1. //
  2. // Finale
  3. // Fiorentina/Naples (1-3)

Naples crucifie la Viola et empoche la coupe

Il aura fallu du courage et énormément de persévérance à Rafael Benítez et ses Napolitains pour venir à bout d'une Fiorentina étincelante, ce soir (1-3). Au terme d'une finale d'une richesse technique et émotionnelle inouïe, le 3e de Serie A a corrigé le 4e au bout du suspens. La soirée se termine en beauté, malgré des débuts bien compliqués.

Modififié
5 32
Fiorentina - Naples : 1-3
Buts : Vargas (28e) pour la Fio. Insigne (11e, 17e), Mertens (92e) pour Naples

Quarante-cinq minutes. C'est le retard avec lequel cette 66e finale de Coupe d'Italie a débuté. La faute à de violentes échauffourées qui se sont déroulées en dehors du Stadio Olimpico de Rome quelque temps avant la rencontre. Alors que certains annoncent le décès d'un supporter napolitain touché par balle, Marek Hamšík, en bon capitaine, se charge d'aller parler aux ultras pendant de longues minutes. Dans les gradins, le président du Napoli De Laurentiis est dubitatif, tandis que Rafael Benítez et Vincenzo Montella se taillent une bavette dans le tunnel. Jouera, jouera pas, la question est sur toutes les lèvres dans ce stade en fusion où le temps semble suspendu. Après avoir laissé retomber quelque peu la pression, le corps arbitral décide de finalement maintenir cette rencontre placée sous très haute tension. 24 heures avant le coup d'envoi, le pape François 1er avait déclaré : « Que ce match soit une belle fête sportive ! » Pour ce qui est de l'ambiance, c'est plutôt raté.

Le quart d'heure Insigne

Ces longues minutes d'incompréhension n'ont semble-t-il pas démotivé Florentins et Napolitains qui démarrent cette finale pied au plancher. Dans les premiers instants du match, Insigne est tout proche de convertir une frappe à ras de terre en ouverture du score. Cinq minutes plus tard, c'est la bonne. Parti d'un contre tonitruant, le capitaine napolitain Hamšík décale sur sa gauche Lorenzo Insigne qui ajuste Neto d'un enroulé du pied droit magnifique. Cette parfaite entame de match du Napoli ferait presque oublier les évènements qui ont bien failli nous faire louper cette finale d'une intensité folle. À peine redescendus de leur nuage, les joueurs de Benítez aggravent la sentence toujours grâce à Insigne, qui marque cette fois-ci du pied gauche. À 2-0, Naples maîtrise les débats et commence à lever le pied. Ce que ne tarde pas à sentir la Viola qui ne se démonte pas et finit par prendre le jeu à son compte, bien que doublement menée au score. Lancé dans le dos de la défense napolitaine, le remuant Juan Manuel Vargas fusille Reina d'une reprise rageuse qui laisse le gardien espagnol impassible.

Mertens tue la Viola

Sur son banc, le sosie de Manuel Valls esquisse un sourire mutin et comprend qu'à ce moment du match, son équipe a les moyens d'aller chercher le Napoli de Benítez. À une poignée de secondes de la mi-temps, la Fio croit tenir son égalisation avant de jeter un regard sur l'arbitre de touche qui a levé son drapeau sur le but d'Aquilani. Combative et dominatrice, la Viola met toutes les chances de son côté en seconde période pour faire plier le Napoli. Excellent ce soir, Borja Valero tente à plusieurs reprises de montrer la voie aux siens, sans succès. Plus l'horloge tourne et plus l'ambiance sur le terrain et en tribunes devient explosive. À dix minutes du terme, Gökhan Inler est exclu du terrain par l'arbitre et condamne ses partenaires à une fin de match infernale. Toute pimpante après avoir menée 2 à 0 au bout d'un quart d'heure de jeu, l'équipe napolitaine est désormais baladée de part et d'autre par la Viola. Six minutes avant la fin du temps réglementaire, Iličič rate LA balle d'égalisation pour la Fio. 92e minute, sur l'un des très rares contres en deuxième mi-temps, Dries Mertens et le Napoli assènent le coup de grâce à Montella et ses joueurs. La messe est dite, le Stadio Olimpico hurle et chante à la mort, car cette fois, c'est sûr, c'est bien le Napoli qui soulèvera la coupe.

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Realsymphony Niveau : CFA
victoire meritée sur la somme du match
content pour el pipita et Callejón
meme si ils risquent de rater la decima ( surtout higuain qui a joué au real depuis 2007 ..)
Super match, beau vainqueur mais déçu pour montella.
L'année prochaine la fio sera prétendante au scudetto si dieu veut
@Realsymphony : et Albiol et Benitez aussi. Mais une passe décisive pour Pipa et Calleti chacun, ça fait plaisir. Le Real de Napule.
Belle entrée et saison de Mertens encore décisif, mais surtout doublé d'Insigne qui était un peu critiqué et qui fait la différence. Victoire méritée, même si Illicic bouffe la feuille. 2e mi-temps un peu endormie, un faux rythme et peu de situations mais c'est probablement dû au fait qu'il y avait des absents côté Viola.

Je me prononcerais pas sur l'incident d'avant-match, on en sait pas plus pour le moment, entre les versions officielles et officieuses.
Note : 5
Après les lames maintenant ça sort les calibres, encore un bon numéro de lâcheté des ultras de la Roma.
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
La coppa è cosa nostra.

Oui je sais c'est la camora qui sévit du côté de Naples.
Realsymphony Niveau : CFA
Message posté par MerenGone
@Realsymphony : et Albiol et Benitez aussi. Mais une passe décisive pour Pipa et Calleti chacun, ça fait plaisir. Le Real de Napule.
Belle entrée et saison de Mertens encore décisif, mais surtout doublé d'Insigne qui était un peu critiqué et qui fait la différence. Victoire méritée, même si Illicic bouffe la feuille. 2e mi-temps un peu endormie, un faux rythme et peu de situations mais c'est probablement dû au fait qu'il y avait des absents côté Viola.

Je me prononcerais pas sur l'incident d'avant-match, on en sait pas plus pour le moment, entre les versions officielles et officieuses.


j ai cité calleti car il est un vrai madridista , et el pipa car il a joué tant d années avec le real et il aurait merité faire partie de l equipe qui remportera la decima ( c est peut etre aussi le fait que je l ai vu eclore et s ameliorer au real )
sinon la victoire de napoli est "logique" mais ils la doivent en partie a la malchance des joueurs de la viola
vinnyroma Niveau : CFA2
bon le match j'en ai rien à foutre, mais heureusement que les supporters de la viola sont restés calmes car on a frôlé le pire mais sinon il faut vraiment en finir avec les ultras et pas attendre une boucherie...ils tuent un peu plus le foot italien qui va déjà mal.
Mais So foot adore les ultras ? qu'il voit l'ambiance irrespirable de ce soir.

Le public de la coupe du france était familial, en Italie surtout côté napolitains constitué essentiellement pas un vrai bande de males décérébrés très bien représentéE par leur chef..
Gilles de la Kolo Tourette Niveau : CFA
Il me semble qu'Aquilani n'était pas hors jeu sur le but annulé.

Illicic ne bouffe pas tant la feuille que ça, il manque de réussite.

Mais content pour Naples
Quel bonheur ! Une putain d'intensité dans ce match qui risquait de très mal se dérouler au vu de la tension initiale, finalement ça n'a pas été le cas. Magnifique Insigne, et super Mertens (qui à la 75ème délivre un caviar à Pandev que celui-ci foire joliment). Bref, je suis heureux.
Je pense surtout que y'a un moment où faut arrêter de jouer la finale de Coppa tous les ans à Rome.
Message posté par vinnyroma
bon le match j'en ai rien à foutre, mais heureusement que les supporters de la viola sont restés calmes car on a frôlé le pire mais sinon il faut vraiment en finir avec les ultras et pas attendre une boucherie...ils tuent un peu plus le foot italien qui va déjà mal.
Mais So foot adore les ultras ? qu'il voit l'ambiance irrespirable de ce soir.

Le public de la coupe du france était familial, en Italie surtout côté napolitains constitué essentiellement pas un vrai bande de males décérébrés très bien représentéE par leur chef..


Mon pauvre ami, tu n'es qu'un sombre crétin. C'est justement le leader des ultras napolitains qui a ramené le calme d'un seul geste. Plus efficace qu'Alfano.

Par contre, il semble de plus en plus vrai que le foutoir ait été provoqué par les ultras de la Roma. Donc : ta gueule.
Ca va finir par ressembler à nos barras bravas à ce rythme en Europe.
Vu de Buenos Aires, entre la qualité de la finale de la Coupe de France et celle d'Italie, il y a un monde.
Pour les prochaines échéances européennes à part le PSG, il va y avoir de beaux "fracasos" pour les clubs français.
Allez à bientôt et sans rancune
vinnyroma Niveau : CFA2
Message posté par ck3ll


Mon pauvre ami, tu n'es qu'un sombre crétin. C'est justement le leader des ultras napolitains qui a ramené le calme d'un seul geste. Plus efficace qu'Alfano.

Par contre, il semble de plus en plus vrai que le foutoir ait été provoqué par les ultras de la Roma. Donc : ta gueule.


ne compte pas sur moi pour défendre les ultras de la roma ou de n'importe quelle équipe et je doute qu'il y ait des innocents dans l'affaire.

Et ce n'est pas au leader des ultras (avec son tea shirt de defenseur de tueur de flic) de ramener le calme, l'état de droit ne doit pas dépendre de lui, il doit être calme lui et sa tribu tout simplement.
Assez pesante l'ambiance pré-match. À un moment donné, sur bein, on parlait d'un éventuel mort, avec pour fond, une tribune en feu et des pétards de partout, tels des coups de fusils. On utilisait les termes de "tractations", "négociations", c'était une ambiance guerrière. Pour un match de football, c'est dingue.
Puis ce magnifique hymne accompagné par les sifflets. Je n'y croyais pas. Quel dommage.

Heureusement qu'Insigne a montré la voie aux supporters et à tout le peuple napolitain par la suite. Cette finale de coupe gardera tout de même un arrière goût amer compte-tenu des évènements d'avant-match.
Les ultras napolitains qui sifflent l'hymne mais qui fêtent la coupe d'Italie, le capo qui a autorisé la match qui porte un t-shirt pour la libération d'un assassin, les fumigènes et les pétards agricoles alors qu'il y a des fouilles, le président du conseil en tribune d'honneur pendant que la police discute avec les ultras, De Laurentis, le président qui insulte et qui ment , assez ridicule et hypocrite pour remercier les supporters de leur comportement, j'espère juste que la prochaine supercoupe se jouera bien à Pékin, là bas on ne laisse pas les supporters napolitains jeter leurs excréments sur les adversaires. Le Guardian était tombé juste voilà 2 jours et l'Italie encore plus bas que je ne le pensais.
@Trap Tout était dans le regard de Prandelli...
Trap, parfois je me demande si tu es toujours sincère lorsque tu commentes. En tout cas, tu n'es jamais objectif.
Ah ouais c'était ça le tshirt de De Tommaso, j'avais pas fait le rapprochement avec le mec de Catane.
Les napolitains sont venus foutre un bordel à Rome comme toujours (affrontements avec la police, tentative avec des mecs de la Viola) mais ce sont pas les seuls fautifs dans l'affaire faut pas se leurrer. Bref c'est pas lieu pour en parler je pense mais on en saura plus demain.
Rien de nouveau sous le soleil italien.
cerveau-gauche Niveau : Loisir
Message posté par Trap
les fumigènes et les pétards agricoles alors qu'il y a des fouilles


J'ai vu un match à l'olimpico ya quelques années, on te demande ta carte d'identitée, mais y'au aucune fouille, même pas une palpation, je sais c'est bizarre, mais en tout on comprend tout de suite pourquoi les bombes artisanales fleurissent lors des matchs de la Roma et de la Lazio...
vinnyroma Niveau : CFA2
Message posté par ck3ll
Trap, parfois je me demande si tu es toujours sincère lorsque tu commentes. En tout cas, tu n'es jamais objectif.


Toi qui insulte tes interlocuteurs sur ce forum comme un vulgaire ultra dans sa tribune on a compris que certaines valeurs et principes t'échappaient et au delà ça même ce genre de match est une ruine supplémentaire pour les intérêts du foot italien.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 32