicien espagnol l'avait annoncé : jouer tous les trois jours va demander du turn-over, et tout le monde devra y passer, même Gonzalo Higuaín, qui a rongé son frein sur le banc pendant 60 minutes. Mais au final, tous les choix ont donné raison à Benítez, qui repart de Gênes avec trois nouveaux points dans la besace. Mérité, ce succès ? Oh que oui. Les Partneopei n'ont pratiquement jamais été mis en danger, et ont assuré le résultat final du match dès la 25e minute de jeu. Pandev, une fois, au quart d'heure de jeu, Pandev, deux fois, peu avant la demi-heure. 2-0, puis une bonne heure à maîtriser les faibles offensives adverses, malgré une réaction d'orgueil en seconde période.

Un retour de Gasperini ?

Il ne faut pas bien longtemps pour comprendre que le Napoli sera patron au stadio Luigi Ferraris. Dès les premières minutes, en réalité, les joueurs de Benítez tiennent le ballon, et prennent possession du milieu de terrain. C'est d'ailleurs là que Naples va remporter le match : Kucka et Biondini perdent un nombre incalculable de ballons sous le pressing des milieux napolitains (alors que Lodi est sur le banc, allez y comprendre quelque chose), et c'est d'ailleurs d'une passe foirée de Kucka que nait le premier but de Pandev, qui score du gauche après une petite feinte. À 1-0, le Genoa est secoué, et le Napoli en profite. Inler se balade au milieu, et Insigne fait la misère aux défenseurs sur son côté gauche. Dix minutes s'écoulent, et c'est encore Pandev qui frappe, cette fois-ci du pied droit.

À 2-0, Liverani, le coach du Genoa, décide de tout changer. Il enlève un défenseur, Gamberini, pour faire entrer Stoian, un milieu. L'entrée du Roumain fait beaucoup de bien, et transforme surtout le 3-5-2 en un 4-4-2 beaucoup plus équilibré. Mais cela ne suffit pas à faire trembler Naples. En deuxième période, le match perd en intensité car le Napoli se contente de limiter les risques. Un seul épisode douteux à la 70e : Gilardino se fait balancer dans la surface par Cannavaro. Il y aurait péno et expulsion, mais le juge de ligne signale un hors-jeu du Gila. Un hors-jeu très, très limite. Cela n'aurait, de toute façon, pas changé grand-chose. Naples gagne en leader, passera la nuit en haut de la Serie A, et peut désormais se focaliser sur le match contre Arsenal, lui aussi leader de son championnat. Le Genoa, pour sa part, poursuit son début de saison calamiteux. Et en Italie, on évoque un retour sur le banc de Gasperini. Un mal pour un bien, cette défaite ?

Birsa marque, Robinho loupe

Massimiliano Allegri sera encore l'entraîneur du Milan AC lundi. Le coach aurait certainement passé une fin de week-end difficile si son équipe s'était inclinée à domicile, ce soir, face à la Sampdoria (comme c'était arrivé l'an dernier, d'ailleurs). Heureusement, Valter Birsa était là pour apporter un peu de tranquillité à son entraîneur. L'ancien Auxerrois a inscrit le seul but de la rencontre, à la première minute de la seconde période, délivrant ainsi un Milan AC trop timoré lors des 45 premières minutes. De ce match, on se souviendra du but décisif de Birsa, certes, mais on retiendra surtout le raté ahurissant de Robinho. La scène se passe quelques instants après l'ouverture du score. Milan est galvanisé par son but, et veut immédiatement doubler la mise. Birsa, en feu, frappe de loin. Da Costa s'envole et repousse dans les pieds de Poli qui, intelligemment, sert Robinho, qui se retrouve seul à un mètre des buts vides. Et là, la bourde. Binho dévisse complètement sa frappe, et le ballon termine dans les bras du gardien, qui l'avait déjà vu au fond des filets. Incroyable.

À part ces deux faits de jeu, la victoire du Milan AC est méritée, mais que ce fut dur… Sans Balotelli, suspendu pour trois tours, et sans une grande partie de son public, lui aussi suspendu par la Commission de Discipline, les Rossoneri ont galéré, vraiment. Le jeu manque de fluidité, de spontanéité. Il faut dire que Milan était encore un peu traumatisé par les sept buts encaissés lors des trois dernières journées de championnat, et qu'Allegri voulait, avant tout, retrouver une solidité défensive. Au moins, sur ce match, c'est chose faite. Milan n'a en effet concédé que peu d'occasions face à une Samp plongée ce soir en pleine zone de relégation, et qui pourrait même se retrouver dernière du classement, demain, en cas de victoires conjuguées de Sassuolo et Catane. Par contre, sur le plan offensif, les triples absences de Balotelli, Pazzini et El Shaarawy font très mal. Matri est complètement à l'ouest (que l'adapation est dure), et Niang est encore trop léger, même si le Français s'est procuré une belle occasion en fin de match. Quant à Robinho, il a semblé à l'aise aux côtés de Birsa (bonne entente), mais son erreur face aux buts vides pèse trop lourd dans le jugement. Bref, Milan voulait se rassurer. Les trois points sont là, c'est à peu près l'essentiel. Car le mois d'octobre a de quoi faire trembler : Ajax, Juventus, Udinese, Barça, Lazio et Fiorentina. Allegri a intérêt à allumer quelques cierges.

Les résultats :

Genoa - Napoli 0-2
Pandev 14' et 25'
Milan - Sampdoria 1-0
Birsa 46'

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Avec un contrat de 3 ans pour Liverani ça serait dommage de le virer non ... Et puis on a vu du mieux en seconde période ! Mais bon Presiozi a pris du retard sur Zampa (http://www.sofoot.com/blogs/lecaiman/za … 50015.html) et vu qu'ils se tirent la bourre pas mal du coté licenciement de coach tout est possible !!

Sinon Milan c'est franchement poussif !
Je sais qu'on l'aime pas en France mais en ce moment, Dejong fait des matchs de porcs!
Il est juste hallucinant, pas vu un tel abattage depuis Davids!
Dejong fait en effet convenablement la tâche qui lui a été indiquée : essuie-glace efficace devant le quatuor défensif, mais il n'a pas le coup de patte, ni la personnalité de son prédécesseur dans ce rôle au milan, son compatriote van bommel, joueur trop souvent sous-estimé et identifié uniquement par son jeu dur par la plupart des médias et des observateurs. A part ça; napoli facile, même sans hamsik et en grande partie sans higuain et milan, poussif, dépourvu d'imagination et brouillon; il se contentera de trois points bienvenus, en attendant des jours meilleurs avec les retours prochains de montolivo, de sciglio, el shaarawy, pazzini et balotelli!
Exact! Pas étonnant qu'avec du De Jong / Van Bommel dans ton équipe tu frises le titre de champion du monde...
Réputations tronquées en France (exagérées du moins) et c'est bien dommage.
nononoway Niveau : CFA
Je regarde quasi jamais la serie A donc je demande :

Mertens, il est mort ?
Robinho a croqué tout seul à deux mètres des cages (comme d'hab), mais il a fait un très bon match. Il a vraiment un jeu de passe très intéressant et mésestimé, et il s'investi, il créé beaucoup de décalage. Après comme toujours avec lui c'est broullon, capable de dribbler trois joueurs avant de tirer dix mètres à coté, mais globalement il apporte beaucoup.

Celui qui est complètement nul c'est Matri. Une allure et un sang-froid à la Brandao.
nononoway; rassures-toi, le petit ailier belge n'est pas mort, que du contraire, il fait ses classes et répond présent lorsque benitez le sollicite; mais il ne faut pas oublier qu'il évolue dans une équipe du top qui a des ambitions encore plus grandes que l'an dernier, ce qui complique pour un jeune élément étranger l'accessit à un statut immédiat de titulaire, d'autant plus qu'il évolue dans le même registre que lorenzo insigne, peut-être le plus grand espoir italien, à l'heure actuelle...
romlakers Niveau : CFA2
De Jong a encore été excellent hier soir. Il évolue à un niveau fabuleux depuis le début de saison. Il possède une intelligence de jeu rare , est un récupérateur monstrueux et est le véritable patron de l'équipe, voire le pilier. Sinon Robinho, malgré son énorme raté a livré une bonne prestation, tout comme Birsa. Matri, Emanuelson et Zapata ont été infames.


Les blessés commencent à revenir et pour le match contre l'Ajax on va retrouver deux pions très importants Montolivo et El Shaarawy.
De jong est le meilleur 6 mondial en ce moment, y a aucun doute!
D'ailleurs, la baisse de MAN C après le titre correspond à sa vente.
Il était très utile pour les remontées fantastique de City quand il prenait le milieu def et que Yaya montait d'un cran.
Mais en ce moment, il a énormément gagné en maturité, il est concentré et fait un taf de ouf.
On dirait que sa blessure a été salutaire.
Une paire De jong/ Strootman en CDM risque de faire très très très mal!
Marek Hamsik Niveau : National
Pour Naples, l'article le mentionne en trois mots, mais faudrait insister sur le rôle d'Inler, probablement le milieu le plus sous-côté de Serie A. Hier, il s'est baladé, entre ouverture en une touche/demie-volée, passes en profondeurs et ratissage.
romlakers Niveau : CFA2
@ Ruud cette paire ferait très mal, mais le problème c'est que Van Gaal s'obstine à ne pas sélectionner De Jong, ce qui est plus qu'incompréhensible.
Entièrement d'accord, j'adore ce joueur!
Sous-coté à l'image d'Hamsick d'ailleurs.
Hamsick , on commence à en parler juste parce qu'il se met à marquer beaucoup de buts
Message posté par romlakers
@ Ruud cette paire ferait très mal, mais le problème c'est que Van Gaal s'obstine à ne pas sélectionner De Jong, ce qui est plus qu'incompréhensible.


Si c'est compréhensible.
Le De Jong d'avant commettait des agressions gratuites qui fragilisaient son équipe.
En finale de CDM, il te fait son pied dans la poitrine pour rien, ni pour empecher une contre-attaque, ni pour empecher un but, ni rien.

Son pied en avant, s'il lui coute pas le rouge, pousse Webb à compenser tout le match.
Le rouge pour Puyol dernier défenseur et une flopée de décisions défavorables.

De Jong, a une large responsabilité dans la défaite en finale.
Mais là, il semble mature, posé, récupère comme personne et oriente le jeu comme personne.

D'ailleurs, il a été rappelé pour les matchs d'octobre, on verra!
Si la défaite du Genoa est peut-être un mal pour un bien (Gasperini en approche), la victoire de Milan est peut-être un bien pour un mal (Allegri confirmé).
C'est quoi cette idée de faire jouer Matri complètement excentré (pratiquement ailier droit sur toute la première mi-temps) ? Avec Birsa en pointe qui fait ses appels de balle trop près du but ?

Ils en pensent quoi les milanisti qui voulaient le virer la saison dernière jusqu'à un certain match contre Barcelone ?
romlakers Niveau : CFA2
On souhaite tous son départ. Il a toujours les mêmes lacunes, par exemple les phases arrêtées défensives, ne fait que régresser comme coach et ne parvient toujours pas à proposer un semblant de fond de jeu. Il est désespérant cet entraineur, mais il semble intouchable et incontestable pour les dirigeants. Heureusement son contrat se termine en 2014. J''espère que c'est sa dernière saison et qu'on le remplacera par Prandelli.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 15