En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Nantes sur le podium, Metz au fond du trou

Philippe Hinschberger a sans doute dit adieu à Saint-Symphorien, tandis que Nantes fête l'anniversaire de Claudio Ranieri en se hissant à la troisième place. Après un match triste en occasions, Lille s'incline à Rennes et pointe à la dix-neuvième place.

Modififié

Amiens 1-0 Bordeaux

But : N'Gosso (65e) pour Amiens

Amiens met la pression dès le début, et obtient deux occasions qui forcent Benoît Costil à s'employer plusieurs fois dans les premières minutes. Malcom n'est pas là, son frangin Douwi non plus, et ça se ressent dans l'attaque bordelaise. De Préville a une superbe occasion en début de deuxième mi-temps, mais l'envoie en tribunes. De l'autre côté, Guy N'Gosso ne se fait pas prier : contrôle en aile de pigeon, tir dos au but, et ça rentre par le tout petit trou laissé par Costil. Amiens prend trois points très importants, et Bordeaux reste coincé à la 7e place.


Angers 0-1 Toulouse

But : Diop (39e) pour Toulouse

Alban Lafont prend un Doliprane à la moitié de la première mi-temps. Sans doute en prévision du mal de crâne qu'on se prend à la vue du but toulousain qui arrive à la 39e. On croit voir une nouvelle phase arrêtée péniblement bottée par Giannelli Imbula, mais ce que l'on ne sait pas, c'est qu'il s'agit d'une phase répétée à l'entraînement. Jullien ramène la balle au point de penalty, balle que Blin dépose sur le crâne d'Issa Diop d'une magnifique aile de pigeon. Encore du génie duprazien. La lumière s'éteint après la reprise, et ça réveille les Angevins, qui enchaînent les occasions intéressantes. Jusqu'à celle de Mangani, qui met le ballon sur la barre transversale alors que c'était plus difficile que de la mettre dedans. Visiblement, le Doliprane fait effet : Alban Lafont arrête tout ce qui bouge, et permet à Toulouse de repartir avec un joli pactole de trois points.


Metz 1-2 Dijon

Buts : Roux (45e) pour Metz // Varrault (10e), Sliti (50e) pour Dijon

Dès le départ, on sent que Metz a la peur au ventre, et Dijon est directement décidé à lui faire monter la sauce au nez. C'est fait dès la dixième minute sur corner : Varrault est seul et se fait plaisir pour son 300e match en Ligue 1, d'un beau coup de casque. Metz se réveille un peu et obtient plusieurs occasions dans le deuxième quart d'heure, mais c'est juste avant la mi-temps que la Roux tourne : débordement et centre de Dossevi, coup de boule de Nolan Roux. Le Togolais prêté par le Standard de Liège est passeur sur les quatre derniers buts de Metz. Distributeur automatique. On croit que Metz est sur la bonne voie, mais une perte de balle et la magie des pieds de Naïm Sliti, qui mystifie la défense et Kawashima, prouvent le contraire. Comme en première mi-temps, les Messins sont restés aux vestiaires dans les premières minutes et le payent cash. La Metz est dite, c'est la neuvième défaite en dix rencontres, pire série depuis Arles-Avignon en 2010-2011. Philippe Hinschberger arrive sans doute à la fin de son chemin de croix.



Nantes 2-1 Guingamp

Buts : Awaziem (9e) et Touré (86e) pour Nantes // Camara (70e) pour Guingamp

En ce 21 octobre 2017, Claudio Ranieri fête ses 66 ans. Fayot, Awaziem marque un but très tôt dans la rencontre pour pouvoir aller claquer la bise à son mentor. Une belle tête décroisée qui surmonte le gardien guingampais, ça fait 1-0. À cet instant, les Nantais sont troisièmes, Claudio peut souffler les bougies. Mais ces bougies sont trompeuses, elles se rallument sur un contre guingampais : superbement lancé par Marcus Coco, Camara trompe sans problème Tătăruşanu. Heureusement pour les Canaris, Johnson, le portier des visiteurs, a pitié du coach italien et laisse filer la frappe de Touré entre ses jambes. La cerise est posée sur le gâteau. Et Nantes sur le podium.


Rennes 1-0 Lille

But : Bourigeaud (7e) pour Rennes

Avant le match, le spectacle est dans les tribunes : les fans rennais demandent à leurs joueurs de se « bouger, bordel » . Message reçu cinq sur cinq par Bourigeaud, qui est à la réception d'un centre à ras de terre venu d'un débordement explosif de Maouassa. On le sent, la seule possibilité pour les visiteurs du jour de revenir au score, c'est de diminuer l'équipe. Après une semelle, Bourigeaud doit sortir à la mi-temps. Sans son buteur, Rennes ne s'en sort plus et Lille amène un peu de danger, mais Koubek est attentif. Ce n'est qu'une illusion en ce début de seconde mi-temps : après cela, plus rien à se mettre sous la dent. Pour la première fois de la saison, Rennes n'a pas encaissé de but. Lille, de son côté, est toujours avant-dernier. Tristesse.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Arthur Lejeune
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 48 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 58
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7
    À lire ensuite
    Guedes marche sur Séville