En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // J27- AS Roma-Napoli (1-2)

Naples fait chuter la Roma à l'Olimpico

Impériale et invaincue en Serie A à domicile depuis le début de la saison, la Roma a dû s'incliner face à un Napoli létal devant. Malgré une fin de match remarquable, la Louve n'a pu résister à l’efficacité de Dries Mertens, double buteur, qui s'est régalé des passes laser de ses coéquipiers.

Modififié

AS Roma 1-2 Naples

Buts : Strootman (89e) pour la Roma // Mertens (26e, 56e) pour Naples

Un but toutes les 95 minutes. Soit un pion par match ou presque. Telle est la feuille de statistiques de Dries Mertens en Serie A cette saison. Cet après-midi, le Belge, servi sur un plateau par ses potes Hamšík et Insigne, s'est fait un malin plaisir de dynamiter la défense de la Roma. Et Naples, supérieur tactiquement, plus incisif offensivement, a dominé la Louve, revenant ainsi à deux longueurs de sa victime du jour au classement.

Mertens, finition parfaite, célébration loufoque


Opposition de styles entre une Louve implacable à l'Olimpico en championnat cette saison (douze matchs, douze victoires) et Naples, qui s'appuie sur le meilleur bilan à l'extérieur de la Serie A. Les hommes de Sarri savent se faire plaisir loin de leurs bases et mettent sans attendre la main à la patte pour faire pression sur la Louve. Le pressing asphyxiant des Napolitains fait mouche dans le premier quart d'heure, mais la Roma, petit à petit, reprend les choses en main, notamment grâce à la puissance de son trio au milieu Nainggolan-Strootman-De Rossi. Les joueurs de la capitale pensent même ouvrir le score quand Perotti, après un renvoi approximatif de Koulibaly, envoie une demi-volée parfaite dans les filets de Reina. Mais le but est logiquement refusé pour une main du numéro 8 de la Roma.

Naples, dominé, fait le dos rond et attend de mordre en contre. Pari gagnant. Mertens largue Fazio et Manolas d'un appel cinq étoiles, Hamšík lui sert un caviar en profondeur et l'attaquant de poche conclut façon serial killer face à Szczęsny, d'une balle piquée parfaitement exécutée. De quoi inspirer au Belge une célébration de but loufoque et provoc, où il imite un chien qui vient pisser sur le poteau de corner de la Roma. Classe. La Louve ne change rien, continue d'attaquer et de chercher la faille, mais se heurte à un bloc napolitain hermétique. Qu'on sent par ailleurs capable de doubler la mise à tout moment, grâce aux inspirations et à la vivacité d'Hamšík, Insigne et Marko Rog. Mertens croit même inscrire son 18e pion de la saison après avoir été encore servi par Hamšík. Mais se voit refuser le but pour un contact a priori léger avec la tour de contrôle romaine Federico Fazio.

Insigne-Hamšík, usine à caviars, le miracle de Reina


Comme en début de première période, les Partenopei prennent immédiatement la Louve à la gorge en début de second acte. Sur un contre d'école, Hamšík décale parfaitement Insigne, qui envoie une centre velouté à ras de terre pour Mertens. Ce dernier n'a plus qu'à conclure tranquillement, à bout portant, pour y aller de son doublé. Les ouailles de Spalletti tentent bien de réagir par Perotti, qui envoie une merveilleuse frappe enroulée, mais Reina détourne superbement. La rencontre, déjà rythmée, s'enflamme carrément, avec des occasions dans tous les sens, des deux cotés. Salah, lancé en profondeur, voit ainsi sa frappe du droit échouer sur le poteau.


Et, à force de pousser, la Louve réduit la score en toute fin de match grâce à Strootman, bien servi par Perotti, qui conclut du gauche dans la surface. L'Olimpico met le feu, alors que Salah et Perotti se démènent pour chercher le penalty. Mais les hurlements des tifosi romains atteignent leur point culminant à la suite d'une parade monstrueuse de Reina, qui dévie miraculeusement sur sa barre une frappe contrée de Perotti. Folie totale. Au bout du suspense, le Napoli s'offre un succès capital par bien des aspects. Les Partenopei mettent fin à l'invincibilité romaine à domicile cette saison, font un gros cadeau à la Juve (qui peut s'envoler à +10 demain) et abordent dans des conditions idéales leur match retour face au Real Madrid en C1, mardi.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! 4
    il y a 3 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur le Classico 1 Hier à 18:30 Les retrouvailles entre Patrice Évra et les fans de Liverpool 27
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 14:50 Le but le plus absurde de l'année en deuxième division allemande 20 Hier à 13:52 Les lumières s'éteignent en Argentine 16