1. // Ligue Europa – 16e de finale aller – Résumé de la soirée

Naples lâche l’Europe, Chelsea s’accroche

Les clubs allemands à la peine, le match fou de la Lazio, la déroute de Naples, la contre-performance de Newcastle, Chealsea aux forceps, l’impressionnante Russie, le Benfica et l’Ajax en bonne posture… Le résumé complet de la soirée de Ligue Europa.

Modififié
0 18
L’humiliation napolitaine

Avec Hamšík, Inler, Cannavaro et Campagnoro sur le banc au coup d’envoi, Naples a perdu quasiment toutes ses chances de se qualifier pour le prochain tour, s’inclinant très lourdement face au Viktoria Plzeň, 0-3 au San Paolo. Les buts tchèques ont été inscrits par l’excellent Darida à la demi-heure de jeu, Rajtorall à 10 minutes de la fin et Tecl – avec certainement un léger hors-jeu – dans les derniers instants de la rencontre. Trois buts à rattraper à l’extérieur, c’est mission quasi impossible pour les hommes de Walter Mazzarri, celui-ci ayant assez clairement pris le parti de lâcher cette Ligue Europa et de jouer à fond le championnat…

La démonstration de force russe

Trois clubs engagés, trois victoires : gros coup des clubs russes ce soir. C’est d’abord le Zénith Saint-Pétersbourg qui, à domicile, a fait plier un Liverpool considérablement gêné par le manque de réalisme de Luis Suárez en attaque. Reina a fait ce qu’il a pu dans les cages, mais il a fini par s’incliner sur une superbe frappe d’Hulk, avant que le vétéran Semak ne rende la victoire des Russes plus confortable. Également à la maison, l’Anzhi obtient la victoire sur un avantage de deux buts, Eto’o, Ahmedov et Boussoufa répondant à l’ouverture du score de Hanovre signée Huszti. À noter que pour ses débuts avec son nouveau club, le génie brésilien Willian a délivré une belle passe décisive pour l’égalisation d’Eto’o. Enfin à Madrid, le Rubin Kazan domine l’Atlético 2-0, avec l’ouverture du score en début de partie signée Karadeniz et le break dans les dernières minutes réussi par Orbaiz. Les nouveaux coéquipiers de M’Vila, absent ce soir, ont pourtant évolué à 10 pendant toute la seconde période.

Le bijou de Cardozo

Très belle opération pour le Benfica de Lisbonne, qui repart de son déplacement à Leverkusen avec une courte mais précieuse victoire 1-0, grâce à joli but signé Óscar Cardozo. Expulsé le week-end dernier en championnat pour avoir bousculé un arbitre, l’attaquant paraguayen n’a pas semblé plus perturbé que ça au moment de conclure à l’heure de jeu, d’un enchaînement feinte de frappe/petit piqué du gauche.

L’Ajax assure

Face à une formation du Steaua solide leader du championnat roumain et impressionnante en phase de poules, l’Ajax d’Amsterdam avait toutes les raisons de craindre le premier acte de cette double confrontation disputée à domicile. Mais les hommes de Gigi Becali, qui n’ont fait qu’enchaîner des matchs amicaux depuis la trêve nationale mi-décembre, ont semble-t-il manqué de rythme dans ce match et repartent des Pays-Bas avec un déficit conséquent de deux buts, signés des défenseurs Alderweireld (de la tête suite à un coup franc d’Eriksen) et Van Rhijn (d’une frappe croisée sur un service de De Jong). Un but par période, aucun encaissé, Frank de Boer et les siens peuvent aller disputer le match retour à Bucarest avec pas mal d’assurance.

Fenerbahçe s’en tire bien

En Biélorussie, le Fener s’est tout de suite mis dans la difficulté en se trouvant réduit à 10 dès la 4e minute de jeu. La faute à un double coup de pied par derrière extrêmement con adressé par Raul Meireles à un adversaire au milieu du terrain… Rouge direct, et opération maintien du score acquis par ses coéquipiers, face à une bien pâle équipe du BATE Borisov, pas encore vraiment sortie de l’hibernation visiblement…

La promenade de Levante

Sans concurrence en Grèce, l’Olympiakos pouvait nourrir de belles ambitions dans cette Europa League. Mais le 3-0 encaissé ce soir sur la pelouse de Levante ne laisse déjà plus aucun suspense quant au futur adversaire d’Atlético Madrid/Rubin Kazan : ce sont bien les Espagnols qui ont déjà quasi assuré leur qualification, grâce à 3 buts signés Pedro Rios sur un exploit perso, Barkero sur péno et Martins d’une balle piquée. Le score aurait même pu être encore plus lourd, puisqu’avant le péno de Barkero, Martins en avait loupé un, suite à une faute de Djamel Abdoun, qui récoltait là son deuxième carton de la soirée et se faisait expulser dans la foulée, alors qu’on ne jouait que depuis une demi-heure à Valence…

Chelsea assure, pas Newcastle

Tous les Oscar n’ont pas vécu une triste Saint-Valentin… Celui de Chelsea a marqué l’unique but de la rencontre face au Sparta Prague et permis de donner un court mais précieux avantage aux Anglais avant le match retour disputé à la maison. Le Brésilien, qui venait juste de remplacer Mata alors qu’il restait moins de 10 minutes à jouer, a été trouvé par Hazard et a placé une subtile frappe du gauche qui a flirté avec le poteau droit du portier tchèque. L’essentiel est acquis. Pour Newcastle en revanche, il va falloir aller chercher la qualification avec les dents, sur la pelouse de Kharkov, puisqu’à domicile, il a fallu se contenter d’un simple 0-0. Yanga-Mbiwa, Cabaye, Sissoko et Obertan étaient alignés au coup d’envoi, Marveaux est entré en jeu en cours de match, Haïdara est resté sur le banc.

L’Inter sauve l’honneur italien

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. En phase de reprise et présent dans le 11 de départ de l’Inter, Milito a dû quitter les siens dès le début de rencontre face à Cluj, sur blessure, encore. Et c’est son remplaçant Palacio qui a offert la victoire aux siens d’un doublé aux 20e et 87e minutes de jeu. De son côté, la Lazio a longtemps cru tenir un résultat extrêmement favorable, puisqu’elle a mené au score 2-1 à Mönchengladbach, Floccari et Kozak répondant à l’ouverture du score sur pénalty de Stranzl. À la 69e minute, André Dias concède un nouveau pénalty, est expulsé dans la foulée, mais la seconde tentative de Stranzl est stoppée. La fin du match est complètement folle, avec un troisième pénalty ciblé en faveur du Borussia, cette fois transformé par Marx. Puis c’est Arango qui, dans les dernières minutes, croit offrir la victoire aux Allemands. Mais dans la foulée, Kozak égalise et offre le nul aux Romains ! Le match retour promet d’être explosif.

Mais aussi…

Dans les autres rencontres, belle victoire de Bâle à domicile face à la coriace équipe de Dniepropetrovsk (buts de Stocker et ce diable de Streller). Enfin, Genk arrache le nul de son déplacement à Stuttgart, Plet arrachant l’égalisation après l’ouverture du score de Gentner.

Tous les résultats : Zénith Saint-Pétersbourg/Liverpool 2-0 ; Anzhi Makhachkala/Hanovre 3-1 ; BATE Borisov/Fenerbahçe 0-0 ; Levante/Olympiakos 3-0 ; Bayer Leverkusen/Benfica Lisbonne 0-1 ; Ajax Amsterdam/Steaua Bucarest 2-0 ; Sparta Prague/Chelsea 0-1 ; Naples/Viktoria Plzeň 0-3 ; Inter Milan/CFR Cluj 2-0 ; Newcastle/Metalist Kharkov 0-0 ; Stuttgart/Genk 1-1 ; Atlético Madrid/Rubin Kazan 0-2 ; Bâle/Dniepropetrovsk 2-0 ; Borussia Mönchengladbach/Lazio Rome 3-3

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bon article mais le résumé des scores aurait été plus apprécié avec un retour à la ligne à chaque rencontre. C'est illisible.
Assez d'accord mais ces articles fourre-tout doivent pas être les plus simples pour ce qui est de la mise en page. J'ai mon onglet l'équipe pour tous les résultats, mais les résumés sont sympas quand même ici.
Sinon suis surpris de certains résultats, notamment Naples et l'Atletico. Puis cette correction pour Liverpool!
Note : 2
Naples a mis son équipe B avec une défense fébrile et un Rolando peu rassurant.
A 0/1 ils ont eu une pelleté d'occasions face à une bonne équipe de Plzen qui joue au ballon.
Le choix de Mazzari reste clair quand même : ciao l'Europe! Encore un coup dur pour l'indice UEFA Italien qui va pas survivre longtemps.
Pour avoir vu une bonne première partie de la mi-temps, le score de Naples vs LPZ semble sévère mais pas si surprenant que ça. Naples a vraiment eu du mal à construire alors que son adversaire déboulait quand même assez rapidement.
je kifferai voir l'anzhi gagner cette coupe . Comme adile Rami pourra nous balancé " c'est les dollar qu'on parlé "
On peut noter que certaines traditions sont respectées à Naples, 4 supporters du Viktoria agressés au couteau. Concours avec les ultras du Zenith peut-être ?
La plus grosse nouvelle du jour est aussi la plus mauvaise: Milito absent 6 à 9 mois... J'ai mal pour lui...
DeanWinchester Niveau : CFA2
pauvre laziale, pour une fois qu'il domine un match a l'exterieur ^^ il méritait mieux que le nul.
Gratte Un Dos Finnois Niveau : DHR
Quel dommage que le Napoli lâche la C3 !
D'autant plus que le Calcio s'avère compliqué à aller chercher, la Juve est au dessus des autres, même si ils ont un coup de moins bien
P'tit Filet Niveau : CFA
Message posté par Torio
La plus grosse nouvelle du jour est aussi la plus mauvaise: Milito absent 6 à 9 mois... J'ai mal pour lui...


Et je suis triste pour lui... Le mec a probablement joué son dernier match (européen) hier.

*Connerie de croisés
Oui c'est dommage, surtout qu'il faut arrêter : on PEUT jouer sur deux tableaux en même temps, et ils savent que pour le titre de champion c'est mort. Je comprendrais jamais ça. Même Bordeaux hier ils ont aligné une vrai équipe alors qu'ils auraient + de raison de lâcher l'Europe (petit effectif, championnat + coupe de France, 6 matchs en 18 jours...)
bref bien fait pour Naples, et pour l'indice italien.
"Nous avons raté l'approche du match et puis aujourd'hui c'est l'anniversaire de Cavani, nous avons été trop mous."(Mazzari) Me voilà rassuré, j'ai failli croire que Naples avait balancé le match, c'est juste une question de teuf.
Note : -2
C'était quand même bizarre cette montée du GdB sur ce dernier corner à Madrid. Du coup à 2-0 ca risque d'être vraiment compliqué.
L'Inter sauve l'honneur italien...et la Lazio non? Enorme match des biancocelesti, qui méritent tellement mieux que le nul sur le coup. L'arbitre avec ses penaltys rincés...en tout cas la Lazio peut aller au bout de la compétition si elle le veut et même sans Miro.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Le comportement de Naples me débecte. Je ne sais pas si c'est Mazzari qui a choisi de mettre une équipe bis ou si l'ordre venait de plus haut, mais c'est vraiment fatigant de voir aussi peu d'envie à jouer l'Europe... D'autant plus, de la part d'une équipe qui nous a tant enthousiasmé l'an dernier en C1... Cette équipe avait tout pour aller au bout de cette Europa League, sauf l'envie... et pendant ce temps là c'est le classement UEFA qui trinque...


P.S: j'aurais cru qu'on mettrait un peu plus en lumière l'énorme arnaque arbitrale qu'a subi la Lazio hier... l'arbitre a littéralement sauvé les allemands! Comment peut-on siffler 3 pénalties en faveur de la même équipe dans le même match? ajoutez à cela une expulsion pour la Lazio et un attentat d'Arrango sur Biava qui méritait un rouge direct et vous obtenez un vol en règle...
P'tit Filet Niveau : CFA
Mouais...

Perso, je comprends Mazzarri.

D'une, quand t'es Naples et que tu reçois Plzen, a priori, tu alignes ton équipe B...
Pourquoi ? Bah tout simplement parce que toutes compet confondues, Plzen à domicile, cette année, c'est une seule défaite (et encore, pour un match de fou)... Rien qu'en C3 sur la phase de poule, c'est que des bonnes grosses victoires (Pierrot M., elle est pour toi). A l’extérieur, c'est tout de suite moins bien... une victoire à l'arrache contre Tel Aviv (qui s'était fait bouffer 4-0 au Struncovy Sady), un nul contre l'Academia, et une défaite contre l'Atletico.
Bref, tu reçois Plzen, tu fous ton équipe B.

De deuze, quand t'as 5 points de retard sur le scudetto (et que tu t'es fait lourder de la coupe), tu vas pas cramer tes joueurs à les faire jouer tous les 3 jours.

De troize, quand tu reçois dimanche la Samp', et qu'en phase aller tu t'en étais sorti par une vieux 0-1 (miraculeux) sur penalty, tu fais moins le malin... Surtout que la Samp' (mal classée, comme d'hab) est plutôt en forme en 2013 (une seule défaite).

De quatz... Ben, en fait, l'indice UEFA de l'Italie, je m'en cogne un peu, du moment que le notre remonte... Bon, c'est pas un argument pour Walter...

D'ailleurs, c'est quoi ton argument Walter ?

"The only thing better than a cow is a human. Unless you need milk. Then you really need a cow."

Et, bah, tu m'étonnes... Combien ? 0-3 ? Ouch.
Message posté par Trap
On peut noter que certaines traditions sont respectées à Naples, 4 supporters du Viktoria agressés au couteau. Concours avec les ultras du Zenith peut-être ?


Loin de moi l'idée de vouloir défendre ces idiots décérébrés, mais peut-on parler de supporters du Napoli ou s'agit-il juste de napolitains qui se servent du foot, et donc d'arrivée de "touristes", pour commettre leur ***** ?
Les supporters du Napoli ne sont pas des saints mais je me pose la question quand même (même si je conçois que pour les agressés ce ne soit pas le plus important).

Message posté par SempreBN
C'était quand même bizarre cette montée du GdB sur ce dernier corner à Madrid. Du coup à 2-0 ca risque d'être vraiment compliqué.


Incroyable nimporte quoi cette montée du gardien dans un match aller à 0/1...
Presque aussi incroyable que les ratés improbables des "attaquants" de l'Atletico à vrai dire.


Je viens de voir pour Milito, très dur pour lui qui revenait bien! J'espère le revoir rapidement dans un derby. Après tout Inzaghi est revenu de la même blessure à 37 ans.
@Inzagoal, on pourrait se poser la question mais comme certains "supporters" napolitains ont déjà pratiqué le surinage à plusieurs reprises, comme ils agressent régulièrement tous ceux qui en Campanie trahissent en ne portant pas les couleurs du plus beau club de leur monde, je me suis laisseé aller à un amalgame un rien abusif mais confortable.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Et Bale sortit de son trou
0 18