En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Groupe F
  4. // Naples/Marseille

« Naples et Marseille sont deux villes stigmatisées qui s'accrochent à leur club »

Tandis que Marseille se déplace ce soir à Naples pour le compte de la quatrième journée de Ligue des champions, entretien avec l'ethnologue et sociologue du football Christian Bromberger, auteur d'une étude comparée entre l'OM et le Napoli dans les années 1990. L'occasion de voir que les deux cités ont beaucoup en commun, notamment dans ce qu'il appelle leur « passion partisane » .

Modififié
Le match qui oppose les deux équipes ce mercredi sera avant tout passionné avant d'être passionnant...
En réalité, je ne suis pas tellement sûr qu'il soit si passionné. Vu la large victoire de Naples au match aller, il n'y aura pas un engouement énorme dans les travées du stade, du moins pas autant que quand il y a du suspens ou une incertitude liée au résultat. Je ne pense pas que cette rencontre soit un moment d'émotion très forte pour les Napolitains.

Ce match constitue pourtant un choc entre deux cités qui ont beaucoup en commun, notamment au niveau historique.
Naples et Marseille, ce sont deux grandes métropoles qui ont connu un passé glorieux. Au XIXe siècle, Naples était une capitale de royaume, qui a subi progressivement une régression politique et économique. Quant à Marseille, c'était un très grand port méditerranéen, incontournable pour le commerce avec les colonies au siècle dernier. La porte de l'Orient, ou du moins du Maghreb, où étaient concentrées nombre d'industries importantes. Malgré tout, ces deux villes ont connu depuis plusieurs décennies un déclin considérable. Naples est aujourd'hui une capitale déchue, Marseille est considérée comme le « Chicago français » . Les deux cités sont toutes les deux stigmatisées, car elles s'inscrivent dans une image de villes méridionales subalternes par rapport au Nord, qui domine économiquement et financièrement et les regarde de haut. À la vérité, les blagues contre les Marseillais sont transposables pour les Napolitains. Quand Naples va jouer dans le Nord, à Milan ou à Turin, certaines banderoles disent « Bienvenutti in Italia » , comme s'ils étaient en quelque sorte exclus de la Nation. L'antagonisme n'est pas aussi fort en France, car l'unité du pays est beaucoup plus ancienne, mais dans les deux cas, on retrouve du mépris pour ces villes d'opérette.

Outre leur passé, quelles sont les caractéristiques qui les relient encore aujourd'hui ?
Outre la couleur du maillot azur, et le fameux bleu napolitain ou marseillais, on retrouve dans les deux stades un goût prononcé pour les spectacle. Pour le défi aussi. Il y a en quelque sorte une volonté de revanche symbolique vis-à-vis d'une histoire qui a été mal écrite depuis un siècle. Les velléités sécessionnistes des deux villes sont doublées d'un sens de l'honneur porté très haut. Il y a néanmoins beaucoup plus d'auto-dérision à Naples ; le symbole de la cité c'est O'Ciuccio, le petit âne battu par les gens du Nord.

Comment expliquer que ces deux villes entretiennent une relation passionnelle avec leur club de football ?
Précisément parce que ce sont deux villes stigmatisées, qui s'accrochent à leur club avec d'autant plus de ferveur qu'elles sont régulièrement dévalorisées de l'extérieur. L'OM, c'est tout de même la première ville de France où les supporters ont loué la population locale autant que l'équipe sur le terrain ; notamment avec le chant « Marseillais, Marseillais, Marseillais » . Les virages du stade San Paolo à Naples ou ceux du Vélodrome à Marseille laissent entrevoir de belles manifestations et un engouement réel, avec des supporters qui savent encourager leur équipe.

Au point qu'il ne puisse y avoir de place pour aucun autre club, contrairement à de nombreuses autres métropoles, Londres, Milan, Istanbul ou Madrid en tête ?
Ce ne sont pas des villes à derby. L'importance accordée aux deux équipes sature complètement le champ sportif de la ville. À Marseille cependant, il y a bien Consolat, en CFA, mais c'est vrai que le club n'obtient aucune attention par rapport à l'OM qui est le ciment de toute la population. L'aura du club lui permet d'avoir des supporters dans toute la France ; beaucoup de personnes du Nord aiment en réalité soutenir cette ville différente et démonstrative, à la réputation canaille. Les clubs de supporters dans les autres métropoles sont plus nombreux que pour n'importe quelle autre équipe. Les Marseillais ont l'impression d'être marginalisés et se posent en victimes, mais ce n'est pas vrai.

« Dans les deux villes, on aime la victoire, on veut prendre sa revanche »


Les deux équipes sont aussi connues pour la ferveur de leur public, qui ne faiblit pas même en cas de résultats contraires, comme l'OM en enchaîne actuellement.
Oui, ça, c'est un phénomène assez étonnant. Comme l'OM rétrogradé administrativement en division 2 en juin 1994, le Napoli a connu une descente aux enfers à partir de 2004 avec sa descente en Serie C. Ces épisodes ont provoqué une véritable déchéance pour les deux villes, avec des crises très fortes comme l'affaire Tapie à l'OM. Malgré tout, le public a continué à répondre présent. Pour le Napoli, qui a évolué en Serie C jusqu'en 2007, il n'était pas rare de voir 50 000 spectateurs pour un match de troisième division ; le stade Vélodrome était lui aussi presque plein quand Marseille évoluait en D2. Pourtant, avant la victoire en Ligue des champions en 1993, l'engouement à Marseille n'était pas généralisé. Il était même en dents de scie : en 1965, il y avait à peine 434 spectateurs à domicile pour un match de D2 contre Forbach ; quelques mois après, une demi-finale de Coupe attirait 45 000 personnes. Aujourd'hui, si l'engouement s'est stabilisé, le manque de résultat n'est pas vraiment toléré. Dans les deux villes, on aime la victoire, on veut prendre sa revanche, et surtout on veut un football d'attaque qui laisse des traces dans les mémoires. Les joueurs les plus aimés sont ceux qui ont marqué, ceux qui se sont illustrés sous le maillot du club par leur virtuosité. Récemment, à Naples, ce sont Cavani, Lavezzi, Hamšík, qui se sont signalés, tous des joueurs d'attaque et de qualité. C'est ce qui manque actuellement à l'OM, même si on se souvient volontiers d'attaquants comme Skoblar, Papin ou Drogba.

Cette dernière confine parfois à la religiosité...
Surtout à Naples, où des autels à la gloire de Maradona ont parfois été fabriqués, même si c'était souvent sur un mode parodique. La religiosité est plus un marqueur napolitain, même si on peut voir certains supporters marseillais déposer des cierges à Notre-Dame de la Garde les jours de grand match. De manière générale, on recourt à toute une gamme de rituels pour que le club gagne.

Concrètement, qui va au stade pour voir ces équipes ?
C'est très varié aussi bien à Naples qu'à Marseille. À Naples, les spectateurs viennent d'abord des banlieues désinsdutrialisées pauvres, victimes de la crise. Mais il y a aussi un public du centre-ville, des quartiers plus chics. Ils ne se croisent pas en tribune, mais la représentation du stade dans sa totalité reste très significative de la population locale. Il n'y a pas que les pauvres ou les ouvriers qui viennent au stade, on y trouve aussi bien le chômeur que l'avocat ou l'industriel. Le club fait office de consensus dans ces villes divisées. Dans les deux cas, on observe une projection assez fidèle de la réalité sociologique, avec cependant une grande majorité d'hommes. Même s'il existe aussi beaucoup de femmes passionnées.

« Le club c'est le thème de conversation du mardi au samedi, et le lundi on fait le bilan du match de la veille  »


Un autre point commun entre les deux clubs, c'est que leurs supporters sont exigeants en terme de qualité de jeu.
Les Marseillais comme les Napolitains veulent du spectacle. Les broncas sont possibles si les joueurs ne donnent pas le meilleur d'eux-mêmes. En même temps, en Italie, ce qui est frappant, c'est la « cultura calcistica » , ou culture footballistique. Les supporters ne font pas qu'applaudir les locaux, ils connaissent très bien l'organisation de l'entraîneur, les différentes formules de l'équipe. Les discussions sont très techniques. Cette culture est moins prononcée à Marseille, mais elle existe aussi. On sait quel joueur doit faire quoi, on connaît le système de jeu, et on en discute à n'en plus finir. Concrètement, c'est le thème de conversation du mardi au samedi, et le lundi on fait le bilan du match de la veille.

Qu'est-ce qui différencie encore le supporter napolitain du supporter phocéen après toutes ces analogies ?
Ce qui m'a frappé à l'époque de mon étude, c'est l'avance que les ultras napolitains avaient en terme d'organisation dans les années 90. Mais aujourd'hui, Marseille a rattrapé son retard, en s'inspirant notamment du modèle italien. Le monde des supporters est un monde très poreux, on s'inspire des autres, il n'est pas rare de copier ce qui se fait ailleurs.

Pour finir, un petit pronostic ?
J'ai l'impression que Naples va gagner 2-0. Les joueurs de l'OM sont un peu démotivés, car maintenant il n'y a plus tellement de perspectives pour eux. Il faudrait un improbable concours de circonstances pour qu'ils rejoignent l'Europa League.

Propos recueillis par Christophe Gleizes

Christian Bromberger, Le match de football : ethnologie d'une passion partisane à Marseille, Naples et Turin, Maison des Sciences de l'homme, 406 pages.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



lundi 25 septembre OFFRE SPECIALE : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax !!! 2 lundi 25 septembre Monaco Porto : 10€ offerts sans dépôt pour parier et 320€ à gagner !
Hier à 17:00 Gignac encore à la rescousse des Mexicains 6 Hier à 15:28 Remplaçant, il est contrôlé positif 12 Hier à 13:04 Des rituels taoïstes pour relancer l'équipe 1
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 09:03 Xabi Alonso bientôt entraîneur 23 lundi 25 septembre Mathijssen limogé de Larissa onze jours après son arrivée 9 lundi 25 septembre Le Nord-Coréen Han boude les radios 31 lundi 25 septembre Djibril Cissé empile les buts en D3 Suisse 43 lundi 25 septembre L'entraîneur de Valence se claque en célébrant un but 6 lundi 25 septembre 376€ à gagner avec Monaco & Tottenham lundi 25 septembre La fédé espagnole bloque un match à cause d'un maillot catalan 28 lundi 25 septembre Un petit garçon de 5 ans meurt sur un terrain 29 dimanche 24 septembre Le fou sosie de Marek Hamšík 4 samedi 23 septembre Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 samedi 23 septembre Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 samedi 23 septembre Ronaldinho sait toujours y faire 3 samedi 23 septembre Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 samedi 23 septembre Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari ! vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 103 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 24 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 12 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32
À lire ensuite
Thiago Motta trop seul